Paroles d'entrepreneur : la parole à … Joe Sejean

Écrit par  La rédaction 26 MARS 2019
Première boîte ?
Non, plusieurs depuis quelques années. Mais la première qui marche  !
 
Depuis combien de temps à Dubai ?
11 ans avec une vie qui a décollé ici : marié et 3 enfants depuis.
 

Présentez-nous votre business en quelques lignes… 

Activate Experience est un partenaire d’activation en expérience client. Nous travaillons avec des marques qui veulent passer d’une approche transactionnelle où tout est focalisé sur la vente à une expérience client centrée sur la connexion émotionnelle et la construction de relations avec les clients. Nous travaillons avec des marques en retail, banque et autres secteurs qui savent que l’expérience client est un moteur de croissance pour leurs employés et leurs clients, et ça marche ! 
 
Est-ce que vous avez toujours rêvé d’être entrepreneur ?
Je ne sais pas si j’ai toujours rêvé d’être entrepreneur, mais j’ai toujours rêvé d’avoir un impact fort et de vivre un métier qui me permette d’exprimer mes talents. 
 

Qu’est-ce qui a provoqué le déclic pour sauter le pas ?
Une promotion extraordinaire offerte par mon précédent employeur à Dubai. J’ai été flatté et très fier de leur confiance. Heureusement, je n’ai pas répondu immédiatement. Je sentais que si j’acceptais, je ne quitterais jamais le groupe et que je resterais employé toute ma vie. J’avais des choses à exprimer et je me voyais plus entrepreneur que salarié dans mon avenir, et j’ai fait le grand saut !
 

Pourquoi avoir choisi Dubai pour entreprendre ?
J’y vivais depuis presque 10 ans et mon travail me fait beaucoup voyager entre l’Europe et l’Asie, ce qui est parfait Dubai est donc la ville idéale pour ce qui est de la localisation. J’aime aussi ce que Dubai m’a apporté : j’ai dû m’ouvrir l’esprit en vivant ici, comprendre que l’Europe n’est pas le centre du monde, changer mes préjugés sur les autres nationalités. Dubai m’a forcé à me remettre en question et j’aime ça. 
 

Quelles sont les challenges/difficultés/facilités pour entreprendre à Dubai ?
Dubai n’est plus un endroit aussi accessible pour les entrepreneurs qu’avant. Mais ils sont en train de bouger les lignes ; les coûts vont se réduire et les démarches vont se simplifier. Le coût de la vie est également un obstacle, mais si on trouve, comme moi, un bon partenaire et investisseur, ça se passe très bien. 

 
Quelle est votre source de motivation chaque jour ?

Avoir un impact chez mes partenaires (internes ou externes), voir leurs chiffres exploser (ça arrive souvent quand l’expérience client change), voir leurs équipes retrouver un sens et une nouvelle motivation dans leur travail. 
Je suis aussi super motivé par ma liberté : je travaille plus qu’avant, mais je le fais à ma manière et d’où je veux. J’ai passé deux mois en Europe cet été tout en travaillant et il m’arrive parfois de déjeuner avec ma femme (j’adore ça) ou faire une sieste si j’ai un coup de fatigue. Ça n’a pas de prix…
 
Avec le recul, que referiez-vous différemment ?
Franchement, peu de choses. Je suis convaincu qu’il n’y a pas de manière parfaite et j’ai tellement plus appris de mes erreurs que de mes succès que je garderais les choses telles qu’elles se sont passées, avec les erreurs et les faux pas.
 
Avez-vous bénéficié d’aides pour vous lancer ? 
Laure, ma femme, m’a donné l’espace et l’amour pour foncer et prendre ce risque. Sans elle, l’idée ne se serait jamais transformée en réalité. 
J’ai très tôt entamé des discussions avec mon investisseur et business partner actuel. Il est à ce jour mon plus grand soutien au quotidien. 
Au-delà du lancement, j’ai un mentor à qui je parle régulièrement et qui m’aide à prendre de la hauteur. J’ai aussi entamé un accompagnement avec un coach business début 2019 pour mieux gérer la croissance. 
C’est peut-être ce qui m’aide le plus : savoir demander de l’aide à des gens qui sont motivés par mon projet et qui veulent me voir réussir. 
 
Si vous aviez deux conseils à donner au futur entrepreneur qui vous lit ?
1. Ne pas sous-estimer le cash dont vous aurez besoin la première et la seconde année. 
2. S’entourer de gens qui vous portent, vous élèvent, vous confrontent car ils veulent votre réussite. 
 
Et deux bonnes adresses ?
1. Le restaurant 3 Fils à Jumeirah Harbor chez Chef Akmal, un homme fantastique.
2. 1762 café à ONE JLT : un endroit où vous pouvez manger de la nourriture saine, prendre un bon café et travailler toute la journée avec un wifi de bonne qualité. J’y ai passé presque toute ma première année d’entrepreneur pour travailler : ils m’ont toujours accueilli comme un membre de leur famille et m’ont permis de développer ma société, faire mes meetings et mes calls pour parfois un café par jour. Sans eux, je n’aurais jamais réussi à passer la première année. 
 
Comment conciliez-vous vie de parents et d’entrepreneur ?
Je pense que je les concilie assez mal. Malheureusement, il est impossible de voyager autant que je le fais sans impacter la vie de ma femme et de mes enfants. 
Quand je les vois, j’essaie d’être vraiment présent (j’y arrive parfois). En tout cas, on rit beaucoup quand on est ensemble et on joue de la musique. Pour moi, ces moments sont des morceaux de paradis. 
 
Des projets futurs ?
Développer mes connaissances sur les innovations tech en retail et luxe de manière générale pour apporter encore plus de valeur à mes partenaires. Surtout soutenir Laure, qui a changé de carrière à 180 degrés – de DRH d’un groupe international à Make-Up Artist (Instagram @lauresejean). Laure est incroyable, je veux être derrière elle en 2019 et lui donner tout ce que je peux pour qu’elle réalise son rêve. 
 
PETIT PORTRAIT INDISCRET

Plutôt matinal ou oiseau de nuit ? Matinal de chez matinal.
Plutôt café-croissant ou petit-dej healthy ? Café croissant.
Plutôt sport extrême ou méditation ? Aucun. Musique.

Plutôt costard-cravate ou jeans-baskets ? Tous les styles, mais avec un peu d’élégance, que diable ! 

Plutôt week-end cocooning ou fiesta ? Heureusement, et malheureusement (pour mon organisme), les deux…

Plutôt cigale ou fourmi ? Cigale.
 

LE MOT DE LA FIN
À fond, on ne sait pas quand ça s’arrête. 
 

N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !
 
  
 
Dernière modification le lundi, 01 avril 2019 09:18
  1. Les + lus
  2. Les + récents