Paroles d'entrepreneur : la parole à... Hélène Helffer !

Écrit par  La rédacion 22 NOV 2016
Première boite ? Non deuxième…
J’ai commencé à 28 ans, en France, dans ma ville, Nantes. Un concept-store de vêtements pour femme « Nini Pinson ». 
 
Depuis combien de temps à Dubai ? Nous avons quitté Londres il y a 3 ans et demi, sous une tempête de neige au mois d’avril.
Pas de regrets, depuis, nous profitons du ciel bleu.
 
Présentez-nous votre business en quelques lignes

...
A mon arrivée à Dubai, j’ai été surprise par le peu de choix en mode enfantine en dehors des grosses enseignes ou du luxe. J’ai donc créé ma société, Birdsn’Bees, pour offrir un choix de marques françaises et anglaises peu présentes aux Emirats. Petit à petit, l’idée a mûrie et j’ai lancé l’année dernière ma propre collection de vêtements pour enfants de 6 mois à 12 ans : by lulla.
 
Q1 : Est-ce que vous avez toujours rêvé d’être entrepreneur ?
Je ne dirais pas que j’ai rêvé d’être entrepreneuse. C’est venu assez naturellement, guidée par l’envie de mener mes propres projets à terme et de n’avoir de compte à rendre qu’à moi même. Je pense avoir ce qu’on appelle la fibre entrepreneuriale. C’est un luxe de pouvoir créer son propre emploi. Cela offre plus de flexibilité et une meilleure balance vie professionnelle/vie de famille.
 

Q2 : Qu’est-ce qui a provoqué le déclic pour sauter le pas ?
Le besoin de suivre mon instinct… de m’écouter, et d’assumer un gros changement de direction professionnelle sous le regard inquiet de mon papa. 
 
Q3 : Pourquoi avoir choisi Dubai pour entreprendre ?
Parce que c’est une ville pleine d’énergie. Ici on rencontre des gens passionnés, beaucoup de créateurs, d’entrepreneurs ; de personnes qui ont des rêves et qui voient grands, qui se donnent les moyens d’y arriver. C’est motivant et enrichissant. 

 

Q4 : Quelles sont les challenges/difficultés/facilités pour entreprendre à Dubai ?
Pour ma marque by lulla, je dirais que la plus grosse difficulté est de trouver des réseaux de distributions. Ici, il y a très peu de boutiques indépendantes. C’est donc le challenge de l’année de trouver des points de vente. A bon entendeur…
 
Q5 : Quelle est votre source de motivation chaque jour ?
Ma famille. J’adore quand mes garçons me demandent après un marché si j’ai vendu beaucoup de vêtements, l’air un peu inquiet…  Et mon mari, qui est mon « business angel » et qui me soutient dans mes aventures.
Q6 : Avec le recul, que referiez vous différemment ?
Je ne changerais rien. Il faut prendre les choses comme elles viennent. Les erreurs servent à apprendre et à faire mieux la prochaine fois.
 
Q7 : Avez-vous bénéficié d’aides pour vous lancer ? 
L’aide de mon entourage et des gens que j’ai rencontrés à mon arrivée à Dubai. Les marchés m’ont permis de découvrir une importante communauté de mamans entrepreneuses. On partage les galères, les bons tuyaux. Il y a beaucoup d’entraide et de conseils entre nous.
 
Q8 : Si vous aviez deux conseils à donner au future entrepreneur qui vous lit ?
D’aller à la rencontre d’entrepreneurs et de ne pas avoir peur.
 
Et deux bonnes adresses ?
Mon premier point de vente pour by lulla bien sûr : The Uniform Shop dans la galerie du Spinneys sur Al Wasl road ouvert tous les jours de 9h à 21h.
Mon club de gym – Inspire -  sur Sheikh Zayed Road – Al Manara
 
Q9 : Comment conciliez-vous vie de parents (si vous l’êtes) et d’entrepreneur ?
J’essaye de travailler au maximum quand les enfants sont à l’école et d’être disponible pour eux de 16h à 20h.  Quand je travaille le week-end, ils viennent souvent me voir sur les marchés. 
 

Q10 : Des projets futurs ?
Toujours… mais rien de concret pour le moment. 
 
PETIT PORTRAIT INDISCRET 

Plutôt matinal ou oiseau de nuit ? Matinal mais j’ai mal… Les enfants se lèvent tôt ici, trop tôt, beaucoup trop tôt. Oiseau de nuit c’était dans ma vie avant enfants ! 
Plutôt café-croissant ou pti-dej healthy ? Ni l’un ni l’autre… Je prends rarement un petit déjeuner. Le matin c’est un litre de thé pour commencer la journée avec beaucoup de miel.
Plutôt sport extrême ou méditation ? Un peu des deux : plongée, SUP, ski, fitness, yoga et la méditation, et bien je commence tout juste.

Plutôt robe-sandales ou tailleur-talons ? Short-sandales ! 

Plutôt week-end cocooning ou fiesta ? Ni l’un ni l’autre, le week-end je travaille. Le vendredi sous les palmiers de Zabeel Park et le Samedi sur d’autres événements comme le Family Market de Marina Souq.
Plutôt cigale ou fourmi ? Mi Cigale - mi Fourmi. Je vais faire attention à mes dépenses dans l’idée de pouvoir me faire plaisir quand j’en ai vraiment envie. 
 


LE MOT DE LA FIN

 
Merci Dubaimadame !


Aimez et suivez birdsnbees et by lulla sur Facebook ou www.bylulla.com
Contactez Hélène au 056 1796 735 ou sur  ou retrouvez la au prochain Marina Souq.
 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter pour recevoir toute nos actus !
 
       Petites annonces
 
Dernière modification le mardi, 02 octobre 2018 09:42
  1. Les + lus
  2. Les + récents