Paroles d'entrepreneur : la parole à... Clara Lecerf !

Écrit par  La rédaction 06 AVRIL 2018

Première boite ? Oui, première aventure entrepreneuriale ! Auparavant j'ai travaillé presque 15 ans pour des grands groupes, notamment LVMH.  

Depuis combien de temps à Dubai ? 4 ans déjà !

Présentez-nous votre business en quelques lignes…
The Blooming Lab aide ses clients à définir leur stratégie marketing, de manière à se différencier de leurs concurrents et se rapprocher de leurs consommateurs. Il s'agit en général de marques présentes sur des marchés très concurrentiels. Pour émerger et passer une étape de développement, nous les aidons à exploiter au maximum ce qui fait leur unicité, aussi bien au niveau de leur histoire de marque, que de leur mix produit ou de leurs activités online et offline. 

Par exemple, j'ai accompagné certains clients dans la définition de leur stratégie digitale ; d'autres dans la déclinaison de leur histoire de marque pour la rendre compréhensible et attractive pour le consommateur ; et enfin des petites marques dans le développement de leur propre ligne de produits de beauté.
Pour les petites entreprises, j'agis aussi tout simplement en tant que directeur marketing out-sourcé.
 
Est-ce que vous avez toujours rêvé d’être entrepreneur ?
Pas consciemment, mais j'ai toujours senti que je pouvais donner plus que ce que me permettait la structure d'un grand groupe : j'y ai énormément appris, au sein de marques passionnantes qui ont en partie façonné et aiguisé ma manière de penser. Pourtant, pour exprimer pleinement ma personnalité, mon esprit libre, il me fallait sortir de ce cadre imposé, et l'entrepreneuriat était la meilleure manière de le faire.
Par ailleurs, j'avais commencé en France à enseigner le marketing en école de commerce, en parallèle de mon poste dans une grande marque. C'est un rôle extrêmement gratifiant, très stimulant intellectuellement et qui permet de toujours rester au contact des jeunes générations. L'entrepreneuriat me permet de m'y consacrer d'avantage et d'avoir un meilleur équilibre entre mes deux activités, qui se complètent et s'enrichissent mutuellement. 
 
Qu’est-ce qui a provoqué le déclic pour sauter le pas ?
Pendant près de 15 ans, j'ai progressivement gravi les échelons de marques prestigieuses. Je me suis énormément enrichie auprès de tous les acteurs internes et externes de l'entreprise, des parfumeurs aux forces de ventes, en passant par les ingénieurs, les financiers ou les designers. J'ai aussi eu la chance de travailler pour des marques françaises et américaines, aux cultures radicalement opposées, et ici à Dubai, d'encadrer une équipe multiculturelle. J'ai adoré collaborer avec ces personnes aux profils si différents et acquérir une vision large de l'entreprise. J'ai été, pendant toutes ces années stimulée, challengée, poussée à toujours renforcer mes compétences. Pourtant, j'ai fini par sentir que pour moi l'étape d'après se ferai hors de ce cadre bien établi et de ce chemin tout tracé. J'avais envie d'apprendre autre chose, d'être challengée différemment et d'exprimer tout ce que j'ai acquis durant ces années en jouant une carte plus personnelle.
 

Pourquoi avoir choisi Dubai pour entreprendre ?
J'ai commencé à réfléchir à ce projet bien avant d'être à Dubai, mais c'est ici qu'il a mûri. En effet, lorsque je suis arrivée, j'ai été frappée par le fait que -bien que le pouvoir d'achat moyen est élevé- le poids des promotions et de la concurrence par les prix est encore plus exacerbé qu'en Europe. La plupart des marques communiquent uniquement sur ce sujet-là, et en oublient de mettre en avant leur positionnement, leur histoire ou encore leur savoir-faire. Or ce sont ces critères-là qui peuvent leur permettre de se différencier dans l'esprit du consommateur et donc de les recruter et les fidéliser sur le long terme.

Capitaliser sur leur unicité est un domaine dans lequel excellent la plupart des marques de luxe pour lesquelles j'ai travaillées auparavant, et c'est quelque chose que j'ai beaucoup aimé faire. Je me suis donc dit que, ici plus qu'ailleurs, j'avais une vraie valeur ajoutée à apporter aux nombreuses marques présentes localement, afin de les aider à se démarquer de la concurrence.  
 
Quels sont les challenges/difficultés/facilités pour entreprendre à Dubai ?
Tout d'abord, j'ai été agréablement surprise par la facilité avec laquelle on peut obtenir une licence en free zone. L'affaire fut pour moi réglée en quelques jours. En revanche ouvrir un compte en banque est une autre histoire, car très peu souhaitent intégrer des petites entreprises.
 

