Parole d’entrepreneur : la parole à… Ayla Masson !

Écrit par  La rédaction 05 FEV 2019
Depuis combien de temps à Dubai ? 
Je vis à Dubai depuis 3 ans. Auparavant, j’ai vécu et travaillé toute ma vie à Londres. Mais fatigués de la grisaille et de la pluie, mon mari et moi avons décidé de tenter l’aventure du désert arabique.
 
Présentez-nous votre business en quelques lignes… 
La Maison de Masson est une boutique en ligne centrée autour de la vie des bébés et de leurs parents. On y trouve des marques du monde entier, uniques et indépendantes, regroupées en de magnifiques collections spécialement dessinées pour les Émirats Arabes Unis. Nous portons toute notre attention sur le style et le développement durable. On choisit des beaux produits, mais surtout des produits durables dans leur conception. 
 
Est-ce que vous avez toujours rêvé d’être entrepreneur ? 
Non, je ne peux pas vraiment dire cela. J’ai d’abord, durant 11 années, construit une carrière dans de grandes agences publicitaires internationalement reconnues et j’ai adoré (ou presque) chaque minute. Toutefois, je ressentais au fond de moi l’envie de travailler à mon compte au lieu d’aider les autres marques dans leur croissance et réussite. Mais, à l’époque, je n’avais pas trouvé le produit qui m’inspirait suffisamment pour le convertir en entreprise. 
 
Qu’est-ce qui a provoqué le déclic pour sauter le pas ? 
Durant ma grossesse, je voulais acheter pour la chambre de ma fille des objets de décoration élégants et de qualité, créés par des marques indépendantes. Et, si possible, des marques bio engagées éthiquement et provenant de développement durable. J’ai eu beaucoup de mal à trouver cela localement et j’ai fini par tout acheter en Europe, avec des frais exorbitants de livraison. En discutant avec d’autres mamans, j’ai découvert qu’elles étaient dans la même situation que moi. C’est ainsi que j’ai eu le déclic et que j’ai finalement trouvé le domaine que je voulais développer.
 
Pourquoi avoir choisi Dubai pour entreprendre ? 
Dubai est le marché idéal, car il y a de plus en plus d’expatriés qui recherchent ce type de produits éthiquement engagés, seulement disponibles dans leur pays d’origine. Il y a en plus un vrai manque de marques spécialisées dans le secteur des nouveaux-nés.
 
Quelles sont les challenges/difficultés/facilités pour entreprendre à Dubai ?
Mon plus gros défi a été de comprendre le processus assez complexe des licences pour opérer mon activité, ainsi que les démarches de création d’entreprise. Cela a été ma plus grosse inquiétude aussi, car le coût est très élevé pour une petite startup. Mon plus grand soutien vient sans aucun doute de la communauté d’expatriés. Elle m’a aidée à communiquer autour de la boutique grâce au bouche à oreille, et m’a surtout permis de créer une communauté de passionnés qui aiment les marques que je vends autant que moi.
 
Quelle est votre source de motivation chaque jour ? 
C’est cliché, mais je dirais ma fille. Je la regarde chaque jour et sais que je travaillerai chaque soir jusqu’à épuisement, si ma réussite peut à la fois la rendre fière tout en travaillant tous les jours depuis la maison. C’est pour cela je voulais une entreprise qui porte notre nom de famille. Je voulais qu’elle soit fière de cet héritage et qu’elle réalise qu’on peut atteindre tout ce dont on aspire grâce au travail et à l’audace.
 
Avec le recul, que referiez-vous différemment ? 
J’aurais dû tester nos produits sur le marché avant de commander de grandes quantités. Certains produits que je pensais être populaires ne se vendent pas aussi bien que je ne l’espérais et d’autres, dont je n’ai pas pris grande considération, sont en rupture de stock. Cela montre qu’il est bon nécessaire de bien communiquer avec les clients et de recueillir leurs opinions aussi tôt que possible.
 
