Saba Qizilbash : une artiste humaniste !

Écrit par  Véronique Talma 02 FEV 2013



Saba est pétillante, douce et légère, pourtant ses œuvres sont puissantes, lourdes de sens et émouvantes, mais jamais sombres. Sa dernière exposition, à la galerie Cuadro au DIFC, nous fait découvrir un de ses univers,  intense et coloré. Des vêtements, des tissus, des foulards … qui semblent flotter autour, ou en l’absence, de corps invisibles. Chaque tableau suggère des formes inattendues qui offrent à chacun des évocations différentes selon sa sensibilité. Les drapés sont si réalistes que certaines toiles pourraient, au premier regard, passer pour des photos ; mais la composition, l’émotion et le mystère qu’elles dégagent nous emportent dans une autre dimension.

L’œuvre de Saba est largement influencée par les moments intenses de sa vie de femme. Deuils, naissances, maternité, sont des évènements qu’elle transcende dans son expression artistique. Contrairement à sa personnalité qui est si abordable et attentive, son travail est très introspectif, ses toiles très travaillées, riches de détails et de sens et surtout, comme elle, d’énergie.

alt

Et encore, ce sont là « que » ses œuvres artistiques, dont elle parle volontiers, mais ceux qui la connaissent savent qu’elle investit aussi son énergie dans  d’autres « œuvres », au sens où l’entendaient nos grand-mères. En effet Saba est une des co-fondatrices de Mums’share, une association  qui distribue de la nourriture aux travailleurs sur les chantiers tous les jeudis. Un geste simple (mais pas si simple à mettre en œuvre et pour lequel elle est aidée, entre autres, par un groupe de françaises ) mais très symbolique, de partage avec ces hommes qui par leur travail font aussi Dubai.

Ne  comptez pas sur elle pour jouer l’artiste maudite ou la passionaria humanitaire.
Elle est beaucoup plus complexe et profonde que chacun de ces 2 rôles. L’art, qu’elle a étudié toute sa jeunesse, au Pakistan d’abord puis aux Etat-Unis pour son MBA, est pour elle un moyen d’expression fondamental, sa façon de transcender les épreuves et les bouleversements de la vie. Cependant,  elle considère que c’est un privilège de pouvoir pratiquer son art et c’est ainsi que lui est venue la nécessité de  donner en retour, aux moins favorisés, une partie de son temps et de son énergie. Sur cet engagement humanitaire, elle reste très discrète et n’en parle que si on insiste. Et c’est avec un naturel déconcertant, comme si cela coulait de source, qu’elle raconte comment elle discute avec les chefs de chantier pour obtenir leur accord pour les distributions ! Elle n’en veut tirer ni éloge, ni notoriété, elle se satisfait juste d’agir humainement.

En effet, contrairement à beaucoup d’artistes qui, parfois malgré eux, sont totalement égocentriques, Saba est tournée vers les autres par nature et par engagement. Elle aime partager. Partager son art en exposant ses œuvres, partager son savoir en enseignant l’art à l’American University of Dubai (AUD) et en tant que professeur honoraire à l’université de Lahore, partager sa notoriété avec sa belle-sœur, artiste aussi et son frère compositeur !

Pourtant cet équilibre profond n’est pas inné, elle y travaille. Elle le dit elle-même, ses œuvres sont un exutoire pour ses démons, ses peurs et ses interrogations face à la mort, la pourriture du corps et quelques autres sujets morbides qui influencent profondément son travail.

alt

Quand on l’interroge sur son processus créatif, on comprend que la technique n’est pas un problème, pour elle peindre, c’est jubilatoire. Elle maîtrise les drapés classiques comme les techniques mixtes et saura utiliser du café et ses pouces sur du papier ou de l’acrylique sur une toile, sans aucun état d’âme. Cequi lui importe ce n’est pas le médium, mais le message.  

Et le message qu’elle transmet, peut-être inconsciemment par son histoire, sa personnalité et son énergie, est un message profondément humaniste. Ce message rayonne dans son sourire et sa gaité face à la vie et à l’avenir,dont elle n’ignore pourtant en tant que femme et mère, ni les enjeux,ni les épreuves.

Pour en voir et savoir  plus :
Galerie Cuadro jusqu’au 09/02/2013 :Contemporary Art From Pakistan: Saba Qizilbash : 09/01/13 - 09/02/13
http://www.cuadroart.com/en/exhibitions/contemporary-art-from-pakistan-saba-qizilbash.html
http://sabaqizilbash.com/

Pour celles qui veulent contribuer par leurs dons à Mums’Share contacter Oriane Kunterman :

Dernière modification le samedi, 28 novembre 2015 12:11
  1. Les + lus
  2. Les + récents