L’investissement socialement responsable (ISR), qu’est-ce que c’est ? L’ISR consiste à intégrer des critères extra-financiers lors de son investissement, comme par exemple : - la gouvernance d’entreprise et la répartition équitable de la valeur créée entre actionnaires et salariés, la prise en compte des actionnaires minoritaires dans les assemblées générales, - la parité homme femme dans les conseils d’administration,  - la dimension philanthropique de l’entreprise,  - les enjeux environnementaux et la croissance durable,  - le refus parfois d’investir dans des activités telles que le tabac, les armes, les entreprises violant les droits de l’homme, le nucléaire, les OGM….    Ces placements visent à concilier performance économique et impact social et environnemental en finançant les entreprises ou entités publiques contribuant au développement durable quel que soit leur secteur d’activité.  En influençant la gouvernance et le comportement des acteurs, l’ISR favorise une économie responsable.   L'ISR suscite un intérêt grandissant et de plus en plus de produits sont proposés aux investisseurs particuliers.  La gestion ISR en France par exemple a progressé de 30% par an depuis 2014 pour atteindre 746 milliards d’euros fin 2015.   Pourquoi choisir l’ISR ? On choisit l’ISR pour donner du sens à son épargne, pour jouer un rôle plus responsable et actif dans l’économie sans pour autant renoncer à la performance financière. En effet, l’analyse de ces critères permet une limitation du risque sur la performance financière de ses actifs dans la mesure où les risques environnementaux, sociaux et de gouvernance des entreprises sont mieux maitrisés par l’approche ISR. D’autre part, ces investissements sont une opportunité d’investir dans les acteurs qui sont porteurs de solutions et de réponses aux grands enjeux de société.   En outre, l’ISR se développe sur l’idée que la prise en compte de critères sociaux et environnementaux permet de mieux identifier les sociétés performantes, à moyen et long terme.    Prenons un exemple pour illustrer nos propos : Bertille Knuckey, gérante responsable de la recherche ISR chez Sycomore AM, indique que l’intégration de ces critères lui permet de limiter des pertes sur certains investissements. Ayant investi dans le groupe Casino, les critères ISR ont permis de déceler une complexité de la comptabilité trop importante, un manque de transparence du management ainsi qu’un manque de contre-pouvoirs dans la gouvernance. Cette analyse a entrainé leur décision de vendre cette valeur de leur portefeuille limitant ainsi leur perte à -1,8% au lieu de -26%.   Quelles performances au final ?  Les 10 meilleurs fonds ISR depuis 2011 ont performé en moyenne de 54% soit près  de 11% annuels.   Il est important d’accorder une attention particulière à la valorisation du capital humain, premier vecteur de performance. En effet, le bonheur au travail, c’est moins d’absentéisme, moins d’accident au travail, donc plus de productivité. C’est aussi plus de créativité, moins de turn over et donc plus de croissance.   Conclusion : La prise en compte de ces critères n’a donc pas uniquement pour but d’essayer de répondre à un besoin d’éthique et de recherche de sens en rentrant dans une démarche socialement responsable de long terme mais bien également d’approfondir la connaissance des risques et par là même développer la rentabilité de vos investissements.   Si vous souhaitez en savoir d’avantage, contactez :   Cédric MARC  Associé-Gérant  3AO Patrimoine  emailProtector.addCloakedMailto("ep_65cd8076", 1);     N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus !                
Qu’est-ce-que la rhumatologie ? Non ce n’est pas la spécialité du rhume ! C’est la grande sœur de la médecine interne hospitalière, presque aussi vaste. Elle traite les pathologies aigües ou chroniques de l’appareil locomoteur c’est-à-dire les os, les articulations et les muscles, chez l’adulte et l’enfant. Nous avons fait le point avec le Dr. Gabriel Masson, rhumatologue et médecin du sport pour adultes et enfants à The French Clinic.   Les spécificités de Dubai :   - Premièrement, la chaleur : celle-ci qui diminue les douleurs de types arthrosiques mineures, souvent aggravées par l’humidité et le froid. - Deuxièmement, l’âge de la population plutôt jeune : beaucoup de pathologies traumatiques, tendineuses, ligamentaires, sciatiques, lombalgies, cervicalgies mais peu d’arthroses dégénératives. - Troisièmement, le système de santé : qui nécessite parfois une suspicion d’examens (pas toujours nécessaires) pouvant entraver la confiance de l’acte médical, surtout dans un contexte où les remboursements sont assez variables et aléatoires. - Enfin et surtout le problème de la langue : qui lors d’un acte médical est prépondérant, dans la construction d’une relation de confiance (pour être compris des deux cotés).   Ainsi, à Dubai, les spécialistes de la rhumatologie inflammatoire (polyarthrite rhumatoïde, spondylarthropathie, lupus érythémateux etc.) sont surreprésentés car il s’agit de la rhumatologie anglophone. L’aspect dégénératif mécanique est donc traité par les physiothérapeutes et les ostéopathes voire les chiropracteurs mais surtout par les orthopédistes ou neurochirurgiens qui ont souvent tendance à opérer ! La formation européenne met davantage l’accent sur la prise en charge du patient dans sa globalité (symptômes, interrogatoire poussé, essais thérapeutiques) avant d’engendrer une phase de traitement plus lourde.   Ça veut dire quoi ?   En d’autres termes, explorer les traitements biologiques demeure une véritable révolution ! Notamment grâce à la découverte des bienfaits de l’acide hyaluronique (utilisé notamment pour les genoux) ; plus récemment, on a aussi utilisé des plaquettes (ayant un rôle sur nos propres facteurs de croissance) pour soulager les articulations et les tendons (PRP) ; sans oublier les progrès en matière de prothèses !  L’ostéoporose est également de mieux en mieux prévenue et traitée : on est aujourd’hui bien loin du traitement hormonal isolé, avec des risques pour le cancer du sein…   Pour conclure : La merveilleuse infrastructure mise à notre disposition à Dubai permet, à l’aide de médecins compétents, d’assurer un bon suivi aux résidents. Aux médecins d’améliorer le lien entre les demandes, les pathologies, les craintes des patients ; avec les formidables progrès que la médecine apporte quotidiennement.   Merci au Dr. Gabriel Masson, excerçant à  The French Clinic.  Pour connaitre les coordonnées de la clinique, rdv dans leur fiche BAF !   N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter pour recevoir toute nos actus !              
