Considéré comme étant dans la « vieille ville », reflet d’un Dubai authentique à l’opposé de son image de luxe, est niché Al Satwa, aux pieds des tours gigantesques. A l’écart des circuits touristiques connus, vous y trouverez des rues commerçantes avec tous les types de magasins, de restaurants et de supermarchés, ainsi qu’une mosquée. Ce quartier de « bonnes affaires » n’est pas très grand et rétrécit au fur et à mesure que l’urbanisation massive de la ville avance. En 2008, ce quartier avait déjà bien failli être radié de la carte, englouti dans un pharaonique projet, mais sauvé in extremis par la crise financière.     Ce secteur, aux couleurs de la main d’œuvre migrante d’Asie du Sud, des Philippines, du Pakistan, et d’Iran offre de nombreux services que certains locaux n’utilisent qu’en ces lieux.   Surtout connu pour ses magasins de textiles, vous y trouverez également des couturiers hors pair qui reproduiront sur-mesure n’importe quel modèle de vêtement que vous apporterez. Des merceries gigantesques, comme il n’en existe pratiquement plus, vous offriront un choix extraordinaire de perles, broderies, rubans, taffetas, dentelles et tissus de toutes les matières et couleurs. Véritables fourmilières, on peut presque tout y acheter !   De plus, un tas de services vous seront proposés dans les différentes échoppes par des vendeurs accueillants et serviables, le tout à des prix défiants toute concurrence : faire réparer un téléphone ; changer sa coque ou acheter de nombreux accessoires ; trouver un serrurier ; commander des pneus et les faire monter sur place ; installer des films solaires sur les vitres d’un véhicule ou encore se rendre chez le barbier-coiffeur local… En effet, l’artisanat est très présent : pour seulement 250 AED, de nombreuses boutiques vous fabriquent des ensembles de coussins typiques des salons berbères. Vous pourrez également observer le boulanger Iranien pétrir et faire cuire son pain dans un four traditionnel et le déguster sur place : un véritable régal à 3 AED seulement !     Vous découvrirez également de nombreux supermarchés et bazars, véritables cavernes d’Ali Baba, dans lesquelles on peut y dénicher tout ce que l’on veut ! Le sport national ici est de rigueur : il faut marchander !!   Il vaut mieux éviter de s’y rendre le vendredi, jour de grande affluence ainsi que les soirs, mais plutôt privilégier le samedi à partir de 10h. Vous pouvez plus facilement vous garer sur les différents parkings et circuler aisément à pied. Être habillées convenablement, Mesdames, est fortement conseillé si l’on veut éviter les regards soutenus de la population masculine.   Depuis décembre 2016, un nouveau projet baptisé « Dubaï Street Museum » a vu le jour dans les rues de Satwa. Telle une galerie à ciel ouvert, vous pouvez admirer de splendides fresques murales, dont certaines font plus de 40m de haut, peintes par des artistes Emiriens et internationaux. Ces fresques égayent seize différents immeubles et rendent hommage à la culture et à l’histoire des Emirats et de ses habitants.         Terminer cette balade par le restaurant Ravi Palace est incontournable ! Véritable institution, cette cafétéria pakistanaise, sobre, avec nappe en plastique et verre en polyester, est un repère d’initiés pour toutes les nationalités. Géré par deux générations de la famille Abdul Hameed, le premier restaurant a ouvert en 1978. Vous y dégusterez le pain traditionnel (nan) ; le poulet ou mouton en sauce (hachar handi un regal !) ; les brochettes fraiches de bœuf ; pièces de mouton ou poulet saisies sur un grill géant ; sans oublier la spécialité, les lentilles dhal. Tout y est délicieux, et le prix d’un repas complet sera moins élevé que le prix d’un seul cocktail en ville…       Atypique, authentique et dépaysant, ce quartier mérite de venir y flâner et permet de trancher radicalement avec la modernité de Dubai.   Comment s'y rendre ? Cliquez-ici !     N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus !                
Le Etihad Museum vient enfin d’ouvrir ses portes à Dubai – Jumeirah 1, à proximité d’un lieu symboliquement fort puisque vous y trouverez le fameux drapeau de la Fédération et de l’Union House, à l’endroit même où la constitution a été signée en 1971. Plus précisément au début de la bien nommée « rue du 2 décembre » (date de la création de ladite Fédération des Emirats Arabes Unis).   Dubai s’est offert comme écrin à son histoire un bijou architectural réalisé par un cabinet d’architectes de Toronto : Moriyama&Teshima, auteur de plusieurs musées dont celui de l’Aga Khan à Toronto ainsi que d’autres musées en Arabie Saoudite, au Koweït etc. Conçu dans l’esprit de la pyramide du Louvre, la structure extérieure très moderne n’est que la partie visible de l’iceberg puisque le musée s’étend au niveau souterrain et s’étend sur 25000m2. Le bâtiment extérieur a selon moi des allures de « coquille », élégante et lumineuse et son architecture peut rappeller celle d’une huître entrouverte sur le monde. En réalité, ses courbes symbolisent le parchemin sur lequel la constitution de 1971 a été signée, et les sept piliers dorés qui soutiennent l'ensemble symbolisent les stylos utilisés pour la signer… Ces pillers peuvent évoquer aussi pour certains les troncs de palmiers qui nous protègent du soleil dans le désert de Rub Al Khali.   Le musée se présente sous forme de parcours dans l’histoire de la création de la Fédération depuis 1968 et l’annonce du retrait du protectorat anglais, alors à l’époque appelés Etats de la Trêve (trucial states). Un premier accord est signé entre Sheikh Zayed et Sheikh Rashid, les 2 principaux pères fondateurs, qui vont travailler pendant plus de 2 ans à convaincre les autres « Sheikhdoms » à se rallier à eux pour créer les Emirats Arabes Unis tels que nous les connaissons, le 2 décembre 1971.     Au menu : des photos bien sûr ; des films (pour l’instant en arabe) ; quelques objets symboliques ayant appartenus aux pères fondateurs (passeport dont le remplissage à la main vous fera sourire par sa logique toute bédouine) ; mais aussi des pupitres interactifs et ludiques (mais pas toujours faciles à comprendre).  Les pupitres se concentrent sur les quelques années d’avant 1971 qui ont été nécessaires pour convaincre les Sheikhs de l’importance vitale d’une union : traduction littérale de Etihad.  