Il y avait Clooney, Johnny Deep et les autres. Il faudra désormais compter, Mesdames, sur  l'échiquier de vos pensées, l' " Homme Nouveau ", venu du Moyen Orient et pourtant occidental.
Il s'habille avec les collections d'Hatem Alakeel. A l'aise dans ses tenues, il a l'approche facile et sûre d'un conquérant qui vit différents moments et dont l'humeur s'harmonise avec le vêtement. Naissance d'un style qui allie élégance et assurance et entrée dans les coulisses de la "  Fashion  Expo Arabia" d'Abu Dhabi…

HatemAlAkeel

Le thobe - " Toby " : une identité repensée
Hatem Alakeel lui-même pourrait incarner cet homme nouveau venu d'ailleurs, " ni tout à fait le même ni tout à fait un autre " qui a déjà habité notre imaginaire et est aussi  résolument contemporain. Le couturier a vécu en Arabie Saoudite puis en Europe (principalement en Suisse), et aux Etats-Unis avant de revenir au Moyen-Orient avec l'intention de promouvoir les grandes enseignes de la mode. Aujourd'hui installé à Jeddah, il propose ses collections à Dubai- notamment chez Saks 5th Avenue(Burjuman) et aux Galeries Lafayette Dubai Mall- et dans d'autres capitales du Golfe : Riyad, Koweit, Barhein. Et nous convie, sous la marque " Toby " à une approche internationale de la mode masculine qui prend comme point de départ le thobe, cette grande robe longue que portent les hommes, à la manière arabe, et que l'on retrouve dans plusieurs pays sous des appellations différentes : dishdash, gandourah, qamis…
Le thobe saoudien est repris mais jamais rigide, jamais stéréotypé, jamais ordinaire. A l'opposé de ces images que l'on peut avoir dans la tête, il est d'une fluidité étonnante. Tout s'explique quand on apprend que Hatem va chercher ses tissus chez les meilleurs tailleurs londoniens, notamment de Savile Row. L'élégance de la coupe est aussi plutôt princière.


Cet obscur objet nommé désir…
Il flotte d'abord, sur les podiums, un petit air de Lawrence d'Arabie tant il est vrai que ces longs vêtements sont emprunts d'une grâce qui ferait presque tourner les têtes ... Et d'ailleurs, les modèles qui présentaient le défilé l'autre soir à Abu Dhabi n'ont-ils pas séduit le public ?
La collection d'Hatem véhicule une image valorisante de l'homme arabe que le designer a pu définir ainsi : " Celui qui choisit la marque " Toby " est un décideur et jamais une victime de la mode. ". Il sait ce qu'il veut et ce, jusque dans les moindres détails, même lorsqu'il est vêtu le plus simplement du monde ".
Nous, les femmes, sommes sensibles, me semble-t-il, à cette identité masculine qui se définit par le raffinement et n'exclut pas une certaine forme de sensualité puisque le vêtement suit élégamment le corps, à chaque pas.

HatemAlAkeel
Une tradition. Une révélation
Mais il serait réducteur de penser que seuls les habitants de la région du Golfe peuvent porter les vêtements de la ligne " Toby ". Ils ont en effet été conçus par un homme qui a dépassé son identité saoudienne pour se laisser guider par d'autres inspirations.  Les collections présentent des images et des réminiscences de notre passé ou de notre quotidien occidental : il y a un air de joueur de tennis dans certaines dishdahes au lisérés bleus façon Lacoste des tout premiers temps ; et un air bien européen dans le port du gilet, rayé ou noir, qui apparaît au dessus des tenues, de coupe toujours classique.  Les marinières ne sont pas loin et les cols Mao, tout comme la combinaison du sportif,  repensée, évidemment. Ensuite, viennent les accessoires intégrés aux tenues : fermetures zippées, plastron, boutonnage, cols cassés, cols à l'italienne, reproduction de dessins, aussi. Car Hatem, ancien étudiant de l'université de Boston, avoue cet autre centre d'intérêt :  " J'aime introduire l'art américain et européen au dos de mes vêtements, René Magritte, Andy Warhol… "