Le divorce par consentement mutuel est un divorce au cours duquel les époux s’entendent sur la rupture du mariage et sur ses conséquences. Jusqu’ici, les expatriés de nationalité française souhaitant divorcer par consentement mutuel étaient amenés à rentrer en France afin de passer devant le juge aux affaires familiales dans le cadre de la procédure de divorce.  Le 12 octobre dernier, une réforme concernant le divorce par consentement mutuel a été votée afin de simplifier sa mise en œuvre.    Qu’est-ce que cela va changer pour les résidents français aux Emirats Arabes Unis ? Désormais, à compter du 1er janvier 2017, les époux expatriés dont l’un au moins est français pourront opter pour cette nouvelle procédure. Le divorce sera entièrement effectué aux Emirats Arabes Unis sans avoir à passer devant le juge aux affaires familiales en France.  Les avocats français seront les garants du bon déroulement de cette procédure.   Quelles sont les exceptions à ce nouveau régime ? Il existe deux exceptions à cela :  - si l’un des époux est soumis à un régime de protection des adultes (tutelle, curatelle…); - si un des enfants mineurs du couple souhaite être entendu par le juge.  Ces situations ne sont pas très communes.    Comment devront procéder les époux souhaitant divorcer ? Il suffira pour chacun d’eux de se rapprocher d’un avocat français aux Emirats Arabes Unis.  Chaque époux sera conseillé par son propre avocat afin d’établir la convention de divorce. L’avocat devra protéger au mieux les intérêts de son client puisque désormais le juge n’interviendra pas.    Une fois le projet de convention de divorce rédigé, un délai de réflexion de 15 jours à compter de la réception, devra être respecté par les parties.   Quel est l’avantage de cette nouvelle procédure ? Cette procédure permet de désengorger les tribunaux et réponds aux besoins de rapidité des particuliers dans ce genre de situation. Néanmoins, elle a l’inconvénient de ne pas être soumise à l’autorité impartiale du juge.   Comment la convention de divorce sera enregistrée en France ? Une fois la convention établie par les avocats et signée par les parties, elle devra être déposée au rang des minutes d’un notaire français.     Véronique Oneyser-Lasserre Senior Associate au cabinet d’avocats Bonnard Lawson Dubaï, Al Habtoor Business Tower - Dubai. Contact: emailProtector.addCloakedMailto("ep_917ed1e4", 1); / +971 52 62 73 541   N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter pour recevoir toute nos actus !              
A Dubai, comme dans certaines villes du monde est arrivé le mois de décembre… avec la douceur des soirées magiques passées au grand air, et où on savoure, non sans un certain plaisir la fraicheur de l’air et la fumée qui s’échappe par volutes discrètes du barbecue, embaumant tout le jardin…  Petit à petit, nous nous laissons tous envahir par la magie des fêtes qui au delà de tout, continue à éblouir petits et grands…   La perspective de retrouver les proches, de savourer des moments uniques en famille, revoir tous ces êtres chers qui nous ont tant manqués. On se projette, non sans une grande exaltation ; on commence doucement à penser aux cadeaux que l’on va offrir à chacun.   Noel est la période où chacun de nous se laisse aller au plaisir de régresser, bercé par les chants doucereux de cette période de l’année qui résonnent dans tous les magasins. Guirlandes, boules, lumières, petits lutins, où père Noël prenant diverses formes se sont invités dans les vitrines des magasins. Divers marchés de Noël prennent place dans différents endroits de la ville,  il est temps de décorer son sapin….ou son palmier !   Mais c’est aussi une période où le petit enfant qui sommeille en nous et qui dort dans notre inconscient attend patiemment de se réveiller d’un long engourdissement.    Nous nous rappelons tous ces moments magiques, surveillant non sans un certaine réjouissance, notre mère placer l’étoile au sommet de l’arbre, guettant avec une agitation certaine, le moment où l’on va pouvoir déchirer tous ces paquets et contempler avec délectation les cadeaux offerts par nos êtres les plus chers, éblouie par toutes ses lumières qui clignotent, encore aujourd’hui dans un coin de notre tête.    Pour des raisons évidentes, nous cherchons tous à retrouver le Noël de notre enfance, qui sommeille encore dans nos inconscients, dans une quête de perfection absolue.  On y place toutes nos attentes, suspendus au bout du fil avec nos proches, dans la préparation de cet événement hors du commun… Cependant, non sans surprise, une certaine tension teintée d’ambivalence commence à prendre lentement possession de nous.    Nous aimerions que tout soit parfait et conforme au souvenir intact, et cependant différent, selon le vécu de chacun. Nous recherchons tous à retrouver ce Noël idéalisé si cher à nos mémoires, ou d’une certaine manière à redevenir enfin, le tout petit enfant que nous étions.   Mais cette tension qui émerge, ne serait-elle pas le signe d’une avidité de reconnaissance inassouvie de cet enfant qui sommeille en nous ?  Comme si nous savions déjà, que quoi que nous fassions, les fantômes du passé sont prêts à ressurgir et attendent sagement  le moment, comme des marionnettes inanimées, leur retour en scène.  Frustrations, complexes, attentes désespérées d’une reconnaissance si longtemps attendue, syndrome du vilain petit canard… Le fil de l’inconscient familial se déroule progressivement devant nos yeux. Oui, on va revoir ce frère ou cette sœur tant aimé et tant haï qui nous nous a volé la vedette tant de fois dans les yeux éblouis de nos géniteurs.  Mon père va t’il enfin reconnaître que j’ai de la valeur ?  Tante Odile va t’elle enfin arrêter de murmurer que mon enfant est hyperactif et que je devrais davantage lui serrer la vis…?    A Noël, moment familial par excellence pèse parfois une atmosphère étrange où le silence est d’or.  Pas de référence au passé, on parle de tout et de rien, avec l’injonction de s’éblouir des derniers accomplissements de chacun.  Mais il est cependant un moment propice à la régression absolue comme nous l’avons évoqué ci-dessus et où de manière quasi incontrôlable, la place que l’on occupait au sein du groupe familial reprend du service.  Un jeu sans fin entre répression et régression….C’est une forme de confrontation entre l’adulte que nous sommes devenu et l’enfant qui sommeille en nous… Nous redevenons comme envoûté, ce personnage de l’enfance, bien remis en scène par la présence du système familiale et nous nous vidons peu à peu de cette identité si chèrement conquise dans notre vie d’adulte.    La famille incarne, tout autant une valeur refuge, de confiance, un lieu de ressources, tout autant qu’un lieu de rivalités, d’enjeux de places, de frustrations et de rancœurs. C’est cette ambivalence très souvent qui reprend toute sa place au moment des retrouvailles.   Finalement, afin que Noël reste magique et demeure ce qu’il est supposé être, un moment de plaisir partagé avec nos proches…Il est important pour certains, d’appréhender cette période de fête à sa juste valeur : un moment en famille.   Pour cela, il faut pouvoir tendre la main à l’enfant qui en nous et qui trépigne d’impatience afin d’être enfin reconnu et apprécié à sa juste valeur ; et pouvoir lui communiquer la place qui est la nôtre aujourd’hui.    Oui, je suis le fruit de demandes impossibles, d’amour inassouvie, de rivalités fratricides mais je suis aussi porteur d’un héritage d’amour, de confiance, de valeurs de vie, d’éducation qui a contribué à faire de moi aujourd’hui cet être « si parfait et si affreux » !    En réconciliant l’enfant à l’intérieur de moi et l’adulte que je suis aujourd’hui, je suis capable de prendre une place entre réjouissances et attentes surdimensionnées.   Et c’est avec cet héritage qui a construit la personne que je suis aujourd’hui, que je vais m’asseoir à la table des festivités et avec toute ma famille lever mon verre à ce monde d’imperfections qui m’a aidé à devenir tout simplement humain.   Bonnes fêtes à toutes !   N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du jeudi pour recevoir toutes nos actus !             