Ainsi une grande table interactive, découpée en forme des Emirats, déroule des photos et vidéos montrant comment le peuple vivait et à quoi ressemblaient ces territoires dans les années 60. Juste après, le long d’un falaj (canal d’irrigation traditionnel) vous pourrez consulter des archives photos et vidéos des étapes de la construction. Enfin une section où l’on peut consulter (tel un Jedi modulant un faisceau de sa main) les différents articles de la Fédération. On peut ainsi découvrir que l’article 10 correspond symboliquement à notre 1er article de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen (1789).     En conclusion : Une mise en abîme réussie des réalisations des Emirats en 45 ans avec des chiffres comparatifs tels que : 198 km d’autoroute en 1976, 4000 km aujourd’hui, en 1975 : 198 écoles et aujourd'hui plus de 1200, permettant d’appréhender le chemin parcouru par les Emirats grâce à la Fédération.    En résumé, un musée à découvrir sans faute et je dirai le plus rapidement possible. En effet mon œil d’experte subodore que la gestion des flux touristiques n’a pas été anticipée de manière optimale et que des queues aux guichets et devant les pupitres interactifs pourraient devenir très longues dans l’avenir !   Points positifs :  une magnifique architecture à découvrir le musée est très ludique et plaira aux enfants qui ont de l’espace pour s’amuser avec des activités interactives. un parcours chronologique simple à suivre et à comprendre. Mais attention à l’aborder toujours de droite à gauche comme l’écriture arabe, sous peine de commencer par la fin. un petit restaurant vous attend à la fin pour déguster mocktail et snack. un parc au dessus du musée qui ne demande qu’à vous accueillir.  des conférencières souriantes qui vous accompagnent et vous expliquent comment ça marche (façon Jedi, je vous ai dit…) parking souterrain gratuit pour le moment : donc cet été on ne récupèrera pas notre voiture à 55°.   Points négatifs :  il y a des sections uniquement en arabe, j’en suis aussi étonnée que vous ! Il manque donc des légendes aux citations et des sous titres aux 2 vidéos…  les légendes sont souvent écrites un peu trop petit, quasi impossible à lire. il y fait un froid glacial, vous me direz comme partout, mais là vraiment j’ai regretté ma doudoune !  le prix d’entrée à 25 AED que je trouve trop élevé part rapport à Dubai museum (3 AED).  le ticketing : première option par RTA avec la carte NOL mais il faut une carte NOL par personne ! Super pour les familles et les touristes ! Ne vous laissez par convaincre au parking d’en acheter aux distributeurs qui vous attendent avant même l’entrée dans le musée, car il vous en coutera 35 AED dont 6 rien que pour la carte ; le ticket étant à 25 AED. RTA devrait pouvoir se faire un petit bénéfice de 4 AED si vous ne trouvez pas l’occasion de l’utiliser pour un parking ou un ticket de métro (c’est vrai pour les touristes surtout je vous l’accorde). Donc montez jusqu’à la réception où vous verrez aussi qu’il y a des tarifs étudiant et enfant à 10 AED. pas d’audio guide qui aurait peut-être permis de comprendre certaines citations en arabes… même si la muséographie,  par ailleurs agréable, ne se prête pas vraiment à ce type d’équipement.   Ethiad museum Pour plus d’information : visiter le site Entrée : 25 AED/10 AED pour les enfants et étudiants (5-24 ans). Gratuit pour les moins de 5 ans. 20 AED partir de 10 pers. Possibilité de payer avec le NOL card de RTA. Ouvert tout les jours de 10h à 20h - Tel : 04 515 5771 Restaurant Seven Sands pour reprendre des forces.     Comment s’y rendre ? Jumeirah 1, au drapeau mais il faut faire un U turn au niveau de port Rachid pour y accéder. Plan d'acces   Contactez TOURVAL sur sa fiche B.A.F ! Valérie Amy est guide privée DTCM/ADTA, découvrez la sur www.visiterdubaiabudhabi.over-blog.com.   N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus !              
Situé au cœur historique de la ville près de la corniche de Deira et du souk de l’or, ce marché de poissons frais est réputé pour être l’un des plus authentiques de Dubai. Il est ouvert tous les jours à partir de 5h et illustre parfaitement le lien si fort qu’entretient Dubai avec la vie marine.   Comment s’y rendre ? Vous pouvez vous y rendre en famille, l’ambiance y est conviviale avec des vendeurs souriants qui n’hésiteront pas à faire goûter leurs produits à toute la famille !
 Nous vous conseillons néanmoins d’y aller plutôt en semaine car il y a beaucoup de monde le week-end. Le matin tôt est idéal car les pécheurs débarquent avec leurs prises du jour. Pour leurs restaurants, de nombreux chefs s’y rendent à cette heure afin de se fournir en fruits de mer, plus difficiles à trouver ailleurs. Idéalement placé près du port Rashid, ce marché est indiqué par des panneaux « fish market » et possède un grand parking. Il est également accessible par le métro avec une station toute proche « palm Deira Metro Station 1 ». Nous vous conseillons de prendre un porteur avec une brouette qui viendra directement vous chercher sur le parking afin de vous guider et de porter vos achats moyennant 10/15 AED.   Qu’est ce qu’on y trouve ? Ce marché effervescent est très propre et offre une présentation soignée des produits qui vous titilleront les papilles dès l’arrivée ! Comme son nom l’indique, vous retrouverez sur ce marché un très grand choix de produits exotiques et de poissons frais presentés sur des étales en céramique blanche. Une horde de vendeurs tous accueillants et amicaux vous propose du saumon, du faskar (sorte de Daurade), du thon, de l’hamour (appelé également mérou, poisson à chair blanche le plus péché du Moyen-Orient), mais aussi des sardines et des grosses crevettes péchées à Oman ou encore de beaux homards… Le tout à un prix défiant toute concurrence, surtout si vous marchandez, et cela fait partie du jeu !   
Le petit plus : sur simple demande à votre vendeur, tous vos poissons et fruits de mer peuvent être nettoyés, préparés et coupés sur place ! 
Le bon plan : Il est ensuite possible de faire cuire vos achats afin de les déguster et de vous régaler sur place au Grill & Shark restaurant juste accolé au marché !   Attenant à la partie poisson, vous trouverez également un très grand marché de fruits et légumes frais d’une grande qualité et très diversifié : de quoi vous aiguiser l’appétit ! Vous pourrez également gouter les dates de la région et vous perdre dans le souk aux épices, viandes et poissons séchés.        Ce marché incontournable vaut définitivement le détour tant par son ambiance locale :  authentique et chaleureuse ; que pour la qualité de ses produits et leurs mélanges de couleurs ; sans oublier la profusion d’odeurs et son brouhaha typique !   N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus !                