Quelle femme pour un tel homme ?
Les occidentaux qui veulent changer de style adoptent résolument celui de Hatem Al Akeel car il leur permet de se différencier tout en restant fidèles à eux-mêmes et d'être à l'aise et élégants dans des vêtements qu'ils portent  en ville, à la plage ou à la maison. Le couturier reçoit ainsi des commandes de Londres, et fournit même des acteurs soucieux de leur image sur le " tapis rouge " ou certaines stars comme George Michael, client attitré depuis quelques années. Mais si la collection " Hommes " a remporté les suffrages, il ne faut pas oublier pour autant que le couturier a concocté ses collections pour . Fluidité et ultra féminité pour des tenues d'aujourd'hui et de grande classe. La femme " Hatem " reste sophistiquée dans la vie de tous les jours, ce qui ne l'empêche pas de dégager fraîcheur et naturel. Et bien sûr, ces longues silhouettes cintrées remportent nos suffrages.

En définitive, qu'il s'agisse des modèles proposés aux hommes ou de la collection créée pour les femmes, il y a toujours comme une respiration dans les vêtements de ce créateur saoudien prometteur. C'est que, dit-il :

" L'élégance et le style viennent de l'intérieur. "


Site Web : www.urtoby.com

Pour séparer les petits espaces des grands, les coins fouillis bureaux ou rangements de la pièce principale. Décorer une chambre d’enfants. Dissimuler un passage d’une chambre à la salle de bain ou la salle de bain dans la chambre. Accessoiriser une porte fenêtre vers l’extérieur et même créer un coin confidentiel  dans le jardin…


 

Le paravent dans tous ses états dissimule sans clore l’espace : il laisse la perspective de profondeur du lieu tout en dissimulant ce qu’on veut cacher…

Rideaux de perles, de corail, de pièces de tissus ou d’objets sur un fil dans la maison, rideaux de fils blancs plus design pour un passage vers l’extérieur…

A faire soi-même ou à trouver partout…



Tous les styles sont possibles : design, charme, girly…

A chacun de choisir le sien et la place pour le fixer.

Jouez les paravents !



Elle hume le bois précieux, passe délicatement sa main sur l'arrondi d'une commode, scrute les patines et effleure une marqueterie. Elle, c'est  Sylvie Gauthier, chineuse passionnée d'antiquités des XVIIIème et XIXème siècles qui vient d'ouvrir un show room, Old Century, au cœur de Jumeira.

Antiquaire mais aussi fille d'antiquaire ; un père dans le métier depuis plus de 40 ans et qui lui a transmis l'amour des meubles anciens : " Dès l'âge de 18 ans, je l'ai suivi partout, dans les foires, les salons. Le dimanche au marché aux Puces de Lyon, il exposait ses meubles antiques à une fidèle clientèle bourgeoise et moi, près de lui, je déballais mes bibelots chinés durant la semaine ". Le jour du vernissage d'Old Century, c'est à cet homme tant admiré qu'elle a dédié son discours, un moment de sincère émotion, à l'image de cette femme authentique et spontanée, qui nous reçoit sans chichis.

Une femme antiquaire à Dubai, voilà qui n'est pas commun…
Tout s'est fait très vite. Ma famille possède "O Passé simple", deux belles boutiques dans la Cité des Antiquaires à Lyon. Je me suis passionnée pour ce métier il ya plus de 25 ans et cette passion ne m'a jamais quittée. Notre clientèle est essentiellement composée de particuliers français mais aussi d'Américains, et d'habitants du Golfe. L'envie m'est venue d'aller à la rencontre de cette région. Je suis venue une première fois avec mon mari, Jean-Laurent, en janvier 2009, puis une deuxième fois deux mois plus tard. Le coup de foudre a été immédiat, pour la ville, son architecture, son énergie. En mai, nous avions trouvé les locaux et dès juin les travaux commençaient. Par le biais d'amis communs, nous avons été mis en relation avec un Français résidant à Dubai qui nous a permis de faire beaucoup de belles rencontres.

Comment s'est passée l'installation ?

Tout le monde a été mis à contribution ! Mon mari, extérieur au métier mais qui a très vite partagé ma passion, m'a accompagné tout au long de l'installation. Nos trois enfants sont aussi de l'aventure et ont intégré l'école dès septembre. A Lyon, ma belle-sœur, qui a fait des études d'art, a pris le relais dans nos magasins, après une formation sous ma direction. Mon père, qui avait des velléités de retraite, est là pour lui donner un coup de main en cas de besoin. Bref, une véritable affaire de famille !

