Paroles d'entrepreneur : la parole à... David Roze !

Écrit par  La rédaction 11 JUIN 2018
Première boite ? 

Ma première boite, je l’ai montée à 30 ans. Pour un projet qui a duré 7 belles années ! L’idée a été de créer une aiguille dentaire indolore, en partenariat avec un grand laboratoire pharmaceutique. Nous avons fourni beaucoup d’efforts et d’énergie… pour finalement êtres contraints de fermer, pour un problème de manufacture. Cela m’a cependant appris énormément sur le plan du management et sur l’aspect financier ; cela a boosté ma capacité à savoir prendre des risques ! L’expérience ne m’a pas freiné, 1 an après, j’ai décidé d’ouvrir ma clinique dentaire.


Depuis combien de temps à Dubai ? 15 ans avec mon épouse et nos 3 enfants... mais je suis je suis Breton, et fier de ma région ! Je supporte mon équipe du stade Rennais depuis plus de 30 ans, un vrai passionné. L’été, je retourne en Bretagne pour profiter de la mer, ses fruits de mer, ses crêpes et galettes.


Présentez-nous votre business en quelques lignes…
Il s’agit d’une clinique dentaire : Dr Roze & Associates. Nous proposons toutes les spécialités dentaires, au sein d’un même lieu. J’ai souhaité recruter des experts (Francophones ou non), chacun dans leur domaine (technologie CEREC, implants, pédiatrie, cosmétique, hygiène dentaire etc.), mais aussi des docteurs polyvalents, bénéficiant d’une expérience internationale. Certains docteurs sont également très impliqués dans la recherche et l’innovation, j’aime pousser mon équipe à être curieuse, se perfectionner, cela crée de belles synergies. Il est primordial que chacun se sente bien dans son environnement de travail, du docteur au chauffeur du parking.
 Aujourd’hui la clinique compte 42 personnes dont 15 docteurs.

Est-ce que vous avez toujours rêvé d’être entrepreneur ?
Mon père était entrepreneur donc très jeune, j’ai baigné dans l’ambiance de son travail et observé comment prendre des décisions liées à la gestion quotidienne, surmonter les difficultés rencontrées, les succès aussi. Je trouvais cet univers passionnant et j’ai du coup toujours espéré entreprendre ! Puis j’avais préalablement travaillé 10 ans dans une autre clinique, où j’avais beaucoup appris, du moins tout ce que l’on ne vous apprend pas à la fac dentaire…

Qu’est-ce qui a provoqué le déclic pour sauter le pas ?
Un contexte professionnel moins épanouissant, et mon épouse qui venait de monter sa structure avec des collègues médecins (The Children Medical Center).

Pourquoi avoir choisi Dubai pour entreprendre ?
Cela faisait déjà 10 ans que nous vivions à Dubai et nous nous y plaisions. Difficile de changer d’endroit lorsque l’on a une profession libérale.

Quels sont les challenges/difficultés/facilités pour entreprendre à Dubai ?
Je vois beaucoup d’avantages à entreprendre à Dubai. Le pays fonctionne davantage sur le modèle anglo-saxon, proposant une plus grande flexibilité dans le travail.
Au sein de notre clinique, le challenge majeur, outre la performance du soin, est de s’adapter à toutes les différentes cultures et nationalités que nous côtoyons (19 différentes nationalités au sein de notre staff, 47 nationalités différentes au sein de nos patients.)
De plus, Il a aussi fallu mettre en place une équipe qui s’occupe entièrement des problèmes administratifs, de l’intendance, des assurances. Grace à eux, les challenges sont gérés en amont, et nous permettent à nous dentistes, de travailler dans les meilleures conditions cliniques sans perdre de temps avec les administrations, le renouvellement des licences, les réponses aux assurances de nos patients etc.

Quelle est votre source de motivation chaque jour ?
Le plaisir de travailler en équipe ; l’excitation de créer ensemble, la gratitude de rendre service.