Voilà le grand moment approche, vous allez revoir la famille et les amis, se pose alors l’épineuse question des cadeaux. Si vous êtes un peu débordés et que votre budget est limité, mais que vous avez envie de faire plaisir à toute la famille (et la belle famille…) voici des idées de souvenirs typiques et locaux, qui sauront produire leur petit effet à moindre coût. Avec notre sélection, vos proches vont vous voir comme un mélange de Lawrence d’Arabie et Indiana Jones, celui qui a parcouru les mystères du Moyen-Orient à la recherche de l’authenticité de ces peuples étranges. Ce qu’ils ignorent, c’est que le peuple le plus étrange qui vit ici c’est la communauté des expatriés, mais ceci est une autre histoire…   Cette sélection s’appuie sur quelques critères simples : 1- Les produits doivent répondre à l’idée que se font nos compatriotes de Dubai.  Le moment de l’ouverture d’un cadeau est peu propice à une explication longue : « Mais si je t’assure, à Dubaï tout le monde à un Power Bank pour son smartphone ! Oui c’est ça (incrédule), et ils jouent à Candy Crush sur leurs chameaux tes bédouins ! » 2- Des cadeaux oui, se ruiner non. 3- Si on pouvait acheter le tout dans un même lieu…une grande surface (parce qu’il ne reste que quelques jours avant le départ !). 4- Les produits doivent pouvoir « survivre » au transport, l’emballage doit donc être résistant …mais pas « kitsch » pour refléter l’idée que c’est un produit artisanal et de qualité.   Le pétillant de datte ou de grenade : Une boisson originale, excellente et sans alcool. En réalité l’ingrédient principal est le jus de pomme, mais c’est la datte ou la grenade qui lui donne son goût. Servir bien frais avec des glaçons, et ajoutez, comme on le fait ici, quelques graines de grenade dans le verre. L’étiquette indique que l’entreprise qui commercialise le produit est d’Arabie Saoudite, le code barre indique que c’est…fabriqué en France, qualité oblige.  Le pétillant de datte 18,75 AED  Le pétillant de grenade 17,75 AED      Les dattes : Un grand classique, fourrées aux amandes ou autre, enrobées de chocolat le choix est vaste. Un seul conseil, choisir un emballage qui mette en valeur la qualité du produit. Si vous les offrez à quelqu’un qui s’y connaît en dattes, n’hésitez pas à lui offrir ses préférées, sinon faite un assortiment des variétés que vous trouverez vendues en vrac au poids. Dattes en vrac de 25 à 75 AED Dattes fourrées aux amandes Jomara 18,75 AED , 135g   Le miel :  Rares sont les personnes qui n’aiment pas le miel, aussi profitez de la position exceptionnelle de Dubai au confluent de l’Europe, l’Afrique et l’Asie, pour ramener ceux que l’on trouve difficilement chez nous. Pourquoi pas du miel des Emirats, du Yémen ou d’Inde, un petit assortiment Libanais, osez toutes les fantaisies.  Miel de Jujubier Bio, origine Abou Dhabi, stand Balqees 65 AED, 250g Miel du Cachemire Bio, origine Inde, stand Balqees 65 AED,  250g Miel d’Arabie Saoudite, rayon miel 7,75 AED,  125g Assortiment de miels et pollen du Liban, rayon Miel 24,50 AED 140g   Le miel de dattes :  Il ne s’agit pas à proprement parler d’un miel car il n’est pas produit par les abeilles. C’est le jus sucré qui est extrait des dattes, tout comme le « miel d’agave » ou le sirop d’érable.  Prenez-le de couleur claire, son goût sera moins prononcé. Il s’utilise comme du sirop d’érable. Miel de dattes 25 AED   Le safran et autres épices :  Qui dit Moyen-Orient dit épices dans l’imaginaire de nos compatriotes restés au pays. Il est très simple d’en trouver à Dubai, alors qu’il n’est pas facilement accessible en France. Vous pouvez aussi bien acheter du Safran d’Iran, pour faire simple, que faire un petit assortiment d’épices que vous achèterez en vrac. Jouez la carte de l’aventure et de la découverte et ne prenez que des épices que vous ne connaissez pas ! Safran Iranien 1g 22 AED (2 fois moins cher qu’en France) Épices en vrac de 14,50 à 150 AED le kg.   Un cadeau original, la mélasse de grenade : Très utilisée dans la cuisine libanaise, elle peut remplacer le vinaigre balsamique dans tous ses usages, ce qui est la méthode la plus simple. Elle va donner une touche d’originalité à toutes les salades et plats qu’elle va accompagner. C’est une réduction de jus de grenade ce qui en fait un liquide épais un peu sirupeux et acidulé. Prenez la bouteille de 350g de marque Al Wadi, son étiquetage discret, affirme la qualité du produit. Mélasse de grenade Al Wadi 19,75 AED. 350g     Le Dubai Cola :  Mais parmi vos proches certains connaissent très bien Dubaï, ils ont vu tous les «documentaires» de M6 et TF1. On ne la leur fait pas à eux ! Sortez votre arme secrète, le Dubaï Cola.  Synthèse parfaite de tout ce qu’est Dubaï, dattes et miel pour le côté traditionnel et bon pour la santé. Cola gazeux pour le plaisir et une canette blanche et or avec des motifs arabes du plus bel effet. Un coup gagnant assuré. Dubai Cola 3,50 AED les 33cl      Le savon au lait de chamelle : Enfin « Last but not Least » le must de cette sélection, le savon au lait de chamelle. C’est un produit d’une excellente qualité qui conjugue toutes les qualités requises pour être le cadeau idéal de Dubaï. C’est un produit artisanal, fait à Dubaï. Totalement naturel, il est sans sulfate, parabène, colorant artificiel et au parfum naturel. Excellent pour la peau, il est décliné en différentes fragrances, Oud (typiquement arabe), lavande, géranium, citronnelle… et même nature. Présenté dans un petit sac en toile, on peut considérer que c’est un cadeau pré-emballé. Savon « The Camel Soap Factory  à partir de 29 AED   Petite astuce panier garni  Pour un effet Waouhh assuré, offrez votre sélection de produits dans un joli panier (rustique) déposés sur un papier de soie, bien emballés, le tour est joué !   Toutes les références et indications de prix proviennent de Carrefour MOE mais vous pouvez certainement trouver des produits similaires dans d’autres grandes surfaces de Dubai.   N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du jeudi pour recevoir toutes nos actus !             
Tout juste arrivé à Dubai ou en visite touristique ? Cette cité des temps modernes aux gratte-ciels de verre majestueux ; aux échangeurs monstrueux et effrayants (quand on ne sait pas vraiment où aller) ; aux visages de toutes nationalités mais tellement souriants, avec autant d’accents que de marques de voitures circulant sur cette autoroute Sheikh Zayed qui traverse la ville… Et puis tous ces noms difficiles à se rappeler qui commencent par Sheikh…    Il est temps d’essayer de découvrir au plus vite Dubai, sa personnalité et donc un peu de son histoire… celle de ces bédouins nomades et des ces premiers expatriés : indiens, perses, anglais… Rien de plus facile ! Bur Dubai regorge de petits musées logés autour de la Creek. Chacun à leur manière vous fera entrevoir l’histoire de Dubai et les chemins qui les relient sont autant de découvertes à faire. On se perd, « pas grave »… on prend juste soin de boire régulièrement (on achète des bouteilles d’eau partout pour 1 ou 2 dhs ou l’on s’arrête dans un restaurant) et de porter chapeau ou une ombrelle et d’appliquer régulièrement de la crème solaire.   