Quel est le quotidien d'un antiquaire ?
Un antiquaire est un chineur avant tout. Nous trouvons nos meubles dans les salles de vente, chez les particuliers qui viennent vers nous, dans les expositions etc. ...

Dans les salles de vente, nous effectuons notre travail en amont : grâce aux commissaires- priseurs, nous pouvons approcher la marchandise avant le début des ventes, donner des ordres d'achat sans forcément être présents. Chez les particuliers, le travail est encore plus rigoureux : Autrefois, on achetait parfois à des gens de passage, avec une simple pièce d'identité pour toute garantie. Aujourd'hui, nous allons chez le vendeur, nous nous assurons de la provenance, de l'authenticité et de la qualité d'une pièce. Il faut notamment savoir reconnaitre les simples restaurations d'usage des reproductions partielles ou totales. Pour cela, une expertise est nécessaire, soit par nous soit par un expert en art.

Puis lorsque le meuble, dûment référencé et daté, est vendu, nous faisons parfois un véritable apprentissage du client ; il faut pouvoir expliquer l'origine et l'histoire d'un meuble, l'époque ou le style de la pièce qu'il a choisi ".

Un métier donc, mais surtout une passion et une sensibilité pour une époque, le XVIIIème et le XIXème, qu'elle nous a fait partager avant de conclure par ses mots : " J'aime l'idée d'exercer un métier qui fait partie de notre patrimoine, de notre culture ".

Ses meubles d'époque ont séduit  de nombreux collectionneurs à Lyon, Paris, New York, Beyrouth, Dubai ou encore Le Caire et Riyad. Avant de partir, nous avons donc demandé à Sylvie de nous dévoiler quelques astuces et ficelles pour amateurs d'art en herbe.


Petit cours particulier :

  • Un miroir du XVIIIème en bois doré doit généralement être recouvert de feuille d'or, ce n'est qu'au XIXème que le stuc est utilisé.
  • Recherchez toujours les ouvrages en bois précieux. Ceux-ci (bois de rose, buis, amarante, acajou etc..) sont plus prestigieux que les bois massifs (noyer, chêne ou merisier par exemple).
  • La restauration d'un meuble ancien passe surtout par une ébénisterie d'art : Pour obtenir une finition authentique, le meuble doit être vernis au tampon et non pas au pistolet comme les meubles contemporains. Le vernis au tampon pour les puristes est le seul valable en cas de restauration : l'ébéniste remplit les pores du bois à l'aide d'un tampon imprégné d'alcool, puis d'un tampon de vernis.
  • Pour pouvoir s'assurer de l'authenticité d'un tiroir par exemple, il faut observer ses queues d'aronde… si ce terme ne vous dit rien, rassurez-vous, nous non plus, avant de rencontrer Sylvie, ne l'avions jamais entendu ! Une queue d'aronde est un montage entre deux pièces. Elle se compose d'un trapèze dans l'une des pièces  et d'une rainure de même forme dans la seconde pièce. Au XVIIIème, elle est irrégulière et brute, au XIXème, elle est plus fine et plus géométrique.
  • Une marqueterie d'époque doit avoir été faite à la main. L'ébéniste grave le meuble, incruste le dessin dans son fond. Il choisit parmi les bois précieux (citronnier de Ceylan, buis, bois de rose, palissandre etc..) celui qui permet d'avoir la couleur désirée, par exemple le bois de violette pour le rouge ou le buis pour le jaune.


OLD CENTURY
Où : Jumeira Beach Road, Jumeira 3
Quand : Du samedi au jeudi de 10h à 13h et de 15h à 20h (le jeudi jusqu'à 22h)
Comment : Reçoit de préférence sur rendez-vous au 04 394 77 85 ou 055 270 86 64.

Il est parfois difficile de résister aux tendances de la mode et d'acheter un top, des chaussures ou un chapeau que nous trouvons partout en rayon et qui est surtout adorable. Mais attention, cela ne veut pas dire qu'il vous conviendra et qu'il vous mettra en valeur! D'où les fautes de goût et de style que certaines prisonnières de la mode peuvent commettre. Voila les pistes à suivre en fonction de votre morphologie, pour toujours choisir l'accessoire fait pour vous.
 