Dernière ligne droite avant les fêtes, après avoir trouvé votre tenue pour briller en soirée… il vous reste encore quelques cadeaux à dégoter. Rassurez-vous, nous sommes tou(te)s les mêmes, on attend un peu le dernier moment et vite vite on est à cours de temps mais surtout d’idées ! Pas de stress, on a mis en commun nos lumières pour vous concocter une sélection cadeaux déclinée au féminin et au masculin : de quoi gâter toute la famille !   Les idées cadeaux de Vanessa :   CADEAU 1 : le gloss Dior   Le dior addict ultra-gloss de Christian Dior, accessoire indispensable à toutes les trousses de maquillage dignes de ce nom. Non seulement, il habille vos lèvres d’une délicate couleur satinée et brillante tout en les hydratant au maximum. En plus, il conviendra à toutes, car il se décline en 18 teintes toutes plus glamours les unes que les autres. Le must-have absolu !   Environ 110 AED. Sephora Dubai Mall et Harvey Nichols, Mall of the emirates   CADEAU 2 : le sèche cheveux super sonic de Dyson   La rolls du sèche cheveux ! Il a été mis au point par une équipe de quinze ingénieurs, il est 8 fois plus rapide que n’importe quel sèche cheveux sur la marché, résultat pour un brushing style salon de coiffure, vous n’aurez besoin que de 10 minutes pour arriver à vos fins ! Grâce à sa haute technologie, il protège la fibre capillaire pour un rendu super brillant. Un petit bémol cependant, le prix assez élevé, et oui les produits high tech sont onéreux !   Pas encore disponible sur le marché aux émirats, vous pouvez cependant l’acquérir sur le site www.desertcart.ae, au prix de 3049 AED
 549 euros, sur www.amazon.fr    Les idées cadeaux de Camille :   CADEAU 1 : Les diffuseurs parfumés de chez Jo Malone    Enfin ! Un cadeau utile et original qui peut être offert à la gente masculine sans trop se casser la tête. Avec un design très masculin, voici un bel objet à offrir pour chez lui ou pour son bureau ! La marque propose une gamme de parfums variés qui s’éloigne des parfums fleuris et poudrés s’adressant aux femmes. « Pine & Eucalyptus », « English Pear & Fressia » ou encore « Lime, Basil & Mandarin » raviront leurs narines et les vôtres mesdames ! De plus, certaines des senteurs proposées se déclinent aussi en bougies, vaporisateurs d’ambiances et même eaux de Cologne ! De quoi adapter votre budget ou prendre de l’avance pour la prochaine occasion !   Environ 300 AED Dans la boutique Jo Malone de Dubai Mall et de MOE.   CADEAU 2 : Une mani/pedi à Nailstation   Nailstation propose des cartes cadeaux à 200 AED (free polish inclus !) alors pourquoi ne pas prendre les choses en main et booker pour votre sœur, votre meilleure amie ou votre maman une super séance de « mani/pedi » entre filles ? La large palette de couleurs proposée est certainement le point fort de l’enseigne ! Le petit plus : la collection bio de la marque ! Se faire bichonner installées confortablement en papotant… Quel pied !
 TOP EXCLU :  les lectrices de Dubaimadame bénéficient de - 25 % pour toute pose de vernis réservée, voir notre article Manucure :toutes en paillettes jusqu'au bout des ongles !   180 AED avec vernis classique et 200 AED avec une couche de paillettes. Nailstation Pavilion, Al Wasl road St.39b (Safa Park) ; Tel : +971 4 385 5001  Nailstation Town center, Jumeirah Beach road  (Jumeirah 1) ; Tel : +971 4 349 0123   Les idées cadeaux de Kyra :   CADEAU 1 : Un bon cadeau Dubai Opera   Pour ceux qui n'ont pas encore eu la chance de découvrir cette magnifique salle et un spectacle de leur choix à la période de leur choix…   Montant à définir.  Sur place, aux guichets du Dubai Opera Sheikh Mohammed Bin Rashid, Near Burj Khalifa - Downtown Dubai ou sur leur site web www.dubaiopera.com   CADEAU 2 : Un Kindle  Parce que c'est irritant de devoir toujours compter sur ceux qui reviennent d'Europe pour nous rapporter les prix littéraires de cette rentrée ou tout autre livre et qu'avec cette petite plaquette on les a en moins de 10 secondes chrono !   A partir de 60 euros sur www.amazon.fr   Les idées cadeaux de Laure :   CADEAU 1 : Un clutch personnalisé made in UAE  Le cadeau unique et original par excellence… quoi de mieux que de pouvoir assortir toutes vos tenues sans changer de clutch ? Cet accessoire indispensable s’habille et se déshabille grâce à ses covers personnalisées. Une idée audacieuse lancée par une marque locale Capricieuse, avec a sa tête une créatrice frenchie évidemment !
 Tous les clutchs sont 100% cuirs (covers cuirs et covers tissus).   1250 AED en incluant une cover. Les covers se vendent séparément aux prix de 400 AED. Commandes via Instagram sur @Capridesign ou sur le site www.markatme.com   CADEAU 2 : Un livre de recettes personnalisé   Un grand classique à offrir à sa moitié tout en faisant plaisir à belle-maman… puisqu’elle demeure l’indétrônable cordon bleu de la famille : on lui offre un livre recensant tous les secrets de ses recettes fétiches. On vous l’avoue, un cadeau qui nécessitera un peu d’investissement personnel (temps), mais tellement peu face au bonheur de cuisiner en famille de générations en générations !   Entre 40 et 100 euros, selon le format et le nombre de pages. Créations disponibles sur www.photobox.fr   Les idées cadeaux de Stéphanie :   CADEAU 1 : Un abonnement Glambox Pour toutes les petites coquettes et celles qui aiment découvrir de nouveaux produits, chaque mois, directement livrés à la maison : c'est le cadeau idéal ! Accessoires, crèmes, parfums, make up, vernis... ne manquez aucun des produits chouchoux des marques tendances du moment ! Le plus : c'est un cadeau qui dure toute l'année. Systéme d'abonnement mensuel de 3 mois à un an.   - 100 AED/mois pour un abonnement sur 3 mois - 95 AED/mois pour un abonnement sur 6 mois - 90 AED/mois pour un abonnement sur 12 mois Inscriptions sur www.glambox.me   CADEAU 2 : Un permis bateau   Il ne cesse de vous dire "qu'il a le pied marin !" mais il n'ose pas se lancer... Offrez lui un (gros) coup de pouce en lui offrant la possibilité de passer le permis bateau dans une école nautique, à Dubai. L'école accompagne et prépare les débutants au passage du premier niveau du permis bateau : la formule se compose de cours pratiques et théoriques, ainsi qu'une night cruise.   Formule IYT Small Powerboat & RIB Master course 2750 AED Pour toute demande d'information et inscriptions, rdv sur www.marine-charter-concept.com     Les idées cadeaux de Mathilde :   CADEAU 1 : La lampe industrielle   On se l’offre ! Cette lampe géométrique super originale trouvera forcément sa place dans votre cocon douillet… sur un bureau, dans le salon ou à votre chevet, habillez votre espace d’une touche déco fait main avec des matériaux indémodables (cuivre, étain, verre et laiton).   Lampe Edison by Alexaworkshop 95 euros Disponible sur le site www.etsy.com   CADEAU 2 : Le jonc personnalisable 

 On l’offre à notre amoureux… pour y graver une date clef, un prénom ou les coordonnées gps d’un endroit secret ; à son papa pour lui dire que ça sera toujours le premier homme de notre vie ! Bref, ce cadeau facile à offrir et 100 % personnalisable saura ravir tous les styles et tous les âges.    Bracelet jonc argent massif ou brillant 85 euros + 3 euros pour la gravure Autres modèles de bracelets et bijoux pour homme montés sur cordon en coton ciré. Disponible sur www.atelierdefamille.com pour les cadeaux livrés en France. A Dubai, contactez Arnaud Flambeau au +971 52 64 50 416 et sur www.lugajewels.com pour des bijoux sur-mesure et personnalisables.   