Pour cette première découverte, on va se concentrer sur Bur Dubai, soit la zone géographique autour du creek (Al Fahidi, Al Shindaga, Al Ras) que l’on peut parcourir à pied, oui à PIED. On pose la voiture ou mieux on prend un taxi et on se promène et on découvre… On regarde les couleurs chamarrées des marchandises ; des tissus des grossistes ; des épices et des murs. On lève les yeux pour admirer les tours à vent (Al Barjeel) en écoutant les sons de la ville : les conversations en hindou, farsi, arabe, pakistanais ou afghan et le bruit des moteurs (teuf teuf ? des abras : petits bateaux qui vont vous permettre de traverser le creek pour 1dh et explorer le souk des épices). On ouvre mêmes ses narines…pour découvrir les odeurs des beignets dans le souk aux textiles (« MIAM ! ») ; des restaurants indiens, pakistanais, iraniens, émiriens qui croisent notre route…   Voici une liste non exhaustive des lieux à visiter (mais pas dans l’ordre non plus) :   L’incontournable musée de Dubai : Dubai Museum, dans le fort Al Fahidi.  Prenez votre temps et vos enfants et parcourez les différentes salles qui s’enchainent. Lisez les panneaux d’information qui donnent une très bonne introduction à l’histoire de Dubai. Il y a des films et quelques vitrines interactives pour les enfants. Oui je sais ce n’est pas un musée très moderne, il est même plutôt modeste et un peu « poussiéreux » par endroit mais indispensable à tout nouveau résident qui se respecte ! Ouvert du samedi au jeudi de 8h à 20h30, le vendredi de 14h30 à 20h30. En face du Arabian courtyard hotel. Al Fahidi area. Tel : 04 353 1862 3dhs par pers, 1 dhs pour les enfants de moins de 1 an.   Les petits musées :    La maison de Sheikh Saeed : Sheikh Saeed House  Ouvert du samedi au jeudi de 8h à 20h30 le vendredi de 15h à 21h30. Situé dans le quartier de Shindaga, appelé aussi heritage village. 3dhs par pers, 1 dhs pour les enfants de moins de 1 an. Tel : 042260286   Comme vous allez l’apprendre dans le musée, il y a eu quelques Sheikhs plus importants que les autres dans « l’agiographie dubaïote » : vous y découvrirez des photos de Dubai depuis les années 1900 (surtout des années 50) et pourrez vous imaginer ce qu’était la vie d’un dirigeant de tribus sédentarisées dans un port entre 1896 et 1958, période pendant laquelle la maison était le siège de la famille régnante Al Maktoum.    Le Musée de la Municipalité : Municipality museum Tel : 042253312 Ouvert du dimanche au jeudi de 8h à 14h00 Face au Creek à Deira depuis le souk des épices. Gratuit 2 salles : une qui vous projette un film de 5 min sur les réalisations initiées par Sheikh Rashid entre les années 50 et 70. Une deuxième salle, plus axée souvenirs, sur les premiers documents émis par la Municipalité fondée en 1954, le premier plan d’urbanisme. En prime, vous pourrez être pris en photo avec son directeur Yousif !   La maison du Poète : Museum of Poet Al Oqaili Tel : 045155000 Ouvert du dimanche au jeudi de 8h à 14h. Situé près du souk aux épices (Al Ras : qqs panneaux dans le souk aux épices vous l’indique) Gratuit. La poésie est un art majeur dans la civilisation arabe. Chez les bédouins en particulier, eux qui vivaient sans écrit, transmettaient leurs histoires et traditions à travers des poèmes et poésies ainsi que le chant. Dans ce musée, vous entrez dans la demeure d’un des plus célèbres d’entre eux : l’occasion aussi de découvrir de l’intérieur une maison traditionnelle.   Le musée de l’école : Al Ahmadiyya School Tel : 042260286 Ouvert du samedi au jeudi de 8h à 19h30 le vendredi de 14h30 à 19h30. Situé près du gold souk (Al Ras : qqs panneaux dans le souk aux épices ) Al Ahmadiyya street. Gratuit Installé dans la plus ancienne école de Dubai (1912 : fondée par un marchant/armateur perlier), vous découvrirez les salles de classes et leurs fournitures scolaires ainsi que l’histoire de l’éducation aux Emirats.   Pour se promener et pousser des portes au grès des envies :    Al Fahidi district ou Bastakia  Ici on va observer l’architecture traditionnelle… celles des maisons de Bastakia. Ces maisons en corail et mangrove, ces ruelles étriquées pour se protéger du soleil, ces doubles portes pour garder l’intimité, ces cours arborées pour l’été, ces toits terrasses pour prendre l’air… des petits musées avec des collections pour amateurs de pièces…   Sheikh Mohamed center for cultural understanding : SMCCU Situé dans la House 26, Al Musallah Road, District de Al Fahidi, Bur Dubai Tel: +971 4 353 6666, emailProtector.addCloakedMailto("ep_4623a0f3", 1); et www.cultures.ae Un centre conçu comme une association loi 1901 pour permettre aux résidents et touristes de se rencontrer dans des cadres traditionnels : petits déjeuner, déjeuners et diners traditionnels animés par des bénévoles émiriens à qui on peut tout demander… Le diner est animé sous la forme de foire aux questions, une façon décontractée d’en savoir plus sur nos hôtes de façon décomplexée.    Quelques idées de lieux pour prendre un verre et souffler ou déjeuner et même diner car le vieux Dubai est encore plus beau la nuit.   Bayt Al Wakeel :  restaurant / terrasse sur le creek, une vue imprenable sur l’activité foisonnante de ce port traditionnel de Dubai. Certainement le meilleur endroit de Dubai pour se rafraîchir en cour de visite car la terrasse est littéralement sur l’eau. Un service amicale avec une « Fée » comme chef d’équipe (vous pouvez demander un pashmina en hiver si vous avez froid). Cuisine libanaises et asiatique. Souk al Kabeer  (souk aux textiles)  Tel : 04 353 0530 Ouvert de 11h à minuit.   Arabian tea house Une escale simple pour un encas (souvent organique) arabe ou indien… On y va surtout pour le charme du décor… mix anglo/colonial et arabe. Al Fahidi Street Bur Dubai, Tel: 04 4 353 5071 Email: emailProtector.addCloakedMailto("ep_feebdeb3", 1);   Al Bayt Al Qadeem : ce restaurant littéralement « vielle maison » est installé dans une maison ayant appartenu à un armateur perlier et construite en 1909. Cuisine mixte moyen orient. Belle ambiance dans la cours la nuit, à en oublier les grattes ciels de Dubai… Al Ras, près de Heritage House, En face de Ahmedia School Tel: +971 4 2256111 E-mail: emailProtector.addCloakedMailto("ep_8c79e595", 1);   Gallery XVA : une galerie, une chambre d’hôte et un restaurant végétarien tout en un. Pour y boire un verre, y découvrir des artistes émergents, y manger des plats simples végétariens, le tout dans la cour de cette maison à l’ombre d’un arbre centenaire. Al Fahidi Bur Dubai Email: emailProtector.addCloakedMailto("ep_0183a0db", 1); Tel :043535383  Ouvert de 8h à 18h     Creekside café : le long du creek au niveau de la ruelle indienne. Une terrasse au milieu du souk, une déco léchée à l’intérieur, la volonté d’en faire un lieu d’échanges culturels. Les prix sont plus élevés qu’ailleurs mais parfois c’est le seul endroit en terrasse à l’ombre alors rien que pour la vue et les jus de fruits délicieux on s’y arrête… Tel: 04359 9220   Enfin pour découvrir les trésors du vieux Dubai on peut aussi faire appel à des guides privés licenciés par la municipalité de Dubai pour en apprendre encore plus, et pour se laisser tout simplement guider, se laisser conter une histoire qui remonte à la nuit des temps celle des caravanes de bédouins qui traversaient le désert…   Et puis surtout, on continuera à explorer d’autres lieux d’histoire et de culture à Dubai, Sharjah, A Ain, Abu Dhabi… il y a finalement beaucoup à découvrir en dehors des centres commerciaux aseptisés par la mondialisation…   Bonne découvertes à tous,  Votre guide Val       Valérie Amy Guide privée DTCM/ADTA Dubai  et les Emirats emailProtector.addCloakedMailto("ep_5b87b4d0", 1); www.visiterdubaiabudhabi.over-blog.com Trip Advisor : Tour Val Dubai Tel : +971502549250   N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter pour recevoir toute nos actus !              