Mes Ceintures
 
Les ceintures sont plus que jamais à la mode. En un clin d’œil, elles habillent votre tenue. Mais attention de choisir la bonne car à chaque personnalité et chaque morphologie sa ceinture ! Si vous êtes astucieuse, vous pouvez porter votre ceinture pour rééquilibrer les proportions de votre corps, entre les épaules et les hanches.
Vous avez besoin d’avoir la taille marquée pour en porter une donc la ceinture est plutôt à éviter si vous êtes de type rectangulaire (H) ou ovale (O).
Les ceintures fines et légères sont conseillées pour les femmes de petite taille alors que les grosses ceintures ou ceintures à empiècement sont plutôt pour les grandes.
Vous devez obligatoirement assortir votre ceinture au reste de votre tenue !
 
Mes Sacs
 
Plus que pour porter vos affaires, votre sac est là pour définir votre style et sera érigé en symbole de votre personnalité. Un sac peut magnifier votre tenue ou au contraire la ruiner ! Voici quelques conseils afin de guider votre choix.
A chaque occasion son sac, de style et de taille différentes. Il faut donc rassembler une collection de sacs qui pourront assortir vos différentes tenues. Vous l’aurez compris, un sac en paille à fleurs serait aussi déplacé à une conférence qu’une serviette en cuir à une soirée dansante.
Un point important : Votre sac doit être proportionné à votre corps et ses courbes doivent correspondre à vos lignes.
Un gros sac va tasser les plus petites alors qu’un petit sac semblera ridicule sur une personne très grande. Les personnes de type rectangulaire (H) et triangulaire inversé (V) doivent privilégier les sacs structurés pour mettre en avant leurs lignes.
Des sacs mous et déstructurés conviennent mieux aux personnes de type sablier (8) et ovale (O). Les personnes de type triangle (^) doivent éviter de porter des sacs à la hauteur de la hanche, ce qui les élargirait un peu plus.
 
Mes Chaussures
 
Plus encore que tout autre accessoire, les chaussures sont une partie décisive de la tenue. Pour ne pas faire de faux pas sur la touche finale, suivez ces grandes lignes.
La taille du talon est à choisir en fonction du confort attendu mais pensez qu’un talon haut ou fin donnera toujours un effet de longueur à vos jambes.
En revanche, si vous portez une mini-jupe un petit talon suffira pour allonger vos jambes.
Des chaussures pointues donnent l’illusion de longues jambes et de fines chevilles alors que des chaussures fermées raccourcissent le pied et la jambe.
Si vous choisissez des chaussures avec une boucle, n’oubliez pas que les lanières sur les chevilles ne conviennent qu’aux personnes ayant de longues jambes et de fines chevilles. Au contraire, les lanières en T et basses sur la cheville conviennent à tout le monde.
Quant aux sandales, elles sont parfaites pour les vacances et les périodes chaudes mais soyez très exigeantes avec vos pieds : ils doivent être irréprochables. Attention, ne portez jamais vos sandales avec un tailleur !
Lorsque vous achetez des bottes, pensez à bien vérifier qu’elles s’arrêtent à une partie fine de votre jambe (que ce soit la cheville, le mollet, le genou ou la cuisse).
Les ballerines sont très jolies sur des chevilles fines. En satin, en velours ou perlées, les ballerines sont un très bon choix pour les soirées, assorties avec une jupe longue ou un pantalon.
 
Dima Mikati
"IMPRESSIONS Image Consultancy"
P.O Box: 58511
Dubai-UAE
Mobile: +97150-6402550
 
www.dm-impressions.com
 
Facebook Group: "IMPRESSIONS By Dima Mikati"
Follow me on Twitter: http://twitter.com/dmikati
Pour plus de conseils de Dima: Quelle est votre typologie de couleur
Et maintenant, passez au shopping! Les chaussures de le rentrée

 

Une basket de créateur Parisien qui a "Le Triomphe Modeste"!

Coup de coeur de la rédaction pour la collection des Barons Papillom, en marche vers Dubai ce mois de juin 2015 !