Les idées cadeaux de Johara :   CADEAU 1 : Un organisateur de voyage Aspinal of London   Le parfait compagnon de voyage pour ranger tous ses documents : billets d’avion, carte d’embarquement, passeport… Un accessoire élégant et luxueux en cuir de veau réalisé à la main ou il est possible de graver ses initiales. Le portefeuille est assorti de deux étiquettes bagage et d’un protège-passeport. Un cadeau idéal pour tous les baroudeurs-citadins !   Portefeuille et protège-passeport 1400 AED Etiquettes bagage 250 AED           Portefeuille seul 950 AED Protège-passeport seul 350 AED The Galleria Mall and Yas Mall– Abu Dhabi    CADEAU 2 : Un bracelet en or Bil Arabi    Un bracelet avec une lettre en calligraphie arabe ? On adore. La créatrice libanaise Nadine Kanso crée des pièces originales voire décalées, mêlant or, pierres précieuses ou semi-précieuses… Un cadeau subtil et chic, mélange de tradition et de modernité.   Petite lettre or et diamants 2400 AED  Grande lettre or et diamants 3900 AED Sauce Rocks – Galleria mall Dubai   Les idées cadeaux de Maude :   CADEAU 1 : La bougie parfumée Sarah Lavoine   Pour ses allures ultra-déco ! On aime le bleu Sarah, couleur signature de l'architecte d'intérieur parisienne avec cette bougie SL fragrance bois vert, feuille de figuier et pêche boisée de gaïac qui n’oublie pas de souffler un vent léger de brise marine. La ligne Maison Sarah Lavoine se décline chez The Den le nouveau concept store maison de Citywalk. Vous trouverez aussi dans le repère cosy de The Den, pour dresser vos tables de fêtes, vaisselles et nappes en lin de l'univers de Sarah...   245 AED 
 The Den Citywalk Boulevard Dubai 
/+971/50 88 79 214 ou sur le site web www.thedenconcept.com     CADEAU 2 : Un teddy pour Monsieur    Un cadeau tendance from LE66 CHAMPS ELYSÉES : le concept store de mode parisien s'est installé dans le nouveau quartier urbain de City Walk, après avoir fait battre le coeur de Beyrouth… s’inscrivant désormais comme la nouvelles destination shopping des passionnés d’une mode pointue !   MAISON KITSUNÉ, Teddy Mont Fuji, sweater. 919 AED. LE66 Concept Store City Walk 2  N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du jeudi pour recevoir toutes nos actus !             
Si la réponse est « oui », alors nous avons d’ores et déjà quatre bonnes nouvelles à vous annoncer.   1. Vous êtes au bon endroit ! En effet, il n’existe que sept villes au monde où vous pourriez envisager de démarrer sérieusement une carrière de modèle professionnel. Dubaï est l’une d’entre elles. Vous ne le savez peut être pas encore, mais cette ville héberge une vingtaine d’agences de modeling et plus de 150 sociétés de production. Depuis quelques années, on ne compte plus les infrastructures dédiées à la production de shootings publicitaires. Enfin, sachez que de nombreuses grandes agences de communication basées à l’étranger réalisent désormais leurs vidéo-shoots aux UAE. Si ce métier vous intéresse, et que vous habitez à Dubaï, votre aventure semble bien engagée !   2. Vous pourrez travailler sans signer le très contraignant contrat d’exclusivité d’agence (contrairement à ce qui se pratique en France). En d’autres termes, vous pourrez être enregistré(e) dans plusieurs agences simultanément, ce qui générera bien évidemment un plus grand nombre d’opportunités. Parfois, les « bookers » vous contacteront le même jour pour la même mission. Dès lors, Il vous sera facile de comparer les taux proposés. Bien entendu, avant de frapper à la porte des différentes agences, vous devrez être parfaitement préparé(e). Cela commence par la création du «portfolio professionnel » (le portfolio du mannequin est comme le CV du salarié), et par la formation à l’intro vidéo. Un portfolio se construit avec au moins trois thème distincts, et s’achève par les rubriques « détails » et «  last experience ». Quant à l’intro vidéo, elle reste extrêmement codifiée, mais lorsqu’elle est construite adroitement, elle permet au modèle de mettre en avant ses spécificités.   3. Il n’existe que très peu de contraintes administratives ! Sachez que les agences de modeling fonctionnent sur le principe d’une société d’intérim. Elles ne vous fourniront pas de visa, mais vous serez sous leur responsabilité. Chaque shooting aura son contrat. Ce contrat sera évidemment reconnu par les autorités locales et vous permettra d’effectuer vos missions en toute transparence. Cependant, dans certains cas particuliers, l’agence vous demandera de réclamer un NOC auprès de votre employeur. Lorsque vous shooterez à bord d’un avion ou dans l’enceinte d’un aéroport, ce sera toujours le cas.   4. Vos expériences en Europe, si vous en avez, seront hautement reconnues ! Sachant que votre taux de rémunération dépendra en partie de votre parcours professionnel, ce détail est loin d’être négligeable. Vous l’avez compris, une expérience dans un magazine parisien ne manquera pas d’impressionner ! De la même façon, il vous faudra toujours conserver les traces de vos contrats passés. Elles vous seront nécessaires pour construire la cinquième partie de votre portfolio. Cette partie s’appelle « Last experience ».    Il est important de comprendre que vous devrez être très attentif aux contrats qui vous seront proposés et à la concurrence des annonceurs. Choisir de shooter pour Fly Arabia vous empêchera de travailler pour Fly Dubaï. Cela vous fermera également la porte d’Emirates et d’Ethiad. Sachant que ces deux dernières compagnies sont très actives en communication, votre choix peut, à terme, s’avérer déterminant pour la suite. De la même façon, si vous avez la chance d’être affichée sur Sheikh Zayed Road pour la dernière campagne de « DU » ; vous pouvez imaginer que vous ne pourrez plus travailler pour « Etisalat » avant un long moment. Ou comme partout ailleurs, il est difficile de shooter à la fois pour Pepsi et pour Coca Cola.   Dans un prochain article, nous examinerons les quatre catégories de mission proposées les agences dubaiotes. Nous parlerons de leurs conditions, et les différents taux de rémunération pratiqués.   Franck Latinier (mannequin à mes heures perdues)  Photo: copyright Adnan Hanif   N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du jeudi pour recevoir toutes nos actus avant le week end !             
