Les avantages de la scolarité bilingue !

Écrit par  La rédaction 20 JUIN 2016
À l’heure où il est possible de se rendre aux quatre coins du monde en une journée, que l’information se propage partout et dans toutes les langues, dans un système international et globalisé : le bilinguisme devient un enjeu stratégique pour nos enfants !
Notamment dans une ville comme Dubai, où les populations et les cultures s’entremêlent avec l’anglais comme langue de communication numéro 1.
 
La Swiss International Scientific School in Dubai (SISD), dont les infrastructures ne cessent de se développer, propose un enseignement bilingue (français/anglais ou allemand/anglais), basé sur des valeurs de tolérance et de partage, dans lequel chaque enfant et adolescent est pris en considération et peut progresser à son rythme. (Lire notre article La toute première école bilingue internationale privée de Dubai à proposer le système éducatif suisse)

Christine jacob
 
 
Nous avons rencontré Christine Jacob, responsable du pôle langues de SISD, dont le leitmotiv n’est autre que : “L’éducation donne le désir de s’instruire. C’est une assurance pour la vie et un passeport pour l’éternité”…
Elle nous en dit plus sur la pédagogie de l’école, ses réussites et ses voies de développement après une année d’existence :



Comment fonctionne votre système scolaire bilingue ?


Nous définissons le bilinguisme comme l’usage régulier d’une ou plusieurs langues différentes au quotidien. Une personne bilingue est donc capable de communiquer, penser et réfléchir dans au moins deux langues différentes, même si l’une de ces langues reste prédominante. Dans nos sections bilingues, nous pratiquons l’apprentissage de la langue par immersion. Ceci signifie que nos élèves sont « plongés » dans la langue qu’ils apprennent. L’acquisition d’une langue additionnelle est donc similaire à celle de la langue maternelle. Ils apprennent la nouvelle langue à leur niveau, dans un environnement authentique.
 
En petite (Pre-KG), ainsi qu’en moyenne (KG1) et grande section (KG2) de maternelle, la langue d’enseignement est l’anglais, mais la présence d’une assistante francophone ou germanophone permet aux enfants d’être exposés à une autre langue tout au long de la journée. 

 
En KG1, les enfants ont une leçon de français ou d’allemand par jour, dispensée par une enseignante francophone ou germanophone. Les enfants qui parlent déjà le français ou l’allemand sont encouragés à enrichir leur vocabulaire et à améliorer leur expression orale dans des situations variées ; les enfants débutants acquièrent les outils linguistiques nécessaires à la communication orale ainsi qu’un vocabulaire de base. Aux antipodes de l’enseignement traditionnel de la langue, les leçons sont construites autour de jeux, d’activités et de chansons favorisant une acquisition de la langue dans un contexte de communication du quotidien.
 
En KG2, une enseignante anglophone et une enseignante francophone ou germanophone sont conjointement responsables de la classe. Alors que pendant une semaine les cours du matin sont donnés en anglais et ceux de l’après-midi en français ou en allemand, la semaine suivante, c’est l’inverse. Les deux enseignantes étant toujours présentes ensemble dans la classe, elles ont également la possibilité d’apporter un soutien spécifique aux élèves moins avancés.

 
Les cinq premières années de primaire permettent d’approfondir l’immersion : les élèves ont classe en anglais pendant une semaine, en français ou en allemand la semaine suivante, et ainsi de suite. Les deux enseignants collaborent efficacement de manière à éviter les répétitions, et échangent régulièrement des informations sur le niveau des élèves. Ainsi, par exemple, si un enfant n’a pas saisi les nuances d’un exercice de mathématiques expliqué en anglais, il aura droit à une remise à niveau par l’enseignant francophone ou germanophone en début de semaine suivante.

À partir de la 6ème le système change et les langues sont distribuées en fonction des matières : certaines d’entre elles sont enseignées en anglais, les autres en français ou en allemand. 

 
Précisons enfin que l’arabe, langue nationale des Emirats Arabe Unis, occupe une place importante dans notre curriculum : les enfants y sont sensibilisés dès la petite section (cette année,dès la 2e année de maternelle), et suivent des cours d’arabe langue maternelle ou langue étrangère dès la première année de primaire. 

Nous proposons également, à partir du CP, une section anglais + français ou anglais + allemand. Tous les cours sont donnés en anglais, mais les élèves ont une leçon par jour de français ou d’allemand. Ils acquièrent ainsi des compétences communicationnelles, écrites et orales.
 
Comment qualifier votre système pédagogique ? Quelle est sa force ?
 
SISD est une école bilingue internationale. Nous suivons le curriculum des écoles IB : le programme primaire (PP) et le programme d’éducation intermédiaire (PEI), mais nous y ajoutons la composante bilingue. À la fin de leurs études, nos élèves sont donc capables de s’exprimer, de penser et réfléchir dans deux langues au minimum, et disposent en plus d’excellentes connaissances en arabe. Contrairement à ce qu’ils pourraient apprendre dans une école de langues, ils ne maîtrisent pas uniquement les compétences communicatives, mais également la langue académique. 

