Paroles d'entrepreneur : la parole à... Marie Mahmouch !

Écrit par  La rédaction 24 JAN 2018

Première boite ?  
Oui, Vendôme International Property est la première entreprise que je gère depuis 2010. J’ai commencé à travailler dans l’entreprise familiale en France en 2009 et ai rapidement créé cette structure en collaboration avec mon père, afin d’avoir mon premier challenge. Avant de me lancer, j’ai fait des études de droit et de gestion d’entreprise, et ai effectué plusieurs expériences professionnelles, notamment dans un cabinet notarial.

Depuis combien de temps à Dubai ? 
J’ai créé la structure en 2010, mais jusqu’en 2013, j’ai effectué des allers/retours entre la France et les Emirats. Je me suis définitivement installée à Dubaï fin 2013 car l’activité avait pris des proportions indispensables à ma présence au quotidien auprès de mon équipe.

Présentez-nous votre business en quelques lignes…
Vendôme International Property est une entreprise familiale de conseil spécialisée dans l'investissement immobilier en France, principalement, mais aussi en Espagne. Nous nous adressons à toutes les personnes souhaitant investir dans l'immobilier, sous toutes ses formes. Notre activité concerne toutes les étapes d'un projet : depuis l'étude du marché (projets immobiliers en cours, à venir), en passant par les dispositions fiscales, le choix d'une zone géographique, le budget, le type de bien et son financement... jusqu'à la gestion de celui-ci ! Nous gérons tout le process de A à Z et sans aucun frais à la charge de nos clients, afin de leur proposer une solution clé-en-main, sans coût supplémentaire.

Est-ce que vous avez toujours rêvé d’être entrepreneur ?
Je suis née dans une famille d’entrepreneurs, de générations en générations, j’aime les challenges et me dépasser, que ce soit dans la vie professionnelle ou personnelle. Je souhaitais avoir un métier qui me fasse voyager et découvrir le monde. Que rêver de mieux que Dubaï pour cela ? L’immobilier m’a toujours attiré, cette relation avec le client et de participer à une étape importante de leur vie. Par contre, je voulais avoir mon propre projet et ne pas être que « la fille de » qui reprend simplement l’entreprise florissante de son père. 

Qu’est-ce qui a provoqué le déclic pour sauter le pas ?
Cela est venu naturellement. J’étais d’accord de rejoindre l’entreprise familiale à condition de développer rapidement ma propre activité. J’ai d’abord appris les ficelles du métier ; j’ai fait des erreurs j’ai aussi apporté des points de vue innovants. Enfin, j’ai monté cette structure qui est complémentaire à la société de promotion immobilière de mes parents, mais qui reste juridiquement complètement indépendante. Comme toute entreprise familiale, chacun veille sur le travail de l’autre, je reçois donc régulièrement la visite du CEO à Dubaï, et participe chaque trimestre au Conseil de Surveillance de l’entreprise en France.

Pourquoi avoir choisi Dubai pour entreprendre ?
Evian, ma ville de naissance, a toujours attiré la clientèle du Golf. Nous avons de très bons clients depuis plus de 20 ans, qui ont investi à plusieurs reprises dans nos promotions immobilières. Afin de pouvoir être plus proche de nos clients et faciliter nos relations avec eux, il était évident qu’il fallait se rapprocher d’eux géographiquement. Dubaï est là ville par excellence où vivre dans le golf. C’est une ville en pleine expansion, dynamique, cosmopolite, et il faut le dire, très centrale. Tous les citoyens du golf passent par Dubaï au moins une fois par an, c’est donc le meilleur endroit pour les recevoir. 

Quels sont les challenges/difficultés/facilités pour entreprendre à Dubai ?
Pour être honnête, pour moi le plus gros challenge a été de monter la bonne structure qui corresponde à mon activité. Il y a 10 ans, il a fallu s’y reprendre à plusieurs reprises pour avoir la bonne licence et les bons documents. L’immobilier, c’est courant à Dubaï, mais vendre de l’immobilier à l’étranger n’était pas appréhendé à ce moment-là. 
Une fois que la structure est montée, c’est l’épanouissement professionnel, aucune barrière, tout est fait pour rencontrer des gens, pour développer son activité. Si on a envie d’avancer, vous bénéficier d’une ligne droite infinie.