L'expatrié, à la différence du détaché, n'est plus couvert par le système de protection sociale français lorsqu’il quitte le territoire national. Dans certains cas, il doit obligatoirement cotiser au régime local du pays d’accueil sans pour autant obtenir un niveau de remboursement de soins de santé équivalent à ses habitudes en France, ni même une couverture sur le territoire français lors de ses retours ponctuels. Les coûts des soins de santé à l’étranger sont très variables d'un pays à l'autre et peuvent être parfois bien supérieurs à ceux supportés en France, ce qui est souvent le cas à Dubai.    Quelles sont les formules d’assurance possibles en tant qu'expatrié ?   Pour continuer à bénéficier de tous les avantages d'une sécurité sociale « à la française » à Dubai ainsi que lors de ses déplacements en France et à l'étranger, l'expatrié a le choix entre plusieurs solutions :   - Choisir de cotiser à la Caisse des Français de l'Étranger (CFE) et prendre en supplément une assurance complémentaire, - Souscrire à une assurance dite au 1er EUR.   Assurance en complément de la CFE et assurance complète au 1er EUR : que choisir ?   Le principal avantage de la CFE reste le maintien du lien avec le système social français et l’absence de délai de carence lors du retour en France. De plus, les salariés peuvent bénéficier d’une couverture accident du travail et cotiser pour la retraite. Les tarifs de cotisation CFE dépendent de l’âge, du revenu fiscal, du statut professionnel. L'assurance complète au 1er EUR est à privilégier si vous ne souhaitez pas garder le lien avec la Sécurité Sociale française. Dans certains cas, même des contrats au 1er EUR peuvent se révéler moins onéreux : une étude comparative reste nécessaire en fonction de votre situation.   L’offre du Groupe Crystal   Le Groupe Crystal propose des contrats au 1er EUR ou en complément de la CFE, adaptables en fonction de votre souhait de couverture, de votre pays d’expatriation et de votre budget. Que vous soyez seul ou en famille, salarié, entrepreneur, retraité, jeune ou sans activité, notre offre, résolument conçue pour l'international, vous apporte des solutions adaptées et évolutives et un accompagnement dans votre mobilité géographique.   Infos et contacts de Crystal Finance sur leur fiche B.A.F !   DERNIERE MINUTE ! Pour toute adhésion réalisée entre le 1er décembre 2016 et le 28 février 2017, la Caisse des Français de l'Étranger a décidé de ne pas exiger les 2 années de cotisations rétroactives. Ce droit d'entrée s'applique habituellement aux personnes de plus de 35 ans ayant quitté la France depuis plus de 2 ans. Profitez-en ! N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter pour recevoir toute nos actus !             
Chasser l’appartement ou la villa de vos rêves au prix juste semble une promesse bien alléchante sur le marché de Dubai. On vous entend déjà : « encore une énième agence immobilière à nous vanter ses services ! » Nous aussi sur le papier, on n’y aurait surement pas cru. Mais lorsque plusieurs personnes de notre entourage ont fait appel à Jean-François Cloix, en ne tarissant pas d’éloges à son sujet, nous avions pour devoir de vous en parler illico presto.  Rencontre avec le nouveau Stéphane Plaza de Dubai !   Vous débarquez à Dubai ou vous voulez changer de logement ? Vous êtes découragés d’avance face à des procédures administratives compliquées ?  Vous avez eu écho d’un ami ou un collègue escroqué lors de sa transaction immobilière ? Et vous ne savez pas à qui vous adresser ?   On a trouvé ! Jean-François Cloix, un seul interlocuteur à plusieurs casquettes.   Celui qui se définit comme un « détective assureur » n’a qu’une seule mission : trouver la bonne clé pour ouvrir la bonne porte. Et croyez-nous, c’est bien la passion du métier qui l’a poussé à enfoncer toutes les portes ! Après une carrière dans le secteur bancaire, Jean-François travaille en agence immobilière à Dubai, où il se forge une solide expérience de terrain : administration, connaissance du marché, pratique auprès des agents immobiliers, rouages du métier, pièges à éviter… rien ne lui a échappé. En 2014, il monte son business Property Hunter Dubai afin de répondre à un vrai besoin, bien présent : l’accompagnement avant et après la recherche de son logement.  Ses clients : tout type de personnes (familles, étudiants, couples) recherchant tout type de biens (appartements, maisons, studios) à la location et à l’achat, dans les deux sens.   Le marché immobilier, un buyer market.   Le marché immobilier de Dubai est actuellement un « buyer market » c’est à dire qu’il y a plus d’offres que de demandes. Ce type de situation ouvre le champ à la négociation des prix faisant émerger des biens plus accessibles.   Néanmoins, les frais d’agence fixés à 5% de la somme totale du bien loué poussent les propriétaires et les agents à fixer des loyers élevés pour rentabiliser leurs biens dans un contexte concurrentiel. S’en suivent alors bon nombre de petits arrangements entre agents et intermédiaires, malheureusement souvent au détriment des locataires qui ne maitrisent pas toujours la transaction.    Alors comment s’assurer d’une relation de confiance ?    C’est là que Jean-François tire son épingle du jeu, avec un accompagnement de A à Z ; en toute transparence ; de manière objective et personnalisée et surtout en étant financièrement indépendant. C’est à dire que celui-ci est votre unique interlocuteur et qu’il ne partage aucune commission avec quiconque.  Jean-François garantit un taux de satisfaction de 100 %, c’est à dire que sa mission ne s’arrête pas seulement lorsque vous avez trouvé votre nid douillet, mais jusqu’à ce que vous n’ayez plus besoin de ses services de conseil.   Comment ça marche ?   Etape 1. Jean-François se déplace pour vous rencontrer lors d’un premier entretien en français de 2h afin de cerner vos besoins et vos envies. Si vous êtes intéressés, vous signez un contrat unique de 5000 AED (avec un 1er versement de 20%). A noter que cette somme est bien souvent largement compensée par le gain financier apporté par la négociation du loyer initial.   Etape 2. Celui-ci prospecte, étudie et compare les offres du marché pour vous proposer une sélection de biens.   Etape 3. Votre programme se composera généralement d’une quinzaine de visites réparties en 3 sorties en moyenne, selon vos disponibilités 6/7j.    Etape 4. Une fois le logement trouvé, Jean-François s’occupe de tout = gain de temps assuré ! - négociation du prix - nombres de chèques à déposer - assurance d’une transaction légale et sécurisée - vérification du contrat final - gestion des souscriptions aux abonnements (Dewa, Ejari, assurance) - suivi du dossier et assistance Vous versez enfin le reste de la somme due (80 % soit 4000 AED) et rédigez un témoignage relatant votre aventure pour ses futurs clients.   Etape 5 : Vous n’avez qu’à profiter de votre nouveau nid douillet, sereins !   Les bonus : - Si vous n’êtes pas véhiculé : Jean-François vous conduira à vos visites dans son superbe cabriolet jaune. Fidèle, il la pilote depuis 23 ans ! - Si vous n’avez pas tous les documents requis : Jean-François vous facilite les démarches. - Si vous ne connaissez rien de Dubai : Jean-François n’est pas avare de bon conseils (tips, écoles etc.) personnalisés pour une installation réussie.     Au-delà d’un expert, Jean-François s’investira personnellement dans votre projet avec beaucoup de sympathie et de franchise… et ça nous on achète !!! Et nous n’avons pas été les seules… lire les témoignages de ses clients.   Contactez Jean-François au 050 193 8016 ou emailProtector.addCloakedMailto("ep_ccda605c", 1); Suivez Property Hunter Dubai    N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter pour recevoir toute nos actus !                 
