Imprimer cette page

Apprendre et pratiquer le kitesurf, des Émirats à Oman

Écrit par  Ambre Josse 03 MAI 2019
Et si cette année vous vous mettiez… au kitesurf ? Sport nautique dont la popularité a explosé ses dix dernières années, il est courant d’apercevoir quelques voiles en vous baladant le long de la plage éponyme « Kite Beach ». Moyen par excellence de profiter de la mer et du soleil de Dubai, le kitesurf est un sport ludique, complet, plus accessible (sous réserve de quelques cours, bien sûr !) que ce que beaucoup pourraient penser. Du cours de navigation à côté de chez vous, au stage de quelques jours à Oman, DubaiMadame vous propose un aperçu de tout ce qu’il est possible de faire autour de ce sport dans la région.
 
Le kitesurf, kesako ?
Le kitesurf est un sport de glisse qui se pratique à l’aide d’une planche tractée par une voile (aussi nommée « aile »), que l’on pourrait apparenter à un grand cerf-volant. Le kitesurfeur (ou la kitesurfeuse !) est muni d’un harnais relié à sa voile par le biais des lignes de traction et dirige son aile à l’aide d’une barre. Pouvant se pratiquer sur du « flat » (lagon calme) tout comme dans les vagues, ce sport a réellement pris son essor dans les années 2000 – 2010.
 
Le kitesurf est un sport accessible à tous, quel que soit l’âge, et compte chaque année de plus en plus de femmes dans ses rangs. Si son aspect technique peut impressionner au premier abord, quelques cours (obligatoires) suffisent pour se former à la maitrise du matériel, du vent et des règles de navigation, et pour évoluer en toute autonomie, au gré des spots (sites de prédilection pour ‘kiter’) à travers le monde. Beaucoup le souligneront, faire du kitesurf, c’est entrer dans une véritable communauté de passionnés, où demeure un grand esprit d’entraide et de partage.
 
Pratiquer à Dubai
Vous les aurez surement aperçus lors de votre baignade du weekend à Kite Beach, nombre de kites évoluent régulièrement le long de la côte des Émirats. Si le vent à Dubai n’est peut-être pas assez régulier et puissant pour vous garantir un stage non-stop d’une semaine, il est tout à fait possible de prendre des cours sur une base régulière, pour débuter ou vous perfectionner, avant d’évoluer en toute autonomie sur les diverses plages adaptées de la région.
 
Dépendant avant tout du vent, la meilleure saison pour pratiquer dans le pays s’étend d’octobre à mai. Il existe plusieurs spots notoirement connus, notamment Kite Beach (voir ici) et Jebel Ali (voir ici) pour Dubai, ou encore à Abu Dhabi, avec Al Bahya et Al Raha beach(voir ici), Saadiyat (voir ici) non loin de Yas Island.
 
 
De nombreuses écoles et cours particuliers existent pour apprendre à maitriser les bases de la navigation. Il faut compter environ six à dix heures de cours pour réussir à contrôler sa voile et faire ses premiers bords. Les leçons sont généralement dispensées en individuel ou en petit groupe. Question prix, il faut compter environ AED 1,200 les six heures pour des cours collectifs et AED 1,800 en individuel. Les « packages » proposés vont généralement de deux heures à dix heures. Les écoles prêtent tout le matériel nécessaire.
Vous pouvez notamment vous renseigner auprès de Kitesurf School Dubai qui propose des sessions en français (demandez Xavier).
 
Apprendre ou se perfectionner : l’été kite à Oman
Vous ne savez pas quoi faire de votre été dubaïote, être dehors vous manque, ou plus encore, vous cherchez un endroit sympa où envoyer vos ados pendant les vacances scolaires ? Figurez-vous que le plus grand intérêt de Dubai pour le kite est précisément… sa proximité avec Oman, et plus particulièrement l’île de Masirah, temple du kitesurf. Tous les facteurs y sont réunis pour apprendre dans les meilleures conditions : la température d’été y est jusqu’à 20 degrés inférieure à Dubai (de 24 à 35° environ), le vent y est constant (de 20 à 40 nœuds) et le spot est « flat », c’est-à-dire sans vague.   
Il est possible de réserver des « kite trips » (aussi appelés « kitecamp ») de cinq à sept jours, incluant le transport (au départ de Dubai ou à l’arrivée à Mascate selon les formules), le logement dans le « kite camp », ainsi que les cours et le prêt du matériel. Il existe de nombreuses écoles organisant ces voyages, dont Wake Up Adventures, à partir de AED 1,800 les cinq jours.
 
 
Du Golfe au reste du monde
Vous l’aurez compris, le kitesurf vous ouvre les portes de sublimes plages à travers le monde et près des Émirats, elles sont nombreuses ! Sri Lanka, Thaïlande, Kenya, Zanzibar, Turquie, Ile Maurice, Égypte, Madagascar, Seychelles sont autant de pays proches des Émirats qui vous promettent des souvenirs fantastiques, équipé(e) de votre planche et votre aile.
Il est parfois bon de rappeler qu’il n’y a pas d’âge pour débuter un nouveau sport. Vous trouverez dans les écoles de kite des débutants de 7 à 77 ans.
Apprendre à kiter pourrait presque s’apparenter à l’apprentissage de la conduite : quelque chose qui peut sembler technique au premier abord, mais qui après quelque temps, se transforme en automatisme pour ne laisser place qu’au plaisir de la pratique.
Sport complet, garant de sensations de folie, le kitesurf, c’est avant tout un univers, celui de la glisse et de l’eau, fait de rencontres et d’une communauté mondiale.
 
Alors, conquis ?
 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !
 
 
  
Dernière modification le mardi, 07 mai 2019 08:25