Quelle est votre source de motivation chaque jour ?
C'est d'abord le plaisir de travailler sur des sujets qui me passionnent, et d'appliquer une approche dont je suis absolument convaincue : si la raison d'être de la marque, ce qui fait sa valeur, est réellement perçue par le consommateur, alors une relation émotionnelle forte se noue et permet à l'entreprise de passer une étape significative de développement. Ensuite, la fierté de passer chaque jour une nouvelle étape dans la construction de mon projet. Et puis bien sûr, la satisfaction de voir des marques grandir et de sentir - plus que dans une grande entreprise - le résultat concret de mon action. 

Avec le recul, que referiez-vous différemment ? 
J'en suis au début de l'aventure et il est peut-être un peu tôt pour avoir ce recul. En revanche ce dont je me rends compte, c'est que chaque étape est un apprentissage. Même si tout n'est pas parfait dès le départ, il faut en passer par là pour grandir.
 

Avez-vous bénéficié d’aides pour vous lancer ?
Ce sont surtout de nombreuses discussions avec des professionnels ou des proches qui m'ont permis de construire mon projet. Un certain nombre d'amis entrepreneurs venaient régulièrement me consulter sur leur stratégie marketing et cela a clairement stimulé ma réflexion. J'essaye aussi de m'entourer de partenaires très pointus dans leur domaine de manière à continuer à me développer et pouvoir proposer des prestations plus poussées à mes clients.

Si vous aviez deux conseils à donner au futur entrepreneur qui vous lit ? 
En amont, prendre le temps de discuter avec d'autres entrepreneurs, ainsi qu'avec des professionnels du secteur ciblé, afin de mesurer les avantages et les inconvénients de l'entreprenariat et de bien s'y préparer.
Puis passer le cap ! L'entreprenariat en soi est une expérience tellement riche d'enseignements qu'elle vaut la peine d'être vécue !

Et deux bonnes adresses ?
- Le brunch Dim-Sum de Hakkasan.
- Et dans un autre registre, une escapade à Liwa avec Marco (Drive & dive) !

Comment conciliez-vous vie de parents (si vous l’êtes) et d’entrepreneur ?

La vie de maman est pour moi importante et j'ai toujours prêté une grande attention à conserver un certain équilibre entre vie professionnelle et personnelle. Là où se fait pour moi la différence aujourd'hui, et la raison pour laquelle je trouve ma vie d'entrepreneur plus facilement compatible avec la vie de famille, est avant tout en termes de disponibilité d'esprit. Le fait de décider soi-même de ses projets, de son organisation, de choisir les gens avec qui l'on travaille, et bien sûr de faire ce que l'on aime, est une chance. Même si l'entreprenariat présente aussi ses difficultés et une autre forme de stress que la vie en entreprise, cela me correspond mieux et je suis globalement dans un état d'esprit beaucoup plus positif, ce qui se ressent immédiatement dans la vie de famille. 

Des projets futurs ? 
Oui, beaucoup ! A Dubai, je poursuis mon expérience académique en travaillant auprès de la Sorbonne d'Abu Dhabi. J'y enseigne le marketing à des élèves de licence. C'est une immense chance de pouvoir collaborer avec cette grande institution française dans la région, et d'accompagner des étudiants de toutes nationalités dans leur développement professionnel en leur transmettant notre culture et notre savoir-faire. D'ici la fin de l'année je souhaite également commencer à étendre l'activité de The Blooming Lab en France, où j'ai déjà quelques partenaires !

PETIT PORTRAIT INDISCRET 
 

Plutôt matinal ou oiseau de nuit ? Plutôt grosse dormeuse 
Plutôt café-croissant ou ptit-dej healthy ? Café croissant !
Plutôt sport extrême ou méditation ? Yoga.
Plutôt robe-sandales ou taileur-talons Robe-sandales !
Plutôt week-end cocooning ou fiesta ? J'aime mêler découvertes, explorations et BBQ improvisé entre amis.
Plutôt cigale ou fourmi ? Plutôt fourmi !

LE MOT DE LA FIN
Pour une marque comme pour un entrepreneur, ne pas hésiter à exprimer pleinement notre personnalité et notre singularité nous rend plus fort !

Contactez Clara :
E-mail :
Tel : +971 56 176 18 76 


N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du jeudi pour recevoir toutes nos actus !

 
       Petites annonces

 
Dernière modification le lundi, 11 juin 2018 07:31
  1. Les + lus
  2. Les + récents