 

La basket fait un retour en force dans les tendances 2015/2016 et dans nos dressings...

La basket "Streetstyle" est l'alternative à nos vies urbaines !

La Barons Papillom n'a pas oublié au coeur des tendances de mode

ses bases classique-chic, le confort et plus encore…

Innovante avec ses matières pour les porter nu-pieds et son concept d'ouverture à 180 degrés.

 

On aime la semelle qui reprend les rues de Paris dans un dessin exclusif à partir de la place Beaubourg mais sans les virages et l'idée de marcher sur les rues parisiennes à Dubai !

 

WINTER/FALL 2015-16 Sneakers Women’s & Men’s Collection

 

alt

 

On aime à la folie pouvoir enfiler de la plage à la rue une basket qui se porte pied nu !

Respirante, grâce à ses herbes assainissantes dans une douce semelle de cuir de veau et son insert en liège.

On aime son attache, le "Scratch à 18O°" qui nous a fait tourner la tête et qui permet une excellente tenue du pied, facile à enfiler !

On aura plus l'air de s'acharner sur nos baskets mais plutôt on nous verra d'un geste l'enfiler en toute facilité…

On aime aussi qu'elles existent pour nos hommes.

 

ON VEUT LES CLASSIQUES ET ON VA CRAQUER POUR LES ÉDITIONS LIMITÉES !

 

alt

 

LES CLASSIQUES :

"SO WHITE!" Haute ou basse, le blanc absolument !

 

alt

Punched Leather White 640 AED, Low Leather in white 840 AED

 

"URBAN JUNGLE"

 

alt

Cobra Camel 880 AED

 

LES CUSTOMS :

"GLAMROCK" & "GYPSET"

 

alt

Punched Leather Black 24 carats 2000 AED, Punched leather Peacock Embrodery 1500 AED,

Atelier SWAROVSKI pour les strass.

 

POINTS DE VENTE :

 

"IN STORE" Lundi 15 juin 2015 !

Tailles du 35 au 46.

 

COLLECTION BARONS PAPILLOM WINTER/FALL 2015-16 :

o'de rose 999 Al Wasl Road Umm Suqeim Dubai.

 

COLLECTION "CUSTOMS" & DUBAI LIMITED EDITION:

o'de rose corner Level 2 Galeries Lafayette The Dubai Mall.

 

alt

La semelle orange, couleur signature de la marque un joli clin d'oeil en marche!

 

alt

Instagram @BaronsPapillomDubai

www.BaronsPapillom.com

 

Exclusivité de lancement pour les lectrices de dubaimadame.com :

Les 3 premières lectrices de dubaimadame.com qui clameront Barons Papillom "Le Triomphe Modeste" ce mois de juin 2015 chez o'derose concept store, 999 al wasl road Umm Suqeim Dubai, auront une remise de -20% -15% -10% !*

*selon les stocks disponibles, voir les conditions en magasin

 

Pour plus d’actus mode et sorties RDV sur le site de Maude Verliac: www.dubaiaddressbymaude.com

 

Après l'été et les vacances nous devons toutes nous remettre au travail. Selon la fonction que nous occupons ou le secteur dans lequel nous travaillons, nous porterons des styles différents.

Voici donc les tendances de l'automne/hiver 2009 selon le bureau de style de Nelly Rodi :

  • Style Dandy
  • Style Poète Illusionniste
  • Style Technologie Culture

DANDY comme Chanel

C'est un style inspiré des manuscrits et de la calligraphie : similaire à l'élégance d'Oscar Wilde. Le style est une interprétation contemporaine de l'élégance du bohémien, du dandy ou du charmeur.