Les fêtes religieuses musulmanes comprennent deux Eid. Le premier est l’Eid Al-Fitr (prononcer Al Futour) qui célèbre la fin du mois de Ramadan et le second Eid Al-Adha qui correspond à la période de pèlerinage vers la Mecque. L'Eid Al-Fitr, pendant lequel les musulmans vont se rassembler dans la joie et la dévotion et faire plus particulièrement preuve de charité en offrant le “zakat”. C’est ce premier jour d’Eid que la période de jeûne prend fin, c'est-à-dire que le dernier jour de jeûne fini avec le coucher du soleil et que l’Eid al Fitr commence le lendemain, au lever du jour. Ce jour entre tous les musulmans du monde entier démontrent leur solidarité et leur union, et font acte de charité et de reconnaissance envers Dieu. Ils sont aussi encouragés à faire preuve de tolérance et de compassion, et de pardonner toutes offenses, querelles et mécontentements passés. Déroulement de l'Eid  Après les ablutions, l’Eid al-Fitr débute par une grande prière spécifique réunissant un très grand nombre de pratiquants. Il se célèbre ensuite par 2 à 4 jours de congés à travers tout le pays. Pendant l’Eid, on se salue avec les mots « Eid Mubarak » qui signifie plus ou moins « béni soit ton Eid » ou bien « Eid Sa‘īd » (heureux Eid) et il n’est pas rare que les réseaux téléphoniques soient saturés de ces messages envoyés à travers la monde, ce 1er jour d’Eid en particulier. Au matin de l’Eid les Musulmans rompent le jeun avec un petit déjeuner sucré et léger, souvent constitué de dattes et de lait avant de se rendre à la mosquée pour la grande prière ( « Salaat »). Mais avant cela, ils doivent pratiquer un acte de charité en donnant de l’argent aux pauvres et aux nécessiteux, cela s’appelle " Zakat al fitr " ou " l'aumône de la rupture " ou encore " impôt purificateur ". La prière est ensuite suivie d’un sermon et d’une supplication où l’on implore le pardon de Dieu, sa pitié, la paix et la bénédiction pour tout être vivant à travers le monde entier. Après la prière, les célébrations peuvent commencer en famille et entre amis dans une ambiance d’allégresse, de reconnaissance et de partage et les musulmans se rendent visite mutuellement tout au long de ces 2 à 4 jours. Mots clés durant Eid al-Fitr : empathie envers les pauvres, charité, vénération, bonnes résolutions, patience, bonté.   Retrouvez les autres Dis-moi Latifah: L'Oud
Il y a les clinquantes, les réservées, celles que tout le monde connaît et celles qui sont bien équipées… A Dubai, les plages ne manquent pas et avec l’été qui approche à grand pas, on a comme une petite envie de farniente… Que vous soyez plutôt baignade, bronzette, activités sportives ou tout ça à la fois, voici un tour d’horizon des plus belles plages publiques de Dubai !   JBR BEACH On ne la présente plus : la plage de JBR attire chaque jour des centaines de visiteurs, touristes et expats confondus, prêts à s’adonner à une bonne dose de farniente avec les gratte-ciel de la marina en toile de fond. Elle est l’une des plus fréquentées grâce à ses nombreuses infrastructures et à la multitude d'activités qu’il est possible d’y faire… y compris un tour à dos de chameau ! Ce qu’on y trouve : - Une promenade avec un cinéma, des cafés et restaurants équipés de terrasses (comme Eggspectation pour un petit-déjeuner réussi), des bars à jus et des food kiosks (comme The Counter qui revisite le hamburger sous toutes ses formes !) - Une aire de jeux ombragée pour les enfants - Wibit, un parc aquatique gonflable sur l’eau - Une piste pour faire du jogging - Des terrains de beach tennis et volleyball - Des équipements de musculation - Location de matériel pour faire des activités aquatiques - Le JBR Beach Market - Location de parasols et transats - Des douches et cabines Emplacement : Jumeirah Beach Residence, derrière The Walk. Plus d’infos sur : http://thebeach.ae BLACK PALACE BEACH Nichée entre la Palm Jumeirah et le Burj Al Arab, cette plage est l’un des secrets les mieux gardées de Dubai… Assez sauvage et peu fréquentée, elle n’est pas aménagée mais elle est idéale pour ceux qui veulent pouvoir lézarder en toute tranquillité… avec en prime une sublime vue sur l’île de la Palm et le Burj Al Arab ! Emplacement : Al Sufouh Street, à proximité de Madinat Jumeirah et des forteresses royales.   SUNSET BEACH Située de l’autre côté de l’emblématique Burj Al Arab, Sunset Beach offre des vues imprenables sur ce dernier, surtout au coucher du soleil ! Parce qu’elle est caressée par les vents toute l’année, cette plage est un spot privilégié pour les amateurs de surf et de planche à voile. Ce qu’on y trouve : - Des cafés et restaurants (mention spéciale au Surf Café, qu’on adore !), des bars à jus et des food kiosks - Une aire de jeux pour les enfants - Un club de surf avec location de matériel, le Surf House - Une piste pour faire du jogging, roller, vélo… - A proximité, le Jumeirah Beach Park qui dispose lui aussi d’une aire de jeux pour les enfants - Des douches et cabines Emplacement : A côté de Jumeirah Beach Hotel, en face de Umm Suqeim Park.   KITE BEACH  Comme son nom l’indique, elle est la chouchoute des kitesurfeurs et de tous les fous des vagues qui la prennent d’assaut dès que la houle se soulève ! La plus sportive de toutes les plages nous séduit par son grand banc de sable et par la multitude d’activités aquatiques qu’il est possible d’y faire, comme le paddleboard, le kayak… Ce qu'on y trouve : - Des cafés et restaurants, des bars à jus (Jamba Juice et ses boissons « healthy) et des food kiosks (l’emblématique Salt Burger ou le tout nouveau Wanna Banana pour des desserts glacés) - Une aire de jeux pour les enfants - Un parc d’amusement pour les enfants, The Journey, avec des activités en extérieur - Une piste pour faire du jogging, roller, vélo… - Wibit, un parc aquatique gonflable sur l’eau - Une école de kitesurf - Des terrains de volley ball, de soap football, un skate park - Des équipements de musculation - Location de matériel pour faire des activités aquatiques - Des douches et cabines Emplacement : Umm Suqeim, face à Al Manara Street. NESSNASS BEACH L’une des plus petites et des plus calmes de Dubaï, Nessnass Beach est parfaite pour ceux qui veulent se relaxer ou, si sa voisine Kite Beach est trop peuplée, profiter des courants pour s’adonner aux sports d’eau : kitesurf, paddleboard… Ce qu’on y trouve : - Une piste pour faire du jogging, roller, vélo… - Location de matériel pour faire des activités aquatiques - Des cabines Emplacement : Sur Jumeirah Beach Road, derrière Sunset Mall.   JUMEIRAH OPEN BEACH Cette plage bordée d’impressionnantes villas est surtout fréquentée par des familles venues profiter de son calme et de sa piste cyclable. Grâce aux surveillants de baignade qui l’observent depuis leurs cabanes typiques, vous pourrez profiter en toute sérénité de moments de baignade avec vos enfants ! Ce qu’on y trouve : - Une piste pour faire du jogging, roller, vélo… - Un terrain de volleyball Emplacement : A proximité de Jumeirah Beach Road, à côté de Marine Beach Resort & Spa.   AL MAMZAR BEACH Située à la frontière entre Dubai et Sharjah, la splendide plage d’Al Mamzar Beach Park est si étendue que vous ne risquez pas de vous retrouvez collé(e) à vos voisins ! Pour pouvoir y entrer et profiter de son eau turquoise et des ses nombreux aménagements, il vous faudra payer 5 AED à pied et 30 AED en voiture. A noter : les lundis et mercredi, la plage est réservée aux femmes et aux enfants. Ce qu’on y trouve : - Des cafés et restaurants à proximité - Un emplacement à pique-nique avec des barbecues et des tables - Une aire de jeux ombragée pour les enfants - Une piscine avec trois bassins - Des équipements de musculation - Location de matériel pour faire des activités aquatiques dont le jet-ski - Un amphithéâtre - Location de bungalows - Location de parasols et transats - Des douches et cabines Emplacement : El Hamrya Port, Al Mamzar Residential Area au nord-est de Dubaï. Hormis ses plages publiques, Dubai dispose également d’une multitude de plages privées et de beach clubs appartenant à des bars et des hôtels. Pour tout savoir, rendez-vous sur http://dubeach.com, qui répertorie toutes les plages de la ville !    