Enseignants et élèves utilisent et apprécient la langue à la fois d’un point de vue fonctionnel et esthétique. Dans le cadre de l’enseignement immersif, l’apprentissage et l’enseignement sont des actes sociaux qui dépendent des relations avec les autres, du contexte, de l’environnement, du monde et de soi-même. L’exposition aux langues et leur expérimentation, dans toute leur richesse et leur diversité, créent une curiosité face à la vie et à l’apprentissage, ainsi qu’une confiance dans la création de nouvelles interactions sociales. Pour les enfants, la langue est un moyen de s’impliquer dans le monde. Bien loin de l’apprentissage d’une langue « avec un livre », nos élèves apprennent une langue en l’utilisant au quotidien
 
Comment les professeurs sont-ils sélectionnés ? Selon quels critères ?
 
Chaque professeur enseigne dans sa langue, son expérience est décisive. Nous privilégions les enseignants au bénéfice d’une expérience internationale, disposant de quelques années de pratique et connaissant bien le curriculum de l’IB. Bien entendu, nous attendons d’eux qu’ils fassent preuve d’un certain flair pour les langues étrangères à la leur, de tolérance et d’ouverture d’esprit. L’anglais étant utilisé pour les communications internes et externes, nos enseignants doivent être capables de comprendre et de s’exprimer dans cette langue. Nous les recrutons à l’international, en utilisant diverses plateformes. Nous acceptons uniquement les candidatures d’enseignants disposant d’une formation universitaire et au bénéfice d’un diplôme d’enseignement pour le degré concerné. 
 
Pour les élèves rejoignant vos classes et n’ayant pas suivi au préalable de cursus bilingue, comment les intégrez-vous ? 
Rencontrez-vous des problèmes d’adaptation avec certains élèves du fait du bilinguisme ?
 
Nous acceptons des débutants en anglais et en français/allemand jusqu’en CP. En effet, à raison d’une immersion à 50% dans une langue additionnelle, un enfant met environ quatre ans pour atteindre le niveau d’un locuteur natif. Passé le cap du CP, si l’enfant ne dispose pas de bases linguistiques suffisantes, l’apprentissage de la langue additionnelle se fait aux dépens du curriculum : il risque de ne pas arriver à suivre en mathématiques, en sciences, etc. 
Les progrès dans l’acquisition d’une langue additionnelle dépendent essentiellement du milieu dans lequel elle est pratiquée. Un enfant débutant en français et qui ne pratique cette langue qu’en classe progressera certainement moins vite qu’un autre débutant régulièrement immergé dans la culture francophone en dehors de l’école. Nous encourageons donc les parents à exposer le plus possible leurs enfants à la langue additionnelle une fois l’école terminée. Si l’apprentissage de la langue additionnelle ne peut être suffisamment accompagné ou si les parents souhaitent doter leur enfant de solides compétences communicationnelles dans une autre langue sans pour autant lui imposer un curriculum bilingue, notre section « anglais + français » ou « anglais + allemand » constitue la solution idéale. 
 
Proposez-vous des cours de soutien scolaire ?
Définissez-vous des niveaux au sein d’une même classe ?
 
Nous avons mis en place un système de support individualisé pour l’anglais à partir de la 1ère année de maternelle, et pour le français et l’allemand à partir du CP. 

Les enfants dont le niveau linguistique n’est pas suffisant bénéficient d’abord d’un soutien intensif, sous forme de classe de langue (jusqu’à une leçon par jour), de manière à acquérir les bases nécessaires à la communication. En fonction des progrès de l’élève, on passe ensuite à d’autres types de supports, par exemple un accompagnement en classe. Chaque enfant ayant un profil linguistique propre, nos enseignants de langues s’adaptent et choisissent la méthode et le rythme au cas par cas. 
Tous nos enseignants sont à l’écoute et modulent leurs cours sur plusieurs niveaux. Le même exercice peut par exemple être décliné de manière différente, de manière à ce que chaque enfant ait la possibilité de le résoudre. Mais ceci n’est pas une spécificité de notre école : dans les classes monolingues aussi, les enseignants prévoient des activités pour les élèves les plus faibles comme pour les élèves les plus doués, l’important étant de donner à chacun une chance de progresser. 
 
Adaptez-vous un programme unique dans toutes les matières avec seulement un changement de langue
d’enseignement ?
 