Nous avons toutes besoin d'avoir une petite robe noire dans notre garde-robe.
La petite robe noire va à n'importe quelle silhouette car le noir est une couleur sombre, ce qui cache nos formes désavantageuses.
Pour un look habillé, il faut ajouter une paire de collants noire opaque avec une paire de stilettos opaque ou vernis. Une veste courte pour accentuer la taille et un col large pour montrer les détails du chemisier ou faire resortir un foulard. N'hésitons pas à mettre de la couleur, car le noir est ennuyant tout seul. Il est toujours bienvenu d'accessoiriser ses tenues, cela nous donnera un style unique. (photo 1, automne/hiver 2009)

Plutôt pantalon ? Voici 2 choix de pantalon qui pourrait nous plaire.
Si nous avons une silhouette fine, le pantalon qui soulignera notre silhouette devra être assez moulant et resserré vers le bas. Il accentuera nos formes.
Si nous avons une silhouette avec des formes généreuses, optons plutôt pour un pantalon droit a pinces. Il s'adapte aussi bien pour tous les jours que pour les grandes occasions. (photo 2, automne/hiver 2009)

La jupe est aussi un élément passe-partout mais le choix du tissu a un rôle important. Attention, gardons les jupes en jeans pour le week end, cuir, velours, satin, taffetas, ou coton sont plus appropriés. Cette année, nous revenons à la jupe courte, au dessus du genou, et assez moulante.
Pour notre confort, c'est toujours mieux d'avoir une pince ou une fente sur le devant ou l'arrière de la jupe pour plus d'aisance tout en étant sexy.
N'hésitons pas à porter un top ou chemisier avec des dessins graphiques (carreaux, pois, rayures,...)
N'ayons pas peur de jouer avec les couleurs, c'est toujours mieux de contraster que de faire du ton sur ton. Exemple de contrastes : marron et rouge, gris et bleu nuit, blanc et Bordeaux,vert et beige, etc…

POETE ILLUSIONNISTE comme Chloé

La fluidité et la métamorphose créent l'illusion du mouvement. L'univers de l'eau nous charme et les mutations expriment le désir pour la poésie. C'est un style délicat et fragile composé d'une gamme de couleurs pastel.

Si nous n'avons pas envie de passer au style d'hiver, nous pouvons toujours opter pour la robe blanche fluide, adaptée à toutes les silhouettes. Facile à enfiler, ce genre de robe est très pratique surtout pour les dernières minutes. Pour un style plus personnel et plus 1970, nous pouvons ajouter une ceinture assez large noire ou marron foncé et pourquoi pas une paire de stilettos ou des spartiates selon les goûts. (photo 4, automne/hiver 2009)
Le blanc donne beaucoup d'innocence et de légèreté. C'est aussi très adapté pour les brunettes, car cela fait un contraste entre les cheveux et la robe.

Le pantalon taille haute est le détail qui rend la silhouette plus glamour. Parfait pour cacher nos poignées d'amour sous le pantalon, avec sa coupe banane c'est à dire un léger drapé au niveau des hanches. Fini les pantalons moulants avec lesquels on ne peut pas se baisser de peur que l'on voie le début de nos voluptueuses croupes ou de peur de les craquer quand on s'assoit. Voici le pantalon adapté à la situation pour se sentir à l'aise dans n'importe quelle situation. Vous pouvez l'accessoiriser avec des bottines, mais aussi rester dans des couleurs pastel pour ne pas avoir un look trop lourd.

TECHNOLOGIE CULTURE comme Anna Sui

La ville est  source d'inspiration avec des formes structurées entre la technique et les couleurs. C'est la création d'un monde nouveau inspiré des Nomades, des bohémiens, des tribus et des buildings. Un mix de cultures conjugué à une touche de technologie.

La tunique est le vêtement qui est indispensable. Elle peut se porter en tant que robe avec des leggings ou un pantalon/pantacourt et des collants ou alors une jupe courte à volants/froufrou. La ceinture peut être un élément intéressant pour celles qui veulent marquer leur taille fine ou pour un look plus sérieux.
N'hésitons pas à ajouter de longs colliers si nous voulons un look gipsy.
Des bottines ou des bottes seront bien appropriées. (photo 3, automne/hiver 2009)

Pour les fashion addicts :

Voici le parfait site internet que nous avons toutes besoin d'avoir sous la main !

www.toujourschic.ae

Un site " MADE IN UAE " sur lequel on peut louer des sacs à main de marques pour une soirée, une semaine…
Vous avez la robe mais ne trouvez pas de sac pour aller avec, ce site est donc pour vous.


Si vous souhaitez bénéficier de conseils personnalisés, n'hésitez pas à contacter Canelle Hostal, coach personnel :




  1. Les + lus
  2. Les + récents