Avec le recul, que referiez-vous différemment ? 
Moins stresser : les épreuves sont inéluctables et … indispensables ! Elles vous obligent à vous remettre en question, à réfléchir, à penser différemment. Et puis cela ne dure pas éternellement, ce sont des phases à passer : quand votre projet tient la route, si vous y mettez tout votre cœur, ça marche. Il faut rester positif dans toutes situations. Et sourire davantage, ça change votre mood immédiatement.

Avez-vous bénéficié d’aides pour vous lancer ?

Avoir des proches pour croire en vous (mon épouse Agnès m’a apporté son soutien infaillible et mon frère Erwan, qui m’a soutenu financièrement, et psychologiquement). Avoir ce type de soutien indéfectible a été l’un des facteurs de réussite. Le succès de la clinique est avant tout leur succès.
Avoir eu la chance de rencontrer les bonnes personnes notamment Fabien Depardieu, mon partenaire.

Si vous aviez deux conseils à donner au futur entrepreneur qui vous lit ? 
1. Etre positif dans votre façon d’appréhender la vie.
2. Entourez vous de personnes de bon sens. Ce sont souvent les meilleurs conseillers.
 

Et deux bonnes adresses ?
- Le Bistrot des Arts, à Dubai Marina.
- Le musée du Louvre, déjà un incontournable, pour un amateur d’art comme moi !

Comment conciliez-vous vie de parents (si vous l’êtes) et d’entrepreneur ?
Ma vie de famille est et a toujours été ma priorité. J’essaie d’articuler ma vie professionnelle autour de mes obligations familiales (accompagner les enfants à l’école et aux différentes activités extra-scolaires, repas en famille, etc.)


Des projets futurs ?
Oui toujours. Je viens d’enregistrer un audiobook qui devrait être publié bientôt, et nous avons l’envie de nous développer et de diversifier l’offre de notre clinique de Dubai.
 Nous avons également toujours l’envie de faire grandir notre initiative Fair Care programme, dans un projet global d’accès aux soins pour tous. Des nombreuses bonnes volontés nous aident a professionaliser notre CSR (corporate social responsibility) notamment Tatianna Antonelli via sa compagnie Goumbook ou encore Maitre Guillaume de Rocquigny (cabinet Steeringlegal/ali naqi advocates and legal consultants). Merci à eux !


PETIT PORTRAIT INDISCRET

Plutôt matinal ou oiseau de nuit ? Matinal, merci les enfants, merci Dakota, notre chienne (rescue dog).
Plutôt café-croissant ou pti-dej healthy ? Chocolat croissant, pain beurre salé.
Plutôt sport extrême ou méditation ? Avant la quarantaine j’étais plutôt casse-cou, mais depuis 4 ans (et une chute de cheval), c’est méditation et natation pour un rythme plus tranquille…

Plutôt robe-sandales costard-cravate ou jeans-baskets ? Costard-cravate, j’adore le style SUITS (et donc, les costumes 3 pièces), c’est super chic !

Plutôt week-end cocooning ou fiesta ? Moi plutôt cocooning, mon épouse plutôt soirée entre amis, donc on essaie de faire plaisir aux deux.

Plutôt cigale ou fourmi ?
 Fourmi of course, on est à Dubai, il faut rester vigilant.
LE MOT DE LA FIN
L’émulsion que crée Dubai est toujours réelle, elle vous permet d’essayer, de tenter, de créer comme nulle part ailleurs. Je compare souvent Dubai au New York des trente glorieuses. L’optimisme, l’envie, la passion, tout est possible. Il faut bien se préparer, beaucoup travailler, mais le résultat arrive plus rapidement qu’en Europe. L’aventure vaut le coup, donc : lancez-vous !
 

Retrouvez David et son équipe sur http://www.drroze.com
Contactez la clinique au 04 248 2501
Sur son Instagram personnel (et partager de l’art) @thinkgoodandsmile
 

N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du jeudi pour recevoir toutes nos actus !

 
       Petites annonces

 
Dernière modification le dimanche, 23 septembre 2018 07:00
  1. Les + lus
  2. Les + récents