crédit photo @ibogalito & @shacketteOn l’entend souvent, cette phrase, comme une chanson extraite d’un disque rayé : « De toute façon, Dubai c’est une ville sans âme et sans histoires ». Alors un peu lassé(e), vous voulez contrer ces clichés ? Que vous soyez touriste ou expatrié, vous voulez : montrer à vos visiteurs (familles et amis) les facettes cachées de la ville (celles que l’on ne voit pas à la télé) ; surprendre votre moitié ; satisfaire toute la famille lors d’une journée inoubliable ? Alors cet article est fait pour vous ! Bonne nouvelle, notre ville n’a pas UNE, mais DES histoires à vous conter…il suffit juste de s’adresser aux bonnes personnes. Alors, suivez le guide ! L’un des premiers avantages de Dubai c’est la diversité des activités proposées, ainsi il existe une multitude de tours guidés selon vos envies, la durée du séjour, l’âge, le budget, et le style d’excursion recherché. Nous nous sommes particulièrement intéressés à des offres touristiques guidées, complètement personnalisées et hors des sentiers battus. Il n’est donc pas question de parcourir la ville en suivant un guide parmi une foule d’inconnus, les casques de traduction sur les oreilles…Il s’agit plutôt de découvrir des adresses confidentielles et des lieux souvent méconnus, avec leurs lots d’histoires et d’anecdotes ! crédit photo@abdullalbuqaish Des tours guidés sur-mesure avec Arabian Spirit ! L’agence de tourisme Arabian Spirit semble correspondre à tous nos critères : 100% francophone, expérimentée sur l’ensemble des Emirats, proposant une offre de qualité qui répond à tout type de demande ! Arabian Spirit a été créée en 2010, par Marie-Christine de Warenghien, ex-présidente de l’UFE, et véritable figure locale de la ville ! Forte de ses années d’expériences et de connaissances de Dubai, Marie-Christine a su différencier son offre par son extrême sens du détail apporté à ses prestations, ainsi que sa passion pour la culture qu’elle aime inclure dans chacune de ses interventions. Aujourd’hui, l’agence s’est développée et c’est désormais une véritable équipe qui s’organise pour s’adapter à vos besoins !  Ainsi, vous aurez l’opportunité de participer à des tours exclusifs, tels que : - L’architectour : en journée/demi-journée Partez à la découverte des (très) grandes réalisations architecturales de Dubai. Ce circuit vous permettra de comprendre ou de parfaire vos connaissances sur l’expansion de Dubaï et la construction de ses tours hors du commun, possédant chacune une histoire surprenante…Vous emprunterez la fameuse route des « Palais » depuis Palm Jumeirah jusque Business Bay. - Le tour des animaux : en demi-journée Assistez à l’entrainement des dromadaires de course, en passant par l’observation des flamands roses de la creek, pour finir par une visite du centre des faucons. L’agence peut également construire des tours totalement sur-mesure. Voici quelques exemples de visites personnalisées : - L’organisation d’une rencontre avec une émirienne qui a reçu un groupe de femmes dans sa maison de Khor Fakkan, autour d'un repas et d’un thé. Ce temps de partage leur a permis d'échanger autour des us et coutumes du pays ; l'importance de la tradition ; le sens de la famille et des valeurs. - La visite d'un site archéologique, fermé au public, dans l'émirat d'Umm Al Quwain, pour des passionnés d’histoire. A l’issue de cette découverte, une rencontre a même été organisée avec Sophie Méry, archéologue, Directeur de recherche au CNRS.  Vous retrouverez également au programme : la visite du vieux Dubai, la visite du musée de la perle, les safaris dans le désert, les visites chez l’habitant, les diners-croisière, une initiation au polo, les vols (hélicoptère, hydravion, montgolfière), et bien d’autres encore.  A découvrir, ici. Réservez une excursion, ici. Contacts : Agence Arabian Spirit +971 50 654 3397  emailProtector.addCloakedMailto("ep_62e60f5a", 1); Page Facebookcrédit photo @Laurence Peyronie-Butler
Dubaï, ses beach clubs, ses spas, ses restaurants, ses boites de nuit, tout ce qui fait le succès de cet oasis de béton auprès des touristes et attire de nombreux expatriés n’est qu’un coté de ce que cet émirat a à nous offrir. N’oublions pas qu’il n’y a que quelques décennies, le désert était omniprésent et si les constructions en ont effacé une bonne partie, il est toujours possible d’admirer ces grands espaces. Les amoureux d’off road connaissent bien les nombreuses pistes, terrains de jeu et spots de camping dans les Emirats, le plus impressionnant étant très certainement le désert de Liwa, avec ses immenses dunes, réservées aux connaisseurs de dune bashing. La majorité de ces endroits sont toutefois assez éloignés de Dubaï. Nous avons néanmoins découvert un endroit parfait pour s’évader un week end, à 40 minutes à peine du centre de Dubaï : Al Qudra Lakes. Ces lacs artificiels, vraisemblablement créés il y a environ un an sont accessibles sans 4x4 pour ceux qui veulent simplement s’y balader, y faire un BBQ ou camper. Mais se situant à l’entrée du désert, les dunes les entourant sont idéales pour s’entrainer à la conduite, car petites mais techniques. Cerise sur le gâteau, il n’est pas rare de tomber sur un troupeau de gazelles, voire même d’oryx. Après une bonne après-midi à tester vos compétences de conduite dans le sable, rien de tel qu’une petite pétanque près des lacs, tout en admirant un somptueux coucher de soleil, avant une petite baignade. Il est tout à fait possible d’y passer toute la soirée, voire la nuit. L’endroit est somptueux, calme, tranchant avec la vie mouvementée de Dubaï, parfait pour se ressourcer. Ce lieu est également un repère ornithologique, ayant été colonisé par de nombreuses espèces, dont des cygnes noirs. N’oubliez pas de nettoyer avant votre départ car personne d’autre ne le fera pour vous. Pour ceux qui préfèrent, une petite touche de luxe après une balade dans cet endroit enchanteur, vous pouvez prendre la direction du Bab Al Shams qui n’est qu’à 15 minutes de là. Point d’entrée : 24°50'26.5"N 55°21'47.6"E
Une ville qui souhaite monopoliser le marché touristique ne peut l’envisager sans une offre culturelle sérieuse et diversifiée. C’est pour cela que le gouvernement concentre désormais ses investissements dans deux domaines privilégiés : la sauvegarde de son patrimoine (voir notre article sur les musées de Dubai) et l’ouverture au monde artistique et intellectuel international.En témoignent l’organisation d’événements tels Alserkal Avenue ou les expositions des galeries du DIFC et le développement de projets d’envergure comme the Opera House… Résidents comme gens de passage reconnaissent la valeur des expositions et événements culturels encouragés par le pays. Dubai, partie de rien ou presque, a su s’imposer comme une destination culturelle de premier choix, tout comme Abu Dhabi. Art NightsNous vous proposons cette semaine une visite au DIFC et ses galeries d’art. DIFC (Dubai International Financial Center) est le quartier financier par excellence, avec ses nombreux restaurants, ses hommes d’affaires en costumes cravates et ses business women. Ce complexe réunit, en