Avez-vous bénéficié d’aides pour vous lancer ? 
J’ai des amies fantastiques qui m’ont aidée tout au long du parcours, pour créer le logo, donner du style à mes posts Instagram... Je dois aussi remercier la communauté des « Mamans » de Dubai. Les mamans s’entraident en effet de manière incroyable, tout particulièrement car elles savent combien il est difficile d’être jeune maman et de monter en même temps une entreprise. J’en profite d’ailleurs pour remercier toutes celles qui ont acheté un produit et qui m’ont aidée ainsi dans mon projet.
 
Si vous aviez deux conseils à donner au futur entrepreneur qui vous lit ? 
TIP 1 : Jetez-vous à l’eau. Pendant des années, j’ai eu des idées et pensais qu’elles seraient super mais je ne me suis jamais lancée. Si vous croyez suffisamment en quelque chose, je pense vraiment que vous pouvez en faire un succès. Vous ne pouvez pas toutefois transformer quelque chose en succès si vous ne débutez pas un jour ! Alors jetez-vous à l’eau et voyez ce qui se passe. Même si ce n’est pas un succès retentissant, vous apprendrez au moins pour la prochaine fois.
 
Tip 2 : Patience est mère de toutes les vertus ! On peut vite être préoccupé par son entreprise lorsqu’on n’enregistre pas 100 commandes par jour. Cela prend du temps de construire un empire. Souvenez-vous, soyez tortue plutôt que lièvre. 
 
Et deux bonnes adresses ? 
Mon restaurant favori à Dubai est Wakha dans Al Barsha 1. Ils font la meilleure cuisine afghane 
Mon endroit préféré pour un verre après une dure journée de travail est Masti à La Mer. Ils ont des cocktails à tomber par terre ! 
 
Comment conciliez-vous vie de parents et d’entrepreneur ? 
Je ne vais pas vous mentir, C’est difficile. Il y a des jours où juste actualiser un post sur Instagram est quasi impossible. Toutefois, j’ai appris à travailler autour de mes contraintes familiales. Je planifie mes mises à jour sur les réseaux sociaux avant que ma fille ne se réveille. Je prépare les colis du jour durant sa sieste et envoie les emails une fois qu’elle est au lit pour la nuit. C’est faisable, il suffit de s’organiser. 
 
Des projets futurs ? 
Pour l’instant, je me focalise sur le succès de mon entreprise. La priorité est d’intégrer de nouvelles marques avec qui nous voulons collaborer activement. Le but est de travailler avec des marques qui souhaitent créer des éditions limitées sur le thème des Émirats Arabes Unis, ce qui est assez unique pour ce marché.
 
PETIT PORTRAIT INDISCRET 
 
Plutôt matinal ou oiseau de nuit ?  J’étais un oiseau de nuit, mais maintenant je suis plutôt une « quand ma fille dort ».
Plutôt café-croissant ou petit-dej healthy ? Je suis une accro au bien-être et au bien-manger, sauf le jeudi où c’est soirée pizza et le vendredi avec un Sugarmoo Dessert ! 
Plutôt sport extrême ou méditation ? En réponse à cette question, je vous dirai seulement que le weekend dernier, j’ai descendu, tête la première, la tyrolienne du RAK.
Plutôt robe-sandales ou tailleur-talons ? Sandales toute la journée. Vous ne me verrez d’ailleurs jamais sans mes fidèles sandales Hermès !
Plutôt week-end cocooning ou fiesta ? Cocooning et câlins avec mon mari et ma fille dans le sofa sont les occupations préférées de mes weekends. 
Plutôt cigale ou fourmi ? Un peu des deux. En général, je suis une vraie fourmi, mais je suis aussi connue pour procrastiner jusqu’à la dernière minute…
 
LE MOT DE LA FIN : 
Etre entrepreneur n’est qu’un état d’esprit.
 
Pour suivre et contacter Ayla : 
 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !
 
  
 
Dernière modification le mercredi, 06 février 2019 17:18
  1. Les + lus
  2. Les + récents