Ce n’est pas parce que nous vivons à Dubai que l’on espère y échapper… la grippe est de retour !  Vous avez surement dû en voir autour de vous : enfants, collègues, amis, qui soudainement tombent malades. En cause, cette maladie infectieuse, dont le génome se développe et mute chaque année à la saison automnale. Nous avons fait le point avec le Dr Nawar Tayara, pédiatre et pneumo-pédiatre à The French clinic. Une infection contagieuse transmise par un virus.   La grippe est une infection causée par des virus (de type A et B) qui affectent les voies respiratoires (nez, gorge, bronches) et plus rarement les poumons. Les virus grippaux, facilement transmissibles, deviennent souvent le point de départ d’une épidémie virulente et de plus grande ampleur.   Les oiseaux, les porcs et les chevaux sont à l’origine des virus de type A, qui circulent de façon permanente entre ces espèces. Les oiseaux sont vraisemblablement les porteurs historiques du virus, se développant dans leur tube digestif. Ceci explique l’épisode important de grippe aviaire constaté en 2003, où le virus A (H5N1) s’est propagé via les volailles jusqu’aux humains. Ce type de contamination reste néanmoins rare et épisodique.   Symptômes et évolutions.   Les symptômes apparaissent généralement 1 à 4 jours après la période de contamination et durent généralement une bonne semaine. Les épidémies saisonnières de grippe sont souvent bénignes et se caractérisent par des symptômes brutaux de fatigue générale accompagnée de fièvre élevée ; maux de tête ; toux sèche ; mal de gorge ; écoulement nasal ; manque d’appétit ainsi que des douleurs musculaires. Certaines personnes et, notamment les enfants, peuvent avoir des problèmes digestifs accompagnés d’épisodes de diarrhées. La toux peut durer de deux à plusieurs semaines.   On constate néanmoins l’apparition d’une nouvelle forme de grippe chaque année c’est pourquoi les vaccins sont renouvelés tous les ans, par les laboratoires pharmaceutiques afin de les adapter aux nouvelles variantes du virus.   Transmission et population à risque.   Généralement, les personnes affectées par la grippe toussent et ont le nez qui coule ; ce sont les gouttelettes qui transportent le virus. Les personnes saines peuvent contracter le virus soit au contact de ces gouttelettes, soit en touchant des surfaces contaminées (poignée de portes, rampes d’escaliers, touches d’ascenseurs, claviers d’ordinateurs etc.).    Chez certains patients, cette maladie peut nécessiter une hospitalisation. Ainsi, les plus jeunes ; les personnes âgées ; les personnes souffrant d’un pathologie (rénale ; diabétique ; auto-immune ; cardiaque etc.) sont fortement exposés aux complications engendrées par la maladie. C’est pourquoi il est important de se prémunir de la grippe.    Conseils préventifs :   - La vaccination : la manière la plus fiable de se protéger. Cette recommandation est particulièrement valide pour l’entourage des jeunes enfants, des personnes immunodéficiences ainsi que les personnes affectées par des maladies chroniques comme l’asthme.   
- Se laver les mains le plus souvent possible avec du savon liquide ou avec des solutions hydro-alcooliques.   - Eviter au maximum tout contact entre les mains, les yeux, le nez et la bouche.   - Utiliser des mouchoirs jetables pour tousser ou éternuer : les jeter systématiquement à la poubelle après usage par la personne contaminée.   - Porter des masques de protection.   Les autorités sanitaires recommandent aux personnes contaminées de rester chez soi et éviter tout contact proche avec les personnes environnantes (un mètre minimum). Les écoles pourraient demander aux enfants malades de rester à la maison.   Par ailleurs, Il existe des médicaments antiviraux. Ils ne se substituent pas aux vaccins. 

Veuillez consulter votre médecin qui effectuera les examens nécessaires et prescrira, le cas échéant, les médicaments appropriés. Pour une question d’efficacité, les antiviraux doivent être pris au plus tôt et, si possible, pas plus tard que deux jours après l’apparition des symptômes.  Merci au Dr. Nayar Tayara excerçant à The French Clinic.  Pour connaitre les coordonnées de la Clinique, rdv dans leur fiche BAF ! N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter pour recevoir toute nos actus !               