plus des bureaux, des galeries d’art. Les galeries du DIFC, sur Gate village, représentent l’un des premiers pôles attractifs pour les amateurs d'art fortunés, juste avant Al Serkal avenue. Les plus grandes galeries nationales et internationales d’art contemporain en particulier, ont pris leurs quartiers dans le centre d’affaires de Dubai, vidant ainsi peu à peu des lieux comme Bastakiya où les galeries se font de plus en plus rares et les espaces dédiés dans les malls comme le 2nd étage de MOE il y a encore peu de temps. DIFC, un pont entre les différentes cultures dans un cadre à ciel ouvert, ultramoderne où s’organisent tous les mois des nuits de l’art plébiscitées par les amateurs de la ville. On y retrouve des galeries comme Art Sawa (building 8), Empty quarter (Building 2) spécialisé dans la photographie, Opera Galery (building 3) ou encore Christies (building 5). ZOOM sur THE EMPTY QUARTER ADRESSE DIFC Gate Village, Bldg 02 TEL +971 4 323 1210 SITE INTERNET http://www.theemptyquarter.com/ JOUR ET HEURE Dim-jeudi: 10h-22hSamedi: 14h-20h, Ferme le vendredi Une galerie dédiée exclusivement à l’art de la photographie. Sa programmation étendue propose des expositions régulières et éclectiques. Les artistes exposés viennent des quatre coins du monde, avec, il est vrai une préférence naturelle pour les œuvres ayant pour thème l’Asie et l’Orient d’un autre temps. Un très bel espace, pour l’une des galeries spécialisées les plus visitées du pays. ARTSAWA DIFC Gate Village, Bldg 08 (+ une antenne à al Quoz) TEL +971 4 3862366 SITE INTERNET http://www.artsawa.com/ JOUR ET HEURE 10h-19h30, ferme le vendredi et les jours de congé. Artsawa («ensemble» en arabe) fut créé en 2009 par Amel B. Makkawi, libanaise passionnée d’art depuis toujours, une habituée des cercles mondains de Dubai. Pour Amel, « l’art est une forme d’expression qui dépasse les différences sociales, religieuses ou politiques…qui rassemble ». Et c’est exactement ce que l’on ressent en pénétrant dans cette galerie accueillante, où il est si bon de se perdre dans la contemplation d’œuvres exceptionnelles. Une galerie de référence. OPERA GALLERY DIFC Gate Village Building 3 TEL +971 4 323 0909 SITE INTERNET http://www.operagallery.com/ang/gallery/contact/index/id/17/ JOUR ET HEURE: dimanche- mercredi 10h-22h/ jeudi 10h- minuit/ vendredi et samedi 11h-21h Là encore une sélection éclectique, sur deux étages. Une programmation dynamique, à l’image de ses gérants passionnés et enthousiastes. Des œuvres street art dont Opera Gallery semble garder aujourd’hui encore le quasi monopole. Des sculptures d’acier, de porcelaine ou de plâtres colorés, des tableaux immenses et vivants, pour une collection d’art contemporain où se mélangent les styles dans une harmonie au rythme endiablé. Bonne visite!
Si vous n’y êtes pas encore allés cette année, prévoyez donc une petite sortie désert avec la famille et les copains, c'est la saison idéale!Pour certains, piloter dans le désert est l’enfance de l’art quand pour d’autres cela relève de l’impossible qui fait peur.En ce qui nous concerne, on adore et nous y allons assez souvent. Voici donc un tout petit guide pratique pour les amateurs de nature et de mini aventure.Attention, les phrases sont courtes : normal c’est un homme qui écrit !Où aller? Les coins préférés de la rédaction.A coté de Dubai, l’idéal est le triangle compris entre Big Red, Fossil Rock, et le village de Nazwa. Cela va de la piste tranquille jusqu’aux grosses dunes immenses. Quant au paysage, certaines parties vous montrent leur sable ocre, d’autres leur sable rouge ; certains terrains ne sont faits que de sable, d’autres sont des étendues d’herbes à chameaux, vous rencontrerez aussi parfois des mini-forêts de Gharf. De plus il y a du monde, mais tout en discrétion, donc en cas de problème ont peut se faire aider en moins de 15 minutes, et en cas de camping, on est tranquille. Tout cela rajouté au fait que c’est à peine à 45mn de Dubai…Pour un pique nique quoi amener ?L’idéal c’est de faire des grillades que l’on peut manger sans couteau ni fourchette : brochettes, côtelettes d’agneau, saucisses. Le tout avec une salade composée au riz, de la pita et de l’houmous. Bien sûr prenez un minimum d’un litre et demi d’eau par personne. Ajoutez coca et autres si tel est votre goût mais surtout ne faites pas l’impasse sur l’eau.On vous recommande vivement de laisser chaises, tables pliantes, barbecue automatique en aluminium, et lampes néon à la maison. Sur la route, au 3ème rond point après Dragon Mart (Dubai-Hatta road) vous trouverez du bois (10dhs), une grille (30Dhs), des tapis 2mx3m (50Dhs), et des torches sur bambou (10Dhs). Je vous garanti dans ces conditions une vraie expérience, et un moment inoubliable.Pour une nuit quoi amener ? Une tente et des duvets évidement car au petit matin il fait très froid. Prévoir des pulls pour la soirée. Il faut aussi prévoir un petit déjeuner facile à préparer : oubliez les tartines beurre-confiture, préférez la boite de croissants x 10 de chez Carrefour. Du café soluble, du lait en poudre et bien sûr une théière ou une cafetière « bédouine », voire une casserole. Notre recette qui fait des émules à chaque fois : de la pita chauffée sur la braise de la veille, étalez du Kiri dessus ; imbattable !Comment ne pas se perdre ? Et le cas échéant comment faire quand on est perdu ?Une règle de base est d’aller dans le désert à plusieurs voitures. Trois ou quatre véhicules est idéal : il y en aura toujours un parmi vous qui aura le sens de l’orientation.En dehors de ça, si votre sortie se transforme en « Pierre Richard dans le désert », c’est à dire que vous avez perdu les autres voitures du convoi, oublié votre téléphone à la maison, et cassé le GPS…voici comment faire pour retrouver votre chemin.Étape 1 : prenez de la hauteur. Naviguez parmi les dunes jusqu'à arriver au point le plus haut. De là observez l’horizon pendant 5 à 10 minutes. Il y a de grandes chances que vous retrouviez votre groupe.Étape 2 (sous-entendu, pas de groupe en vue) : vous avez fait des traces dans le sable. Revenez en arrière, jusqu'à ce que vous retrouviez celles de votre groupe et suivez-les. Vous pouvez prendre l’option de suivre ces traces jusqu’à la sortie du désert aussi.Étape 3 (il y a du vent, ça a effacé les traces) : repérez les montagnes ou de très grosses dunes au loin. Il y aura toujours du monde pour vous guider.