Quelle est votre source de motivation chaque jour ?
L’avenir de mes enfants. Vivre ici est un grand avantage pour eux. Ils y a des gens qui viennent du monde entier avec leurs langues et leurs cultures différentes, et je trouve cette aventure exceptionnelle.

Avec le recul, que referiez-vous différemment ?
Pas grand-chose car en fait les petites erreurs de stratégie que j’ai pu faire m’ont permis de prendre de l’expérience et d’en éviter des bien plus importantes par la suite.

Avez-vous bénéficié d’aides pour vous lancer ? 
Oui, celle de mon père qui me guide encore au quotidien dans la gestion de mon activité. J’ai des idées différentes des siennes sur certains points, mais il faut savoir écouter les conseils que l’on vous donne et faire confiance aux personnes expérimentées. 

Si vous aviez deux conseils à donner au futur entrepreneur qui vous lit ?
Travailler dur pour s’implanter et ne pas compter ses heures, Dubaï est une ville exceptionnelle qui offre des opportunités qu’il faut savoir saisir.

Et deux bonnes adresses ?
- Le marché du vendredi matin à Zabeel Park. On trouve plein de foodtrucks pour prendre un petit déjeuner, des stands de petits créateurs qui vous donnent beaucoup d’idées cadeaux, des animations pour les enfants.
- Le restaurant Jebal Atlas à Al Barsha. Un très bon restaurant marocain authentique qui peut aussi vous livrer chez vous.

Comment conciliez-vous vie de parents (si vous l’êtes) et d’entrepreneur ?
En essayant de m’organiser au mieux. J’ai appris à séparer le travail et la vie personnelle. Je n’ai pas accès à ma boite mail sur mon téléphone portable par exemple, même si je reste joignable en cas d’urgence professionnelle, je ne suis pas tentée de regarder mes mails toutes les 10 minutes le soir ou le weekend.

Des projets futurs ?
Oui, je travaille sur tout un planning de soirées privées à thème autour de l’immobilier en France pour les expatriés. Beaucoup d’expatriés se ferment des portes quant à l’investissement en pensant qu’ils sont trop jeunes, qu’ils n’ont pas assez d’apport, qu’il n’est pas possible d’avoir de prêt, qu’ils ne peuvent pas gérer tout cela à distance. Je veux faire intervenir régulièrement des interlocuteurs de France pour conforter nos clients dans leurs décisions. 

D’ailleurs la semaine prochaine, nous avons notre première conférence de l’année, avec l’intervention d’un notaire qui expliquera de quelles garanties on bénéficie lorsque l’on achète en France et comment on peut protéger son patrimoine futur ou déjà existant.

 
PETIT PORTRAIT INDISCRET 
 

Plutôt matinal ou oiseau de nuit ? Matinale, en semaine je suis capable de me coucher à 21h plusieurs fois de suite.
Plutôt café-croissant ou ptit-dej healthy ? Les deux, je suis chauvine, le café-croissant c’est très français, mais il ne faut pas en abuser donc j’alterne !
Plutôt sport extrême ou méditation ? Sport extrême sans hésiter. 
Plutôt robe-sandales ou taileur-talons / costard-cravate ou jeans-baskets Robe sandales, on est à Dubaï, il faut en profiter. Les tailleurs je les garde pour mes rdv en France.
Plutôt week-end cocooning ou fiesta ? Cocooning, les enfants se lèvent bien trop tôt pour faire la fiesta tout le weekend.
Plutôt cigale ou fourmi ? Fourmi

LE MOT DE LA FIN  Quelle fin ?

Contactez Marie et son équipe sur www.vendome-property.com


Tel. +971 4 421 21 45

Première conférence gratuite de l’année :
Propriétaire d'un bien immobilier ou futur acquereur : comment protéger son patrimoine immobilier !
Le mercredi 31 Janvier 2018 à 19h à Business Bay. Cocktail et valet parking offerts.
Pour s'incrire : ou 052 73 99 975


N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du jeudi pour recevoir toutes nos actus !

 
       Petites annonces
 
 
Dernière modification le lundi, 05 février 2018 09:47
  1. Les + lus
  2. Les + récents