L’arrivée à Dubai est pour beaucoup un moment magique : le changement de climat, la plage, les nombreuses infrastructures et distractions que l’Emirat a à offrir… On parle alors d’un « effet lune de miel ».  On peut tout projeter dans ce nouveau monde qui nous tend les bras ! Souvent, le couple élabore autour de cela et c’est un nouveau départ, une possibilité de se réinventer, c’est aussi l’occasion pour les enfants d’être plongés dans un contexte international ! Cependant, il s’agit aussi, comme toute expatriation d’un challenge à relever qui peut aussi se révéler problématique et mettre à mal les capacités adaptatives de chacun.   Loin de ses repères...   Quitter sa patrie peut largement renvoyer à la perte des repères et mobiliser assidûment les capacités identitaires de l’individu. Loin de ses proches, de ses amis, l’individu se trouve plus que jamais amené à puiser dans ses propres ressources pour faire face à ce nouvel univers qui au début ne le renvoie à rien. Tout est à construire, à reconstruire dans cette nouvelle réalité qu’il faut chercher à s’approprier.   Face à ces renoncements nécessaires, les attentes sont fortes, il faut que cette nouvelle aventure soit à la hauteur de mon sacrifice ! La peur de décevoir l’entourage qui, sentant notre anxiété, s’émeut de notre courage de tout quitter comme ça, est omniprésente. Il faut lui montrer que cela en valait la peine, que c’est forcement pour une meilleure vie ! On peut être porté par ce nouvel environnement où tout est à découvrir ou au contraire, se sentir totalement perdu, en mal de repères.    On (re)construit !   La construction ou reconstruction dans un nouvel environnement est un processus qui prend du temps, il s’agit de recréer du familier autour de soi dans un monde qui ne nous renvoie d’abord à rien. Toutes les habitudes sont chamboulées et il faut en construire progressivement de nouvelles. Recréer un nouveau chez soi, s’exprimer la plupart du temps dans une langue qui n’est pas la nôtre, s’adapter à un nouvel environnement de travail, trouver de nouveaux loisirs.    Certaines ont du quitter leur travail afin de suivre un mari qui, mondialisation oblige, tente une expérience internationale afin de booster sa carrière. S’en suivent de longues heures de travail où bien souvent l’un des conjoints se retrouve seul à devoir prendre en charge toute l’intendance du foyer. Cela peut engendrer du ressentiment et un profond sentiment d’isolement.    Le couple peut alors vivre un moment de crise temporaire, de réajustement. Si l’un des conjoints vit ce moment plus mal que l’autre, il demandera alors à « alter ego » de colmater les brèches, de jouer alors le rôle de son père, sa mère, sa meilleure amie et placera l’autre dans une demande impossible, car celui-ci doit aussi se mobiliser pour faire face aux challenges de cette nouvelle vie.  Le piège alors à éviter est de mettre sa vie entre parenthèses dans l’attente du retour au pays et de se sacrifier alors en quelque sorte à la carrière du conjoint.    Car c’est souvent l’individu seul qui doit se réinventer face à cette nouvelle réalité.  Et dans l’attente de pouvoir apprivoiser ce nouveau contexte avec son lot de nouvelles rencontres, plongé dans le microcosme des expatriés où souvent tout le monde se connaît, tout le monde se parle ; on se retrouve souvent seule face à sa propre souffrance. Face à ses nouvelles rencontres, on veut paraître sous son meilleur jour et gommer ses peurs et ses angoisses au risque de les oublier.    La nouvelle réalité peut être bien souvent source de déceptions, de frustrations et renvoie alors à la solidité psychique individuelle de chacun.    Finalement, on pourrait dire que l’individu expatrié est plongé dans une injonction paradoxale où il doit faire d’un côté le deuil de son ancienne vie, mais cela le prive d’une partie de l’énergie dont il a absolument besoin pour pouvoir reconstruire un nouvel environnement dans lequel il se sentira en sécurité ! Il s’agit donc d’une véritable lutte, d’un challenge quotidien, taraudé entre construction et déconstruction. En outre, ces moments de crise identitaire, propices aux mouvements de régression peuvent laisser  resurgir d’anciens conflits douloureux non résolus de l’enfance que l’on pensait avoir mis derrière soi.   Oui, mais comment on s'y prend ?   Il est tout d’abord essentiel, dans de tels moments, de se materner, c’est à dire d’être à l’écoute de ses besoins fondamentaux, de savoir se prendre par la main et reconnaître que l’on vit un moment difficile, fragilisant et de faire taire les sentiments de honte liés à cette fragilité. Il s’agit d’accepter que l’on est humain face à ses nouveaux défis.   Non, je ne suis pas Wonderwoman capable de tout régler et de me réinventer dans un contexte entièrement nouveau sans la moindre difficulté ! J’ai besoin de reconnaître et d’accepter que je puisse avoir des moments de déprime et d’angoisse liés à ce nouveau contexte. Il faut pouvoir laisser une place à ces sentiments nouveaux qui font partie du processus de deuil inhérents à la construction d’une vie nouvelle, de peur de les voir se cristalliser, parce qu’ignorés, et venir par la suite complètement submerger la personne. N’oublions pas que ce qui est ignoré, dénié revient toujours à la surface, parfois sous une autre forme !   Il est important de ne pas s’isoler, à ruminer que finalement on n’y arrive pas comme on le voudrait. Trouver des personnes refuges, que ce soit la famille restée en France que l’on peut plus facilement joindre grâce aux nouvelles technologies ou même arriver à trouver sur place des personnes qui traversent la même chose et qui acceptent d’en parler.  Il s’agit alors de dépasser ce sentiment de honte lié à un malaise temporaire et accepter de se tourner vers des personnes nouvelles et oser parler de ce que l’on vit. On traverse toutes des moments de doute face à un tel bouleversement et trouver une oreille attentive qui aura aussi envie de partager ses expériences peut se révéler extrêmement bénéfique.    Chercher l’aide d’un professionnel de la santé dans ce moment difficile peut permettre de faire le point sur ce que l’on vit et s’avérer être un accompagnement précieux dans la conquête de ce nouvel univers. Une mise au point, entre passé et avenir ne peut être que bénéfique pour se débarrasser du fardeau du passé et se tourner vers l’avenir, vers de nouvelles aspirations.    L’expatriation est toujours un moment de crise, c’est à dire de dépassement d’un nouvel équilibre pour en construire un nouveau. Il s’agit d’un phénomène normal qui une fois dépassé laissera place ensuite à l’éclosion de nouveaux projets et de nouvelles espérances. Alors, bonne chance à toutes ! Vanessa Bokanowski, psychologue, excerce au sein de la clinique BR Medical Suites (Dubai Healthcare city) Contact : 04 275 0900 ou 056 948 7372. N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter pour recevoir toute nos actus !             
Le mariage c’est comme l’accouchement : tout le monde vous raconte le sien !  Alors on ne va pas se mentir… on se colle plus de pression qu’il n’en faut pour faire monter un cappuccino ! Et même si nous ne sommes pas Eva Longoria, nous voulons que notre union soit comme le rendez-vous mondain du gotha ! Un évènement incontournable et surtout inoubliable.   Tout d’abord il faudra trouver un thème à partir duquel tout découlera ! Je sais, on pourrait connement croire que le mariage en est « un » en soi… Malheureuse ! Le mariage c’est la base, l’ossature, la colonne vertébrale de l’événement (comme la paire de seins pour une aspirante de téléréalité… mais après il y a tout le reste : manucure XXL, injections, extensions etc.) 
Bref,  envisagez donc pas mal de brainstormings avec votre moitié (dépitée) pour en trouver un qui n’a pas encore été fouillé ! Le succès tiendra dans votre ORIGINALITÉ… sous peine d’entendre au buffet du vin d’honneur…. « Mouais, cette déco ça me fait trop penser au mariage de ma soeuuuurrrrr… » Rrrrrrrr…   En effet, impensable, aujourd’hui de sauter dans une robe meringuée, en customisant les bagnoles avec du papier crépon pour se rendre jusqu’au lieu de réception sous les clameurs des klaxons. Finie aussi, la salle prévue à cet effet avec au menu un vague buffet et une pièce surmontée d’une petite figurine à l’effigie des mariés ! Tout ça est beaucoup trop XXème siècle, Has been…enterré ! Idem pour la traditionnelle photo de groupe, où l’on ne voyait pas la moitié des gens, cachés par la capeline de la tante Evelyne ou la tête du petit dernier noyé dans la triple brioche du cousin Roger… Now, on veut du glam... du chic... du choc… et puisqu’on ne peut changer la gueule des invités (dommage ;) on va tout miser sur l’écrin dans lequel ils vont poser ! 