Étape 4 (Pierre Richard c’est vous, et vous avez en plus perdu votre voiture, vous êtes à pieds) : refaire les étapes de 1 à 3. La clé est de toujours aller en haut des dunes voir si on ne repère rien au loin qui puisse aider.Que faire quand on s’ensable ?Une fois encore, nous vous recommandons vivement de sortir à plusieurs voitures. Cela permet que l’une d’elles tracte le véhicule ensablé.Autre précaution de base : ayez toujours dans votre coffre une pelle et une sangle de tractage, c’est un minimum vital.Couvrons tout de même le scenario le moins facile et imaginons encore une fois que vous êtes seul , sans groupe pouvant vous sortir de là avec la fameuse sangle ou un treuil, et sans personne pour vous aider aux alentours. Il faut alors bien dégonfler les pneus, au maximum, c’est primordial. Enlever un peu le sable qui gênerait les essieux (c’est ça qui bloque la voiture…). Mettre la boite de vitesse en 4L (lente). Enlever le blocage de différentiel (le bouton avec un dessin d’un « i » à 4 roues). Repérer la pente dans laquelle est la voiture, et accélérer fort dans le sens de la pente, en marche avant ou en marche arrière, selon.Comment conduire dans le désert, quelques règles de base .Pour les novices, il y a plusieurs règles simples pour passer un moment agréable :- Dégonflez les pneus. Les débutants dégonfleront plus que les experts. Car ceux-ci prenant plus de risques, allant plus vite, tournant plus brusquement, voudront bien sûr éviter de déjanter.- Regardez les traces de la voiture que vous suivez. Si vous voyez les crampons sur le sable, c’est qu’il est dur et que vous avez de la motricité. Si vous ne voyez plus les crampons, le sable est mou. Prenez alors de l’élan et passez cet espace mou le plus vite possible (pas trop quand même, hein).- Gardez une distance de 50m avec la personne qui est devant vous. Cela permet de voir ce qu’il fait et ne pas se retrouver coincé dans un endroit dont il serait difficile de sortir.- Lorsque vous vous arrêtez (pour discuter, prendre une photo, etc.), mettez vous TOUJOURS dans le sens de la pente, sur du sable dur. J’insiste : ne ralentissez pas tant que vous n’êtes pas sur du sable dur ou en pente. La plupart des ensablements se passent en effet dans ces occasions là.- Lorsque vous descendez une grande dune, gardez votre volant droit (le logo doit être droit…).- Il est rare que quelqu’un arrive à retourner sa voiture dans le désert, alors ne vous faites pas trop de soucis là dessus.Quelques précautions particulières à prendre. Amenez un chapeau car le soleil peut être violent. La crème solaire risque d’être désagréable avec le sable mais elle demeure essentielle, surtout pour les enfants. Les lunettes de soleil sont importantes aussi. Le sable est très très chaud donc vous risquez de vous bruler si vous ne portez que des tongs.Prévoyez des vêtements chauds si vous pensez rester au delà du coucher du soleil.Et veillez à ce que les enfants soient toujours bien chaussés, surtout à la nuit tombée d’ailleurs car…:Y a-t-il des dangers en dehors de se perdre, de déjanter, de se retourner ou de s’ensabler ?Les dangers sont surtout lorsque vous campez. En règle générale, le matin, lorsque vous démonterez votre tente, vous trouverez certainement des petits scorpions en-dessous. Mais ils ne sont pas dangereux, du moins pas pour les adultes ni pour les ados. Les enfants en bas âge…c’est plus sérieux. Il faut aussi observer l’endroit où vous posez votre camp : des traces de chameaux sous un arbre ? Vous risquez de voir des camel-spider (araignées couteaux) ; des traces de serpent ? Il y a des chances pour qu’il vous rende une petite visite une fois le camp endormi.Les accidents sont excessivement rare mais essayez tout de même de vous munir d’un aspi venin, faites en venir de France par exemple. Et restez chaussés dès le moment où le soleil se couche !Pour apprendre à conduire dans le désert vous avez aussi des cours dispenser par Belhasa Driving entre autres (04 3243535, http://www.bdc.ae/inner/tc-desrt-driv.htm).
Beach Club du St Régis Hotel En cette post rentrée, on va de surprises en surprises dans la capitale: les quelques adresses qui vont suivre sont à tester, partager et découvrir. À vos carnets! French Touch: L’Alliance Française d’Abu Dhabi déménage à Al Bateen: l’ouverture des nouveaux locaux s’est déroulée le 11 octobre et le petit-déjeuner traditionnel de rentrée s’y est tenu le samedi 18 octobre. Retrouvez toutes les informations sur www.afabudhabi.org, sur la page Facebook ou sur Twitter (AlliancefrançaiseAD). Avis aux fans de déco, plus besoin d’aller jusqu’à Dubai pour s’offrir des accessoires signés O'deRose, qui a ouvert cet été un corner au House of Fraser du World Trade Center Mall (accolé au Central Market). On y va, on y court! www.wtcad.ae Pour se refaire une beauté version Yves Rocher, plus de problème: rendez-vous à l'Abu Dhabi Mall. Un kiosque se tient désormais face à Sephora, on fait son choix... Avis aux gourmets: Stratos Pour le ‘tea time’, la franchise londonienne The East India Company a ouvert une élégante boutique aux Etihad Towers (au 1er niveau de la galerie marchande The Avenue, près du Fauchon). Une grande variété de thés, des douceurs chocolatées et même des sirops floraux... le tout dans un packaging so smart! À offrir ou s’offrir... Pour une table avec vue on connaissait l'espèce de soucoupe volante au sommet du Royal Meridien, sauf que l'Al Fanar s’est fini. La vue est toujours à 360 degrés mais c’est désormais le Stratos et son chef Justin Galea qui nous feront voyager dans la stratosphère des saveurs, avec cuisine ouverte et déco chic. Bon appétit! www.stratosabudhabi.com Un nouvel italien pour l'InterContinental: fini le Boccaccio, sa divine burrata... et bientôt, dès novembre normalement, en son lieu et place le restaurant Circo (dernier né de la famille Maccioni qui gère Le Cirque, réputé à New York). A tester! Les clubbers ne sont pas en reste avec le Burlesque Restaurant & Lounge du Yas Viceroy: déco. boudoir chic rouge, musique jazz, blues et DJ (nocturne les week-ends) et surtout une terrasse donnant sur la Marina de Yas Island, une nouvelle adresse qui va faire des émules! (Ladies night les dimanche et lundi) www.burlesqueuae.com Côté hôtels: Cet été l'hôtel 4 étoiles Southern Sun a ouvert ses portes (sur Mina Street, vers le port): des tarifs attractifs, à voir. www.tsogosunhotels.com Un espace arty: The Space est LE lieu d'animation de TwoFour54 pour travailler, bouquiner ou échanger. Les créatifs y trouveront une source d’inspiration (magazines, livres, projections et événements culturels), les autres y feront de belles rencontres (lors des workshops, autour d’un café). Rendez-vous chez twofour54, Park Rotana Building (Ground Floor), toutes les infos sont sur la page Facebook. Prendre soin de soi: Le Beach Club du St Régis Hotel sur la Corniche est enfin ouvert (comptez 200 aed en semaine et 300 aed le weekend pour la journée). Mais la nouveauté à tester absolument entre copines c’est le ‘Queens ritual treatment’ au Remede Spa de l'hôtel: 2h30 de bonheur à partager (jusqu’ à 4 personnes), gommage/vapeur/massage, rafraichissements et sucreries, idéal pour les belles occasions... ou juste pour fêter celle d'être ensemble! (600 aed/pers., infos au 02 694 4100) Et pour le shopping: Yas Mall Une nouvelle galerie marchande et de une, le Nation Galleria des Nation Towers de la Corniche (St Regis Hotel) continue ses ouvertures de boutiques et cafés... prochainement un Café de la Paix. Plus que quelques semaines de patience avant l’ouverture du Yas Mall, prévue pour novembre. Ce qui nous attend? Un centre commercial immense de plus de 400 boutiques et de nombreux cafés et restaurants... le tout relié au parc d’attraction Ferrari World. Bonnes sorties et à bientôt!
  1. Les + lus
  2. Les + récents