Comme mentionné ci-dessus, nous suivons le programme du Baccalauréat International : le PP et ses unités d’enquête pour le primaire et le PEI pour le niveau intermédiaire. Il s’agit d’un programme visant à favoriser le développement global de l’enfant en mettant l’accent sur ses besoins sociaux, physiques, émotionnels et culturels, ainsi que sur ses besoins académiques. Chaque langue ayant ses spécificités, une partie du curriculum varie d’une langue à l’autre. La grammaire française, on le sait, est par exemple différente de la grammaire anglaise, nous devons bien évidemment tenir compte de ces spécificités et nous nous orientons donc sur les cursus français, suisses, allemands et autrichiens. 
 
À partir de quel âge/quelle classe peut-on introduire une troisième langue ?
 
Près de 50 nationalités différentes sont représentées à SISD. Pour de très nombreux élèves, l’anglais, le français, l’allemand ou l’arabe n’est pas la deuxième mais la troisième, voire la quatrième langue. On oublie souvent que plus de la moitié de la population mondiale est aujourd’hui bilingue ! À partir de quel âge, jusqu’à quel âge ? Il n’y a aucune limite. L’environnement joue un rôle essentiel : pour se développer, une langue doit être pratiquée régulièrement et sur le long terme.
Plus on commence tôt, mieux c’est ? Aucune recherche ne l’a confirmé. En effet, avec l’âge, les capacités cognitives sont meilleures et peuvent permettre un apprentissage accéléré. Néanmoins, les chercheurs s’accordent pour dire que les enfants assimilent mieux les accents. 
A SISD, l’arabe (langue maternelle ou langue étrangère) est enseigné à raison de six leçons par semaine dans les filières bilingues dès le CP. Nos élèves ont également la possibilité de participer à des clubs de langues (français, allemand, arabe et italien) dans le cadre du programme d’activités après scolaires. 
 
Quels sont les retours des élèves, comment vivent-ils leur scolarité bilingue au sein de votre école ?
 
L’un des facteurs de réussite de l’apprentissage linguistique est le respect du principe « une langue – une personne ». Nos élèves l’appliquent au quotidien : ils parlent anglais avec certains de leurs enseignants, français, allemand ou arabe avec d’autres. Quelques-uns se parlent en français, d’autres en anglais, d’autres en allemand, d’autres encore en arabe. Ils n’y font même plus attention, c’est devenu la normalité. La semaine dernière, j’ai abordé, en français, une élève dans le couloir. Elle m’a poliment écoutée, puis m’a simplement dit : « Pas français ». Ce n’est qu’à ce moment-là que j’ai réalisé que je m’adressais à une petite germanophone, par ailleurs débutante en anglais !
 
Après une année d’existence, quel bilan pouvez-vous faire ? Quelles sont les évolutions et voies d’amélioration à venir ?
 
J’ai de la peine à réaliser que nous sommes déjà à la fin de notre première année ! Le temps a passé si vite. Notre système est désormais rodé. Nos élèves progressent. Pas toujours aussi rapidement que leurs parents le souhaitent, mais à leur rythme. Ouverts d’esprits, communicatifs, tolérants, ils développent peu à peu une conscience internationale. 
Nous nous préparons à accueillir 300 nouveaux enfants en septembre prochain et à ouvrir nos premières classes de collège : 5ème, 4ème et 3ème.
 


L’inauguration du complexe sportif en automne marquera une nouvelle étape et nous permettra certainement de nous ancrer plus profondément dans la communauté locale. Nous allons bien entendu continuer d’améliorer la structure de notre programme, notamment en développant l’approche immersive dans les classes de maternelle, et poursuivre tous nos efforts pour préparer le mieux possible nos élèves au programme intermédiaire puis au programme de diplôme. En bref, nous continuerons d’inspirer l’excellence. 
 
 
En effet, SISD inaugurera, à la rentrée, un nouveau complexe sportif qui comprendra notamment : une piscine olympique, une piste d’athlétisme, un terrain de football et de rugby, deux courts de tennis éclairés, un mur d’escalade, des studios de danse, deux salles de sport polyvalentes et un terrain de beach-volley.
La construction du campus sera achevée pour septembre 2017. L’école offrira alors un internat pouvant accueillir 350 élèves, ainsi que deux établissements dédiés au collège et au lycée. Ces derniers seront équipés de laboratoires scientifiques ultra modernes et d’une gamme complète d’espaces de création : atelier textile, technologie alimentaire, création graphique, studio d’enregistrement, station radio, studio photo/TV, musée vivant, auditorium et laboratoire de robotique.
De quoi offrir à tous les élèves des espaces dédiés pour donner libre cours à leur créativité !

 
Pour plus d'information, consultez le site de SISD.
Suivez-les sur Facebook !

Swiss International Scientific School in Dubai
Dubai Healthcare City
Phase 2, Al Jaddaf
Dubai, UAE
Contact : +971 4 375 0600 ou
Admissions : +971 4 375 0600 ou
 
 
Dernière modification le lundi, 20 juin 2016 08:49
  1. Les + lus
  2. Les + récents