On fera plein de clichés en petite groupe (vous louperez ainsi l’intégralité du cocktail) dans un décor spécialement prévu à cet effet (en fonction du thème envisagé) et vas-y que je te filtre tout, le teint terne de Véro deviendra celui splendide d’une pré ado et l’acné du cousin Frédo, cachée sous des moustaches pour le cliché rigolo ! (détail qui vous occupera pendant la moitié d’une décennie car gros boulot de découpage du papier Canson et du collage sur piques à brochettes, en toute discrétion) !   Ayez toujours en tête que l’homme et la femme sont différents (ce n’est pas un scoop) alors arrêtez de croire que votre futur époux se fout de tout… Non, c’est juste qu’il n’a pas la même notion de vie ou de mort que vous !… Nous, on peut passer une nuit blanche à se demander si on fait bien d’accorder la couleur des bulles de savons de la sortie de l’église au voile de la mariée… ou pleurer comme une madeleine si on n’est pas sure du grammage du livret… Eux, ils verseraient une petite larme que si le CAC40 s’effondrait ou si le producteur de leur bière préférée s’arrêtait (oui je sais, facile, cliché -;))   Attention tout de même entre léger harcèlement et risque d’annulation de l’évènement… il n’y a que quelques décibels ! Le déroulé du mariage restera toujours le même à quelques détails près… en effet, on focus sur les good vibes de l’ambiance : Obsolète Dédé le dj qui ambiançait le dance floor en alternant deux/ trois valses à la danse des canards ! Vérifiez que la playlist a bien été updatée, oui,  il y a eu des nouveautés depuis la Compagnie Créole, la queue leuleu et  YMCA ! Car même si on n’a pas les moyens de se payer David Guetta on veut que notre soirée ressemble à une nuit d’Ibiza !    Les cadeaux d’invités connaîtrons eux aussi un rafraichissement : finito les ballotins avec les dragées, on veut encore une fois de l’inventivité… c’est comme ça que l’on se retrouve avec des graines de pavot germées, des poissons rouges, des dattes from Dubai (smiley qui sourit avec toutes ses dents : ça c’est moi -;)) ou des bougies parfumées ! Quant aux surprises faites aux mariés : très bonne nouvelle !  Exit les montages de vieux clichés… maintenant avec les nouvelles technos, c’est un peu comme si on se payait Tarantino ! Vous serez heureuse, ce jour-là, d’avoir des geeks comme anciens copains de promo ! Ne vous formalisez pas trop, pour cet évènement comme pour tous les autres, rien ne se passera exactement comme vous l’avez envisagé alors munissez-vous d’un bon marié, de chouettes invités, de bonnes bulles bien ouatées et laissez-vous porter !!!! NB : Investissez tout de même dans un très très bon photographe car une fois l’évènement passé… seules les photos resteront pour la postérité -;) Tous mes vœux de bonheur ! Sophie, comédienne, continue de nous faire rire depuis Paris à travers ses billets d’humour inspirés des péripéties d’une famille d’ex-expat à Dubai. Céline, illustratrice et maquettiste, met ses mots en dessin et en couleur depuis Johannesburg. (celineinthesand.wordpress.com) N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter pour recevoir toute nos actus !            
A Dubai, les femmes sont souvent exposées aux infections de la sphère uro-génitale : ceci est dû essentiellement à la chaleur et la déshydratation. Saviez-vous que l’infection urinaire (cystite) constitue un des motifs de consultation les plus fréquents en médecine générale à Dubai ? Nous avons donc voulu faire le point avec vous sur les moyens de prévenir et soigner une cystite en demandant conseil au Dr. Mouzayane Ginzarly, médecin généraliste.   Comment détecter une cystite ?   Les signes cliniques fonctionnels les plus fréquents sont la pollakiurie (mictions fréquentes) ; des brulures et douleurs à la miction ; ainsi que les mictions impérieuses et parfois une hématurie (présence de sang dans les urines).
 Ces signes indiquent la colonisation d’une bactérie dans les urines et donc une infection de la vessie. Devant l’un de ces signes, il est souhaitable de consulter un médecin afin d’effectuer des analyses urinaires pour confirmer le diagnostic. Cette première étape permettra d’initier un traitement antibiotique adapté.   Quelles sont les complications éventuelles ?   Une des complications majeures de l’infection urinaire est la pyélonéphrite (infection urinaire remontant au niveau des reins). Elle se manifeste essentiellement par des douleurs lombaires, de la fièvre… La pyélonéphrite peut se manifester après une attente trop longue avant le traitement de la cystite, souvent chez des personnes habituées aux cystites à répétition (les symptômes passent plus vite inaperçus). Il est donc important de consulter dès l’apparition des premières gênes pour éviter les douleurs importantes et des complications pouvant être sévères.   Quels sont les facteurs favorisants la survenue des infections urinaires ?   Plusieurs facteurs de la vie courante peuvent favoriser la survenue des infections urinaires : l’activité sexuelle, l’utilisation de spermicides, l’obésité, les antécédents d’infections urinaires et notamment la survenue d’une première infection urinaire avant l’âge de 15 ans. Chez la femme ménopausée, le prolapsus vésical (ou descente d’organes pelviens) ; l’incontinence urinaire ; et le déficit en œstrogènes sont également des facteurs de risque. Chaque situation est différente, c’est pourquoi il est important de consulter votre médecin afin d’échanger ensemble et de déterminer quel(s) facteurs déclenchent une infection urinaire, dans votre cas.    Comment prévenir la survenue des infections urinaires ?   De manière générale, voici les 3 règles à suivre pour prévenir l’apparition d’une cystite :   1) Règles d’hygiène : apport hydrique suffisant (surtout à Dubai !) ; mictions non retenues (on arrête d’attendre 1h avant d’aller se soulager) ; régularisation du transit intestinal (lutter contre la constipation) ; suspendre l’utilisation des spermicides ; favoriser la miction après les rapports sexuels. 2) Conseils alimentaires : consommation des extraits de canneberge, comme le jus de cranberry, que l’on retrouve facilement à Dubai (Carrefour, Organic Food & Café, Waitrose, Spinney's). 3) Prévention locale : application d’œstrogènes locaux chez les femmes ménopausées, que l’on trouve très facilement en pharmacies sur les conseils de votre médecin. Pour les personnes souffrant de cystites à répétition, la mise en place de traitements de fonds (préventifs, sur plusieurs mois) en naturopathie ont également montré des résultats favorables chez certains patients. En conclusion : peu importe les méthodes retenues pour les prévenir et les traiter, les infections urinaires ne sont pas une fatalité ! N’attendez pas d’être gênée par ce problème pour consulter.   Merci au Dr. Mouzayane Ginzarly excerçant à The French Clinic.  Pour connaitre les coordonnées de la Clinique, rdv dans leur fiche BAF !   N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter pour recevoir toute nos actus !              
  1. Les + lus
  2. Les + récents